Passer au contenu Début du contenu

Mosaïque de l'édifice Wellington 

David Monaghan, conservateur, Services de conservation

Mosaîque

L'entrée principale de l'édifice Wellington abrite l'un des trésors les plus uniques et les plus méconnus de la Cité parlementaire. En effet, le foyer est orné d'une remarquable mosaïque, commandée à l'époque par La Métropolitaine, Compagnie d'Assurance-Vie, dont les nouveaux bureaux au Canada devaient être prêts en 1927. Le gouvernement du Canada s'est porté acquéreur de l'édifice en 1973.

Conçue par Barry Faulkner, fresquiste américain renommé, la mosaïque couvrant le plafond et les murs a été réalisée par l'entreprise Ravenna Mosaic, de New York. Lors du dévoilement, l'œuvre de M. Faulkner était considérée comme l'une des plus magnifiques mosaïques de l'époque. Elle se compose de milliers de carrés de céramique colorés, qu'on appelle tesselles, assemblés avec soin pour former les inscriptions et les figures qui donnent vie au design final. La dominance dorée de l'arrière-plan donne un ton riche et vivant à la mosaïque.

Mosaïque

L'ensemble de l'œuvre est une représentation symbolique ou allégorique de la compagnie d'assurances comme protecteur et défenseur de la santé et du bien-être. Le style et le médium de la mosaïque s'inspirent des œuvres romaines et byzantines du Ve au VIIe siécle, dont les meilleurs exemples se trouvent - heureuse coîncidence - à Ravenna, en Italie.

Haut de page