Passer au contenu
Début du contenu
Start of content

e-4623 (Affaires étrangères)

Pétition électronique
Lancée par Doug Porter de Burnaby (Colombie-Britannique)

Langue d'origine de la pétition : English

Pétition à la Chambre des communes réunie en Parlement

Attendu que :
  • L’adhésion du Canada aux Nations Unies (ONU) et à ses organes subsidiaires, comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a des conséquences négatives pour la population du Canada, qui dépassent largement les avantages qu’elle peut en retirer;
  • En acceptant de participer au plan global « Agenda 2030 » de l’ONU et de l’OMS, le Canada porte atteinte à la souveraineté nationale et à l’autonomie personnelle;
  • L’Agenda 2030 et ses « objectifs de développement durable » (ODD), l’éducation complète à la sexualité (ECS), le contrôle judiciaire de l’ONU, le Règlement sanitaire international (RSI), l’approche « Une seule santé » et des programmes semblables sont mis en place de façon expéditive, à l’insu et sans le consentement de la population et de ses représentants élus;
  • Les ODD ont des répercussions négatives sur potentiellement tous les aspects de la vie, y compris les valeurs religieuses et culturelles, les relations familiales, l’éducation, la nutrition, le développement de l’enfant, les droits de propriété, la productivité économique et agricole, les transports, les voyages, la santé, le consentement éclairé, la vie privée et l’autonomie physique;
  • Dans le cadre du programme d’ESC, les établissements d’enseignement financés par des fonds publics causent du tort aux enfants tout en cachant de l’information aux parents. La normalisation des valeurs et des activités sexuelles à l’égard des enfants est avalisée et appliquée dès la naissance;
  • L’Agenda 2030 et les amendements au RSI négociés secrètement pourraient vraisemblablement imposer une surveillance universelle inacceptable et intrusive, violant les droits et libertés garantis par la Déclaration canadienne des droits et la Charte des droits et libertés;
  • Ces répercussions considérables sur la vie publique et privée servent les intérêts de l’ONU/OMS et d’entités privées non élues (par exemple, le Forum économique mondial, la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fédération internationale pour la planification familiale, etc.), tout en réduisant les droits et libertés des Canadiens en matière de santé.
Nous soussignés, citoyens et résidents du Canada, prions la Chambre des communes réunie en Parlement de mettre en œuvre de toute urgence le retrait rapide du Canada de l’ONU et de tous ses organes subsidiaires, dont l’OMS.
Ouverte pour signature
10 octobre 2023 à 8 h 42 (HAE)
Fermée pour signature
7 février 2024 à 8 h 42 (HAE)
Photo - Leslyn Lewis
Haldimand—Norfolk
Caucus Conservateur
Ontario