Passer au contenu Début du contenu

Publications de la Chambre

Les Débats constituent le rapport intégral — transcrit, révisé et corrigé — de ce qui est dit à la Chambre. Les Journaux sont le compte rendu officiel des décisions et autres travaux de la Chambre. Le Feuilleton et Feuilleton des avis comprend toutes les questions qui peuvent être abordées au cours d’un jour de séance, en plus des avis pour les affaires à venir.

Pour faire une recherche avancée, utilisez l’outil Rechercher dans les publications.

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.

Publication du jour précédent Publication du jour prochain
PDF

37e LÉGISLATURE, 1re SESSION

HANSARD RÉVISÉ • NUMÉRO 167

TABLE DES MATIÈRES

Le vendredi 12 avril 2002




1000
V Initiatives ministérielles
V     Loi modifiant certains textes législatifs et abrogeant la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche
V         Mme Carol Skelton (Saskatoon--Rosetown--Biggar, Alliance canadienne)

1015
V         Le vice-président
V         Troisième lecture et adoption du projet de loi
V     Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut
V         L'hon. Robert Nault (ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, Lib.)
V         Mme Nancy Karetak-Lindell (Nunavut, Lib.)

1020

1025

1030
V         M. Brian Pallister (Portage--Lisgar, Alliance canadienne)

1035
V         M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ)

1040

1045
V         Mme Judy Wasylycia-Leis (Winnipeg-Centre-Nord, NPD)
V         

1050
V         M. Gerald Keddy (South Shore, PC)

1055
V         Le vice-président
V         Mme Marlene Catterall
V         Le vice-président
V DÉCLARATIONS DE DÉPUTÉS
V     Le Proche-Orient
V         M. Mac Harb (Ottawa-Centre, Lib.)

1100
V     Le rapport sur le gaspillage
V         M. John Williams (St. Albert, Alliance canadienne)
V     La Reine-Mère
V         M. Julian Reed (Halton, Lib.)
V     La société Chin Wing Chun Tong
V         Mme Sophia Leung (Vancouver Kingsway, Lib.)
V     La Société canadienne du cancer
V         M. Gurbax Malhi (Bramalea--Gore--Malton--Springdale, Lib.)
V     Les Grands Prix du tourisme québécois 2002
V         Mme Madeleine Dalphond-Guiral (Laval-Centre, BQ)
V     L'aviation commerciale
V         Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD)

1105
V     L'environnement
V         Mme Paddy Torsney (Burlington, Lib.)
V     La pornographie juvénile
V         Mme Elsie Wayne (Saint John, PC)
V     L'Ordre du Canada
V         M. Peter Goldring (Edmonton-Centre-Est, Alliance canadienne)
V     Les exportations
V         Mme Hélène Scherrer (Louis-Hébert, Lib.)

1110
V     Le harcèlement
V         M. Larry Spencer (Regina--Lumsden--Lake Centre, Alliance canadienne)
V     Les services d'urgence médicale
V         Mme Nancy Karetak-Lindell (Nunavut, Lib.)
V     L'Ordre des francophones d'Amérique
V         M. Stéphane Bergeron (Verchères--Les-Patriotes, BQ)
V     Timothy Eaton
V         M. John Richardson (Perth--Middlesex, Lib.)
V     La Gendarmerie royale du Canada
V         M. Chuck Cadman (Surrey-Nord, Alliance canadienne)

1115
V QUESTIONS ORALES
V     Les dépenses gouvernementales
V         M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne)
V         L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.)
V         Le vice-président
V         M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne)
V         L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.)
V         Le vice-président
V         M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne)
V         L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.)
V         Le vice-président
V         M. Leon Benoit (Lakeland, Alliance canadienne)
V         L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.)

1120
V         M. Leon Benoit (Lakeland, Alliance canadienne)
V         L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.)
V     Le bois d'oeuvre
V         Mme Caroline St-Hilaire (Longueuil, BQ)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V         Mme Caroline St-Hilaire (Longueuil, BQ)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V         Mme Jocelyne Girard-Bujold (Jonquière, BQ)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V         Mme Jocelyne Girard-Bujold (Jonquière, BQ)

1125
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V     Les dépenses gouvernementales
V         L'hon. Lorne Nystrom (Regina--Qu'Appelle, NPD)
V         M. Paul Szabo (secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Lib.)
V         L'hon. Lorne Nystrom (Regina--Qu'Appelle, NPD)
V         M. Serge Marcil (secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie, Lib.)
V     Le sommet du G-8
V         Le très hon. Joe Clark (Calgary-Centre, PC)
V         L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.)
V         Le très hon. Joe Clark (Calgary-Centre, PC)
V         L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.)

1130
V         M. Kevin Sorenson (Crowfoot, Alliance canadienne)
V         L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.)
V         M. Kevin Sorenson (Crowfoot, Alliance canadienne)
V         L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.)
V         Le vice-président
V     Le transport aérien
V         M. Yvan Loubier (Saint-Hyacinthe--Bagot, BQ)
V         L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.)
V         M. Yvan Loubier (Saint-Hyacinthe--Bagot, BQ)
V         L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.)
V     La défense nationale
V         M. Rob Anders (Calgary-Ouest, Alliance canadienne)
V         L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.)

1135
V         M. Rob Anders (Calgary-Ouest, Alliance canadienne)
V         L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.)
V     L'environnement
V         M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ)
V         L'hon. Herb Dhaliwal (ministre des Ressources naturelles, Lib.)
V         M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ)
V         L'hon. Herb Dhaliwal (ministre des Ressources naturelles, Lib.)
V     Le terrorisme
V         M. Stockwell Day (Okanagan--Coquihalla, Alliance canadienne)
V         L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.)

1140
V         Le vice-président
V         M. Stockwell Day (Okanagan--Coquihalla, Alliance canadienne)
V         L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.)
V     La recherche et le développement
V         Mme Paddy Torsney (Burlington, Lib.)
V         L'hon. Maurizio Bevilacqua (secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement), Lib.)
V     L'assurance-emploi
V         Mme Judy Wasylycia-Leis (Winnipeg-Centre-Nord, NPD)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V     La sécurité aéroportuaire
V         Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD)
V         L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.)

1145
V     Les pêches
V         M. Norman Doyle (St. John's-Est, PC)
V         L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.)
V         M. Peter MacKay (Pictou--Antigonish--Guysborough, PC)
V         L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.)
V     La recherche et le développement
V         M. Rob Merrifield (Yellowhead, Alliance canadienne)
V         M. Jeannot Castonguay (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Lib.)
V         M. Rob Merrifield (Yellowhead, Alliance canadienne)
V         M. Jeannot Castonguay (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Lib.)
V     Le Proche-Orient
V         M. Michel Guimond (Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans, BQ)

1150
V         Le vice-président
V         L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.)
V         M. Michel Guimond (Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans, BQ)
V         L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.)
V         Le vice-président
V     L'agriculture
V         M. David Anderson (Cypress Hills--Grasslands, Alliance canadienne)
V         L'hon. Lyle Vanclief (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.)
V         M. David Anderson (Cypress Hills--Grasslands, Alliance canadienne)
V         L'hon. Lyle Vanclief (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.)
V     La recherche et le développement
V         M. Peter Adams (Peterborough, Lib.)
V         L'hon. Maurizio Bevilacqua (secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement), Lib.)

1155
V     Les sociétés d'État
V         M. John Williams (St. Albert, Alliance canadienne)
V         L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.)
V     L'assurance emploi
V         Mme Monique Guay (Laurentides, BQ)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V     Les pêches et les océans
V         M. Gerald Keddy (South Shore, PC)
V         L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.)
V     Le patrimoine canadien
V         M. Tony Tirabassi (Niagara-Centre, Lib.)
V         Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.)
V     Les chemins de fer
V         M. Keith Martin (Esquimalt--Juan de Fuca, Alliance canadienne)
V         L'hon. David Collenette (ministre des Transports, Lib.)

1200
V     L'environnement
V         M. Michel Bellehumeur (Berthier--Montcalm, BQ)
V         L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.)
V     Le bois d'oeuvre
V         Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD)
V         L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.)
V         Le vice-président
V Affaires courantes
V     Réponse du gouvernement à des pétitions
V         Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.)
V     Pétitions
V         La Loi sur la Cour suprême
V         M. Darrel Stinson (Okanagan--Shuswap, Alliance canadienne)

1205
V         Les maladies du rein
V         M. Peter Adams (Peterborough, Lib.)
V     Questions au Feuilleton
V         Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.)
V         Le président suppléant (Mme Bakopanos)
V         L'hon. Paul DeVillers
V         Le président suppléant (Mme Bakopanos)
V         Le président suppléant (Mme Bakopanos)






CANADA

Débats de la Chambre des communes


VOLUME 137 
NUMÉRO 167 
1re SESSION 
37e LÉGISLATURE 

COMPTE RENDU OFFICIEL (HANSARD)

Le vendredi 12 avril 2002

Présidence de l'honorable Peter Milliken

    La séance est ouverte à 10 heures.


Prière



+Initiatives ministérielles

[Initiatives ministérielles]

*   *   *

  +(1000)  

[Traduction]

+Loi modifiant certains textes législatifs et abrogeant la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche

    La Chambre reprend l'étude, interrompue le 7 décembre, de la motion: Que le projet de loi C-43, Loi modifiant certains textes législatifs et abrogeant la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche, soit lu pour la troisième fois et adopté.

+

    Mme Carol Skelton (Saskatoon--Rosetown--Biggar, Alliance canadienne): Monsieur le Président, le projet de loi C-43 a pour objet d'apporter des modifications et des corrections d'ordre technique et mineur à divers textes législatifs et d'abroger la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche.

    L'entrée en vigueur de cette mesure apporterait des corrections d'ordre technique à la Loi sur l'accès à l'information, la Loi sur l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires, la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique, la Loi sur l'autonomie gouvernementale des premières nations du Yukon et d'autres lois dont les ministères du Patrimoine canadien et des Finances voient à l'observation.

    Le gouvernement a annoncé en décembre 1994 la rationalisation de ses agences, ses offices et ses conseils consultatifs. En grande partie, cette prétendue rationalisation a simplement soustrait le processus des nominations à l'examen parlementaire pour en faire des nominations par décret. Par suite de l'annonce de décembre 1994, l'office a cessé ses activités le 31 mars 1995.

    C'est la troisième fois que l'abrogation de la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche est proposée au Parlement. Elle l'a d'abord été en juin 1996, aux termes du projet de loi C-49, qui n'a pourtant pas été plus loin que la deuxième lecture avant le déclenchement d'élections. L'abrogation a été proposée de nouveau dans le cadre du projet de loi C-44, en juin 1998. Encore une fois, le projet de loi C-44 n'a pas été plus loin que la deuxième lecture et n'a pas été présenté de nouveau avant les dernières élections. Le gouvernement accorde maintenant une faible priorité à l'abrogation de la loi, comme il le fait d'ailleurs pour toute question ayant trait aux pêches.

    La Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche a été adoptée en 1994. Elle établissait l'Office des prix des produits de la pêche qui devait faire enquête sur des baisses marquées des prix des produits de la pêche et recommander, au besoin, un soutien des prix. L'office avait le pouvoir d'acheter des produits de la pêche, de les vendre ou d'en disposer autrement, ainsi que de verser des paiements compensatoires aux producteurs. La loi avait pour objectif de protéger les pêcheurs contre des baisses marquées des prix et la perte de revenus qu'elles entraînent lorsque ces baisses étaient attribuables à des causes qui échappaient au contrôle des pêcheurs ou du secteur de la pêche.

    L'office n'a pas entrepris d'activités importantes de soutien des prix depuis 1982, si ce n'est l'achat de poisson comme aide alimentaire aux fins de distribution par l'ACDI.

    Le projet de loi C-43 peut être considéré comme un hybride de la Loi corrective. Il renferme un certain nombre de dispositions omises dans l'avant-projet de loi C-40, Loi corrective de 2001. Le programme de lois correctives a été lancé en 1975 pour permettre d'apporter aux lois fédérales des modifications mineures non controversées, dans un projet de loi d'ensemble. L'avant-projet de loi C-40 a été soumis aux comités permanents de la justice de la Chambre et du Sénat.

    Le processus des lois correctives exige que toute disposition à laquelle s'oppose un comité du Sénat ou de la Chambre soit retirée du projet de loi. Pour être incluses, les modifications proposées doivent respecter certains critères. Elles ne doivent pas être controversées, ne pas prévoir la dépense de fonds publics, ne pas toucher de façon injuste les droits de personnes, ne pas créer une nouvelle infraction et ne pas assujettir une nouvelle catégorie de personnes à une infraction existante.

    La procédure est conçue pour éliminer toutes les dispositions controversées possibles, afin d'assurer l'adoption rapide du projet de loi. Or, le projet de loi C-43 renferme des dispositions auxquelles on s'est opposé dans le cas du projet de loi C-40 ainsi que de nouvelles dispositions touchant l'abrogation de la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche, en plus de dispositions qui n'ont pu être insérées à temps dans le projet de loi C-40.

    Même si le projet de loi C-43 contient des modifications mineures de forme semblables à un projet de loi correctif, il ne peut être traité comme tel étant donné que quelques-unes des modifications ne correspondaient pas aux critères d'une loi corrective. On n'a pu permettre l'adoption rapide et on a jugé nécessaire de tenir une audience de comité.

    Les comités pertinents de la Chambre et du Sénat se sont opposés à des dispositions du projet de loi C-40 qui figurent dans le projet de loi C-43 sous la forme des articles 2, 3 et 4, car elles permettent au ministre de conclure, avec un ou plusieurs gouvernements provinciaux du Canada atlantique, des accords relatifs à l'exécution des programmes ou opérations de l'agence. On donne au ministre un pouvoir qui revient normalement au Cabinet.

  +-(1015)  

    Les comités du Sénat et de la Chambre se sont opposés à un article du projet de loi C-40 qui correspond à l'article 21 du projet de loi C-43 parce qu'il exigerait une recommandation royale. L'article 21 abrogerait un article de la Loi nationale sur le film qui restreint le pouvoir de l'Office national du film de nommer des employés dont le salaire est supérieur à 99 000 $ sans l'autorisation du Cabinet. L'ONF considère cet article comme une exigence administrative inutile. L'objectif de cette disposition remonte à 1939. La modification n'augmenterait pas le budget alloué à l'ONF qui est approuvé par le Parlement.

    À titre de membres de l'opposition officielle, nous appuyons le projet de loi C-43. Toutefois, c'est la première mesure législative sur les pêches que le gouvernement édicte depuis son arrivée au pouvoir en 1993. Cette mesure abrogera la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche peu utilisée depuis 1982 et dont l'Office des produits de la pêche a été fermé en 1995.

    L'Alliance canadienne est disposée à appuyer une politique sur les pêches visant à protéger les pêches publiques, les stocks de poissons et l'habitat du poisson. Nous sommes également en faveur d'une politique sur les pêches qui prévoit un accès égal pour tous, des stocks sains et viables et un habitat assurant l'avenir des stocks. L'Alliance soutient également l'achat stratégique de produits excédentaires de poisson par l'ACDI dans le cadre des programmes canadiens d'aide alimentaire. Le maintien en vigueur de la Loi sur le soutien des prix des produits de la pêche, dont l'office n'existe plus, n'a pas contribué à la vigueur du secteur des pêches et n'en est pas non plus une condition.

    Le projet de loi C-43 nous rappelle que les pêcheurs de même que les lois et les politiques sur la pêche n'ont pas été une priorité du gouvernement.

+-

    Le vice-président: La Chambre est-elle prête à se prononcer?

    Des voix: Le vote.

    Le vice-président: Le vote porte sur la motion. Plaît-il à la Chambre d'adopter la motion?

    Des voix: D'accord.

    Une voix: Avec dissidence.

    Le vice-président: Je déclare la motion adoptée.

    (La motion est adoptée et le projet de loi est lu pour la troisième fois et adopté.)

*   *   *

+-Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut

+-

    L'hon. Robert Nault (ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, Lib.) propose: Que les amendements que le Sénat a apportés au projet de loi C-33, Loi concernant les ressources en eau du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut et modifiant diverses lois en conséquence, soient lus pour la deuxième fois et adoptés.

+-

    Mme Nancy Karetak-Lindell (Nunavut, Lib.): Monsieur le Président, j'interviens pour parler du projet de loi C-33, la Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut.

    Les députés connaissent cette mesure législative. Elle nous revient aujourd'hui pour que l'on puisse examiner un amendement proposé par le Comité permanent des affaires autochtones, du développement du Grand Nord et des ressources naturelles et approuvé par le Sénat. Je suis heureuse d'annoncer à la Chambre que le gouvernement acceptera l'amendement qui ne modifie ni l'objectif du projet de loi, ni ses dispositions.

    Le projet de loi C-33 demeure un dossier à parachever pour le Canada. Il est important pour les Inuits et pour l'avenir du Nunavut. Voici un bref historique pour le bénéfice des députés. L'accord a été signé en 1993. Pourtant, nous sommes en 2002 et nous tentons encore d'obtenir un fondement législatif pour les organismes créés en vertu de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Il importe que ces organismes possèdent un tel fondement législatif.

    Je demanderai aujourd'hui aux députés d'appuyer le projet de loi tel que modifié afin qu'il puisse rapidement passer à l'étape de la sanction royale et de la promulgation. Je parlerai sous peu de l'amendement. Auparavant, je tiens à rappeler aux députés ce que le gouvernement cherche à faire par le truchement de ce projet de loi et pourquoi celui-ci mérite notre appui.

    Le projet de loi C-33 établit le cadre législatif de deux institutions gouvernementales: l'Office des eaux du Nunavut, qui est responsable de l'attribution de permis pour l'utilisation des eaux et le dépôt de déchets au Nunavut; et le Tribunal des droits de surface du Nunavut, qui a pour fonction de résoudre les différends en matière d'accès entre les propriétaires fonciers et ceux qui veulent et doivent utiliser les terres. Je rappelle que des versions préliminaires de ces deux institutions avaient été créées en 1996 sous le régime de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Aux termes de cet accord, le Canada doit également établir en droit les pouvoirs et fonctions des deux institutions.

    Le projet de loi C-33, qui est une mesure d'autonomisation, satisfait à ces exigences. Les résidents du Nunavut seraient représentés à la fois au sein de l'Office des eaux du Nunavut et du Tribunal des droits de surface du Nunavut, de sorte que le processus décisionnel serait plus près de leurs préoccupations. Le projet de loi C-33 contribuerait à donner à la population du Nunavut, constituée à 85 p. 100 d'Inuits, des possibilités d'atteindre son autonomie économique et de créer des institutions gouvernementales conformes à ses besoins.

    Je vais maintenant parler de ce que nous faisons au Nunavut. Cela se rapproche beaucoup de ce que fait le gouvernement du Nunavut. Nous discutons d'autonomie économique et gouvernementale pour ce territoire. Il s'agit d'un long combat, qui sera encore plus difficile si nous ne disposons pas des ressources, des fondements législatifs et des moyens nécessaires.

    Le projet de loi C-33 est, selon moi, l'un des moyens qui nous aidera à progresser sur la voie dans laquelle nous nous sommes engagés il y a trois ans, le 1er avril 1999. Je suis fière de dire que la population du Nunavut a relevé le défi en rendant les trois dernières années excitantes. Des progrès ont été réalisés. Les défis à relever nous obligeront à déployer encore beaucoup d'efforts, mais je puis dire honnêtement que nous avons changé les choses au cours des trois dernières années. Si nous persistons dans nos efforts, l'avenir s'annonce prometteur. Les réalisations des trois dernières années témoignent de la détermination de la population du Nunavut de bien faire les choses.

    En appuyant le projet de loi C-33 aux étapes de la deuxième et troisième lectures, les députés ont manifesté leur appui au gouvernement. Comme je l'indiquais au début, nous devons nous pencher de nouveau sur le projet de loi en raison d'une modification adoptée dans l'autre endroit, qui élimine la disposition de non-dérogation.

    Non seulement les droits des Inuits établis par l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut sont-ils garantis par l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982, mais le paragraphe 3(1) du projet de loi C-33 précise que les dispositions de l'accord l'emportent sur les dispositions incompatibles du projet de loi.

  +-(1020)  

    La disposition de non-dérogation n'a pour objet ni de réduire, ni d'améliorer la protection constitutionnelle des droits reconnus aux peuples autochtones du Canada. Le gouvernement voulait, par cette disposition indiquer que la mise en oeuvre du projet de loi C-33 n'annulerait pas la protection des droits ancestraux et des droits issus des traités garantis dans la Loi constitutionnelle de 1982, et n'y dérogerait pas non plus.

    Les dispositions de non-dérogation sont assez courantes dans les lois fédérales. Leur objet est toujours le même : rappeler au lecteur que la Constitution reconnaît aux peuples autochtones des droits dont il convient de tenir compte dans l'exercice des compétences législatives. C'est pour cette raison que les autochtones réclament souvent l'inclusion de telles dispositions dans les projets de loi, pour se protéger.

    Malheureusement, certains porte-parole inuits refusent cette explication de la disposition de non-dérogation prévue dans le projet de loi C-33. La question a fini par susciter un débat entre avocats désireux d'exprimer leur avis juridique en la matière. Ce débat a pris une ampleur démesurée.

    À ce jour, les tribunaux n'ont pas encore interprété ces dispositions de non-dérogation. Certains groupes ne partagent pas l'avis du gouvernement voulant que ces dispositions témoignent de l'existence d'une protection constitutionnelle, car l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 protège les lois fédérales, que ces dispositions y figurent ou pas. C'est ce qui explique que, lors de l'examen du projet de loi C-33 au comité permanent, certains témoins se soient exprimés avec véhémence contre cette disposition.

    La solution évidente était de retirer du projet de loi cette disposition de non-dérogation. Bien que nous n'ayons eu pour simple objectif que celui de signaler que les droits des autochtones étaient déjà garantis dans la Constitution, nous reconnaissons que si les Inuits ne sont pas réconfortés par cette disposition et que celle-ci les dérange, il n'était plus justifié de la conserver dans ce projet de loi. Cela dit, je signale aux députés que la suppression de cette disposition n'affecte en rien l'application du projet de loi C-33 ou la protection des droits autochtones. En d'autres mots, ni le projet de loi, ni les Inuits ne seront affectés par cet amendement.

    Il est temps d'aller de l'avant avec le projet de loi. On en a déjà beaucoup débattu. C'est devenu une pomme de discorde dans le territoire. Le débat est en train de devenir plus important que le projet de loi lui-même. Je vous ai déjà touché quelques mots de ce qui se passe dans le territoire. Il y a tellement de choses qui arrivent en même temps que nous voulons aller de l'avant. Il ne faut pas que les groupes qui veulent aller de l'avant et relever les défis en soient empêchés faute de mesure législative.

    On a tenu de vastes consultations. Nous espérons qu'elles ont donné un projet de loi qui permettra de mettre en oeuvre l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, de protéger l'environnement de l'Arctique et d'offrir une certitude au secteur primaire et à tous ceux qui veulent investir au Nunavut.

    Les députés m'ont entendu parler de façon exhaustive des ressources naturelles du territoire. Nous espérons attirer des investisseurs, car le territoire regorge de ressources naturelles telles que le diamant et des métaux précieux.

  +-(1025)  

    Nous espérons nous servir de ces ressources pour aller de l'avant et contribuer à la société canadienne tout en bénéficiant de la création d'emplois et de la formation. Nous voulons que nos collectivités soient axées sur le secteur industriel plutôt que sur le gouvernement, comme c'est souvent le cas à l'heure actuelle.

    Nous espérons que nos jeunes retourneront à l'école et poursuivront une carrière qui leur permettra de tirer profit de toutes les ressources naturelles du nouveau territoire.

    Les sociétés minières ont déclaré qu'il leur était difficile d'investir dans notre territoire tant qu'elles ne sauront pas de façon certaine à quoi s'en tenir. Deux ou trois investisseurs m'ont dit qu'ils souhaitaient vraiment que le projet de loi C-33 soit adopté, car ils sauraient alors davantage à quoi s'en tenir.

    Je le répète, le projet de loi est un élément clé de l'engagement que le gouvernement a pris envers les Inuit du Nunavut dans le cadre de la mise en oeuvre de la Loi concernant l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Cela étant dit, j'exhorte les députés à voter en faveur du projet de loi C-33 modifié.

  +-(1030)  

+-

    M. Brian Pallister (Portage--Lisgar, Alliance canadienne): Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole à la suite de ma collègue, la députée de Nunavut.

    C'est la première fois, depuis que je suis porte-parole pour ce portefeuille, que j'ai l'occasion de m'exprimer à la Chambre dans un dossier très important pour les habitants du Nunavut, dossier dont la Chambre est saisie depuis longtemps. Maintenant que nous en sommes à l'étape de la troisième lecture, nous allons sans doute pouvoir aller de l'avant.

    L'amendement qui a été proposé va probablement régler la question du projet de loi une fois pour toutes. L'époque que nous vivons est fascinante pour nous tous, mais encore plus spécialement pour les habitants du Nunavut. Les possibilités que cette mesure législative leur offre sont depuis longtemps à la portée de beaucoup d'autres groupes dans notre société, en particulier la possibilité de se gouverner et de diriger sur leur propre territoire par le biais d'une administration reconnue ayant une structure reconnue et qui n'existait pas auparavant.

    Le projet de loi concerne les ressources en eau et le Tribunal des droits de surface prévu par l'accord sur le Nunavut. Nous parlons aujourd'hui de l'amendement proposé à la Chambre par le Sénat. Il y est question de supprimer le paragraphe 3(3), à la page 4 du projet de loi, qui se lit comme suit:

Il est entendu que la présente loi ne porte pas atteinte à la protection des droits existants--ancestraux ou issus de traités--des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

    Le recours aux dispositions d'exception est un sujet qui, dans d'autres contextes, fait depuis longtemps l'objet de débats dans le milieu juridique. La réalité est que l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut répond aux questions plus globales de savoir à qui appartiennent les terres et à qui appartiennent les ressources de l'Arctique de l'Est.

    Ce qu'il faut maintenant, c'est assurer aux habitants du Nunavut et aux habitants du Canada que le régime de gestion des ressources qui existera au Nunavut sera plus cohérent et plus prévisible. La gestion de l'eau et les droits de surface sont des éléments clés de ce régime de gestion.

    Je crois qu'il est essentiel de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour supprimer les obstacles qui empêchent les gens de réaliser leur plein potentiel et de bénéficier des bienfaits d'une économie canadienne dynamique. Elle est un peu moins dynamique qu'elle ne l'a été, du fait des erreurs du gouvernement, mais néanmoins nous espérons que les habitants du Nunavut pourront y participer pleinement à l'avenir.

    Dans la perspective de la croissance économique et de l'autosuffisance souhaitées au Nunavut, l'adoption du projet de loi et des amendements proposés contribuerait à créer des circonstances plus favorables à une pleine égalité de la population du Nunavut et à une pleine participation de cette dernière à l'économie canadienne.

    Le projet de loi offrirait de meilleures garanties et plus de stabilité à l'industrie, dont l'apport est indispensable pour assurer la pleine participation de la population du Nunavut à notre économie. Il procurera les possibilités d'emplois qui conféreront aux habitants du Nunavut les aptitudes dont bénéficient déjà la majorité des Canadiens, soit les aptitudes leur permettant de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille.

    Nous appuierons l'amendement proposé en l'instance, car nous voulons que ces objectifs soient atteints pour le bien de la population du Nunavut.

    J'aborderai brièvement la disposition de non-dérogation car, à mon avis, il est important de la comprendre. On me dit que, dans le passé, des dispositions de non-dérogation ont été intégrées à la demande des dirigeants autochtones et inuits qui voulaient que la mesure législative précise clairement que l'on n'empiéterait pas sur leurs droits. La disposition de non-dérogation a aussi été incluse dans d'autres mesures législatives.

  +-(1035)  

    Le gouvernement nous a dit qu'en l'instance, et dans les autres cas semblables, les dispositions de non-dérogation n'ont pas pour objet de conférer ni de diminuer des droits. Elles constituent tout simplement des dispositions déclaratoires. Autrement dit, elles entérineraient la nécessité d'appuyer et de reconnaître d'autres documents conférant ces droits. Dans le cas qui nous occupe, l'autre document serait la Constitution.

    Il est intéressant de lire cette disposition et de prendre connaissance des commentaires faits par des témoins au comité. L'honorable Paul Okalik, premier ministre du Nunavut, a déclaré qu'il ne veut pas de cette disposition. À son avis, elle n'est pas nécessaire. Voici ce qu'il a dit devant le comité:

Le premier point que j'aimerais aborder avec vous est ce qu'on appelle la clause de non-dérogation contenue dans le projet de loi actuel. Ayant examiné le texte, je considère cette disposition comme très offensante. À mon avis, on tente ainsi d'introduire une nouvelle notion dont je voudrais vous entretenir aujourd'hui: demander aux Inuits de tout donner, une notion qui risque de battre en brèche un traité moderne que nous avons pourtant négocié de bonne foi avec le gouvernement fédéral.

    Le premier ministre semble penser que l'intention de cette disposition n'est pas déclaratoire. Il y voit beaucoup plus que ce que le gouvernement a dit qu'il voulait y mettre. Je puis comprendre l'empressement du gouvernement à appuyer l'amendement du Sénat, étant donné que les dirigeants inuits sont loin d'avoir réclamé cette disposition. Ils réclament plutôt qu'elle ne figure pas dans cette mesure législative.

    L'Alliance canadienne a pour but de veiller à ce qu'il y ait égalité des chances pour tous les Canadiens. Maintenant que cet accord et l'accord plus vaste dont il découle ont été entérinés, nous voulons faire tout en notre pouvoir pour faire en sorte que les habitants du Nunavut et les membres de tous les groupes du Canada bénéficient de cette possibilité d'égalité. Ils ont besoin de savoir que leur gouvernement leur rendra des comptes et qu'il fonctionnera d'une façon transparente. Ils ont besoin de savoir que leur gouvernement sera choisi par eux en tant que personnes qui devraient avoir le droit à l'égalité pour voter lors des élections, par exemple. À l'heure actuelle, de nombreuses bandes indiennes ne pratiquent pas une telle gouvernance. Bon nombre des autochtones du pays ne peuvent pas voter aux élections.

    Ce sont des changements que nous lutterons pour faire opérer dans notre pays. Nous voulons que l'égalité des chances et l'égalité en termes de droit de vote et de droits individuels devienne une réalité. Nous ne voulons pas les voir sacrifiées.

    La transparence, l'obligation de rendre des comptes et l'égalité des chances sont des objectifs valables. Ce sont les objectifs pour lesquels l'Alliance canadienne a lutté et continuera de lutter. À cause de cela, nous appuierons l'amendement proposé et nous appuierons cette mesure législative.

[Français]

+-

    M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ): Monsieur le Président, il me fait plaisir d'intervenir aujourd'hui sur la motion d'amendement du Sénat qui vise à modifier le projet de loi C-33. Je ne parlerai pas très longtemps. Comme vous le savez, le porte-parole de ma formation politique, le député de Charlesbourg—Jacques-Cartier, connaît assez bien le dossier. Je me limiterai à quelques interventions au sujet de la motion du gouvernement.

    D'entrée de jeu, il faut dire que nous sommes favorables au projet de loi C-33. Je n'ai pas besoin de vous le rappeler, la Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut, que nous avons appuyée tout récemment, donne plus d'autonomie aux communautés. Nous croyons que c'est un pas dans la bonne direction et nous avons donné notre appui inconditionnel.

    Globalement, le projet de loi C-33 représente la mise en oeuvre de certains éléments de l'Accord sur les revendications territoriales conclu entre les Inuits de la région du Nunavut et Sa Majesté la Reine du chef du Canada. Le projet de loi dont la Chambre est actuellement saisie complète ainsi les derniers aspects de cette entente historique. Rappelons que depuis que le projet de loi a été adopté par la Chambre des communes en novembre dernier, il stagnait devant le Sénat.

    On connaît la charge de nos collègues de l'autre Chambre, mais est-il acceptable que ce projet de loi ait stagné et ait dormi, si vous me permettez l'expression, pendant six mois à l'autre Chambre, alors qu'il fallait aller plus rapidement, justement pour pouvoir mettre en oeuvre cette loi qui donnera plus de pouvoirs aux communautés?

    Je m'explique mal qu'après six mois, la seule recommandation que puisse formuler l'autre Chambre soit de retrancher sept lignes du projet de loi. Pire encore, la modification proposée ne concerne même pas le corps du projet de loi, mais bien les définitions préliminaires et les modalités d'application de la mesure législative.

    Je pourrais m'éterniser sur le rôle des sénateurs et sur le processus législatif, mais j'épargnerai à la Chambre cette dure épreuve inutile et combien ennuyante en même temps. L'amendement proposé par le Sénat au projet de loi C-33 consiste à soustraire de l'application de la nouvelle loi une disposition fondamentale des négociations ayant justement mené à la conclusion de l'Accord sur les revendications territoriales entre le gouvernement et les Inuits du Nunavut.

    Dans le traité encadrant l'accord, lequel fut ratifié et mis en oeuvre le 9 juillet 1993 par la Loi concernant l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, on a pris soin de préciser la portée de l'entente et sa non-prédominance sur la législation antérieure.

    Le projet de loi C-33, au paragraphe 3(3), reprend ce même esprit, conformément à la loi de 1993. Or, ce que souhaite le Sénat est justement de retrancher ce pan important de ces années de négociations ayant mené à la conclusion de l'accord pour, soudainement, sans raison apparente, vouloir les biffer de la Loi de mise en oeuvre du traité, la phase finale de ces années d'efforts.

    Pour nous, cette situation est aberrante et drôlement embarrassante pour une institution comme le Sénat aux prises avec de graves problèmes de crédibilité. Non seulement les sénateurs souhaitent-ils rayer le travail effectué depuis près de 20 ans, mais on ne peut même pas y discerner le moindre bon sens.

    Il est regrettable que la Chambre doive perdre de si précieuses heures à se pencher sur une question aussi inutile que le Sénat lui-même, plutôt que de les consacrer justement à l'avancement de la cause des premières nations.

  +-(1040)  

    Le Bloc québécois a fait de ses relations avec les peuples autochtones une pierre angulaire de son orientation politique et de sa plateforme électorale. À l'instar du gouvernement du Québec, nous croyons fermement, et nous le réitérons aujourd'hui, à l'harmonie prédominante qui doit régner dans nos relations avec les premières nations, comme en témoignent d'ailleurs les récentes ententes de nation à nation entre les Cris et les Inuits.

    Nous sommes déterminés à travailler de concert avec le gouvernement pour répondre avec célérité aux désirs de gouvernance bien légitimes des Inuits du Nunavut. Toutefois, le Bloc québécois est profondément en désaccord avec la motion proposée par le Sénat et nous voterons contre.

    En terminant, j'invite mes collègues des autres partis à bien y réfléchir et à bien peser le pour ou le contre d'un tel amendement. Je terminerai en ajoutant qu'il est regrettable que ce projet de loi ait stagné au Sénat pendant six mois pour en arriver à une telle disposition, alors que nous pouvions accélérer le processus et la cadence pour pouvoir justement donner aux communautés une plus grande gouvernance et une plus grande autonomie.

  +-(1045)  

[Traduction]

+-

    Mme Judy Wasylycia-Leis (Winnipeg-Centre-Nord, NPD): Monsieur le Président, je suis heureuse de participer, au nom de mon caucus, au débat sur le projet de loi C-33 et, notamment, sur l'amendement proposé par le gouvernement du Canada.

    D'entrée de jeu, je réitérerai la position de notre parti sur le projet de loi et ferai écho aux propos de mon collègue, le porte-parole de notre parti pour les affaires autochtones et député de Winnipeg-Centre, qui a sué sang et eau avec d'autres députés pour améliorer le projet de loi et rechercher une solution à cette question.

    Comme mon collègue l'a souligné à maintes reprises, le projet de loi se fait attendre depuis longtemps. Tous savent à la Chambre que ce projet de loi a eu quelques prédécesseurs, à savoir le projet de loi C-51 au cours de la 35e législature et le projet de loi C-62 au cours de la 36e législature. Ces deux projets de loi sont morts au Feuilleton, même si on reconnaît depuis fort longtemps qu'une loi est nécessaire dans ce domaine et que la population du Nunavut demande de façon persistante au gouvernement d'agir.

+-

     Je suis persuadée que le député de Nunavut en est conscient, le reconnaît et vit cette réalité tous les jours, mais il est clair que les habitants du Nunavut attendent patiemment depuis fort longtemps de voir un projet de loi franchir enfin toutes les étapes de l'étude aux Communes. Il est évident que nous tenons à ce que ce processus aboutisse et à ce que soient prises des mesures absolument indispensables.

    Toute la question des revendications territoriales au Nunavut en ce qui concerne l'utilisation des sols, l'eau et l'évaluation environnementale, est de la plus haute importance. Il est scandaleux que rien ne se soit fait depuis juin 1993. Bien entendu, nous voulons que le projet de loi soit adopté et que des mesures soient prises. Cependant, nous constatons avec inquiétude que le gouvernement recommande aujourd'hui à la Chambre de supprimer une disposition très importante du projet de loi C-33.

    J'ai suivi le débat avec attention et j'ai essayé de voir pourquoi on supprimerait cette disposition. On n'a pas encore donné de raison sérieuse. Le député de l'Alliance a expliqué que, en réalité, cela était dans l'intérêt supérieur des habitants du Nunavut, que la suppression de cette disposition de non-dérogation répondait à leurs voeux.

    Pour ma part, je crois comprendre que les habitants du Nunavut voudraient avoir dans le projet de loi une disposition de non-dérogation. Peut-être le libellé de celle qui est discutée aujourd'hui présente-t-il des problèmes, mais j'estime qu'elle est toujours mieux que rien du tout. Mon collègue de Winnipeg-Centre a dit que la question avait été étudiée à fond à l'étape du comité et qu'il était heureux qu'il y ait dans le projet de loi au moins une disposition quelconque de non-dérogation.

    J'estime qu'il est particulièrement important de comprendre les fondements historiques de cette disposition et de bien saisir pourquoi elle est nécessaire dans un projet de loi comme celui-ci, d'autant plus que nous sommes à la veille de célébrer le 20e anniversaire de la Charte canadienne des droits et libertés, qui est consacrée par l'article 35 et fait partie de la Loi constitutionnelle. Cette charte est un fait marquant de notre histoire. Elle reconnaît que les droits ancestraux font partie de notre histoire et doivent être garantis par la Constitution, que ces droits inhérents ne peuvent être sacrifiés par aucun document. On a estimé qu'un projet de loi de cette nature devait comprendre une disposition de non-dérogation. Cela est devenu une coutume dans tous les textes qui portent sur les droits ancestraux et issus de traités.

    Dans le discours qu'il a livré à la Chambre, mon collègue de Winnipeg-Centre a dit:

La présence d'une disposition de non-dérogation est devenue pratique courante pour tout ce qui concerne les droits des autochtones. La présence de cette disposition fait en sorte que rien dans le nouvel accord ne déroge ou porte atteinte de quelque façon que ce soit aux droits garantis par la Charte des droits et libertés ou par la Constitution. Aucun document ne peut priver les peuples autochtones de ces droits.

    Voilà l'esprit de cet amendement.

    On a signalé en comité que la formulation de la disposition de non-dérogation posait problème. Je pense que le chef du Nunavut a indiqué que cette disposition présentait des problèmes. On a tenté de la modifier de manière à ce qu'elle soit plus acceptable pour les habitants du Nunavut et qu'elle réponde mieux à leurs souhaits. De fait, on a recommandé que cette disposition soit reformulée de la façon suivante:

Aucune disposition du projet de loi ne primera sur les droits ancestraux ou issus de traités garantis aux peuples autochtones du Canada par la Loi constitutionnelle de 1982.

  +-(1050)  

    Cette modification allait dans le sens des souhaits exprimés par les délégations du Nunavut. Elle était simple et directe, mais elle n'a malheureusement pas franchi l'étape du comité. Nous restons donc avec la disposition de non-dérogation énoncée aux termes du projet de loi C-33, que l'on propose maintenant de supprimer. Cela nous préoccupe et nous rend hésitants à appuyer le projet de loi C-33.

    Je tiens à formuler nos préoccupations et à indiquer que nous écouterons attentivement le reste du débat de manière à mieux comprendre la raison d'être de cette motion d'amendement. Il nous semble que tout ce que la Chambre des communes peut faire en vue de la reconnaissance fondamentale de la longue lutte des peuples autochtones pour l'enchâssement de leurs droits inaliénables dans la Constitution et du respect de l'esprit de cette disposition constitutionnelle est absolument vital et doit être mené à terme.

+-

    M. Gerald Keddy (South Shore, PC): Monsieur le Président, c'est un plaisir pour moi de participer au débat sur le projet de loi C-33. La première fois que je me suis penché sur la question, c'était le projet de loi C-62, Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut, qui a gardé le même nom, Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut quand elle est devenue le projet de loi C-33.

    Ce projet de loi traîne depuis longtemps. Il est au programme depuis 1992-1993. Il est plus que temps que nous l'adoptions. Dix ans, c'est plus que suffisant pour qu'une mesure législative soit adoptée par la Chambre.

    Il y a certains points importants à soulever en ce qui a trait à la suppression de la disposition de non-dérogation. Lors de conversations tenues avec l'Inuit Tapirisat et les habitants du Nunavut, ces derniers ont posé bon nombre de questions sur le projet de loi. L'une des plus importantes questions a porté sur les préoccupations de longue date des gens du Nunavut en ce qui a trait à la nécessité d'obtenir l'approbation du ministre pour les demandes. Il est évident que l'objectif, certes très noble, est d'accorder davantage de contrôle ou de pouvoirs au territoire et aux gens du Nunavut.

    On se préoccupait de la capacité juridique du gouverneur en conseil de préparer des règlements dans des domaines que les Inuits considéraient devoir relever de l'Office des eaux ou du Tribunal des droits de surface, mais particulièrement de l'Office des eaux. La mesure législative ne reconnaissait pas expressément les droits des Inuits concernant les eaux. Le projet de loi précise qu'ils dépendent des droit accordés au Nunavut, aux termes de la Loi sur le Nunavut et des droits accordés à la Couronne. Il aurait peut-être fallu un autre amendement portant sur les droits relatifs aux eaux pour la région du Nunavut en particulier.

    Une autre des préoccupations soulevées portait sur le facteur de responsabilité de 20 millions de dollars. Ce facteur aurait probablement dû être plus élevé. Toutefois, si l'on ne tient pas compte de toutes ces questions et de la disposition de non-dérogation. la mesure législative a trop tardé. Elle aurait dû être adoptée il y a longtemps.

    Elle a l'appui de la députée de Nunavut et du premier ministre du Nunavut. Il ne revient pas aux parlementaires d'en retarder l'adoption, que nous soyons d'accord avec l'amendement ou non. Cet amendement a été adopté par la Chambre. J'ai l'intention de l'appuyer. Tous les députés doivent accorder une attention tout à fait spéciale à cette mesure législative et s'assurer qu'elle va de l'avant et qu'elle est adoptée, parce qu'elle conférera davantage de droits aux gens qui vivent au Nunavut. C'est très important.

    Peut-être pourrons-nous nous pencher de nouveau sur la question plus tard, mais pour l'instant, adoptons cette mesure qui a déjà beaucoup trop tardé.

  +-(1055)  

+-

    Le vice-président: La Chambre est-elle prête à se prononcer?

    Des voix: Le vote.

    Le vice-président: Le vote porte sur la motion. Plaît-il à la Chambre d'adopter la motion?

    Des voix: D'accord.

    Des voix: Non.

    Le vice-président: Que tous ceux qui sont en faveur de la motion veuillent bien dire oui.

    Des voix: Oui.

    Le vice-président: Que tous ceux qui sont contre veuillent bien dire non.

    Des voix: Non.

    Le vice-président: À mon avis, les oui l'emportent.

    Et plus de cinq députés s'étant levés:

    Le vice-président: Convoquez les députés.

[Français]

    Conformément à l'article 45 du Règlement, le vote par appel nominal est différé jusqu'au lundi 15 avril 2002, à l'heure ordinaire de l'ajournement quotidien.

[Traduction]

+-

    Mme Marlene Catterall: Monsieur le Président, des discussions ont eu lieu entre les whips et ils s'entendent pour que le vote, qui devait avoir lieu lundi, soit reporté à mardi, à 15 heures.

+-

    Le vice-président: Est-ce d'accord?

    Des voix: D'accord.


+-DÉCLARATIONS DE DÉPUTÉS

[Article 31 du Règlement]

*   *   *

[Traduction]

+-Le Proche-Orient

+-

    M. Mac Harb (Ottawa-Centre, Lib.): Monsieur le Président, le Proche-Orient connaît une escalade de la violence et des civils continuent de mourir. Je déplore la guerre et la violence et je lance un appel au Canada et aux États-Unis, ainsi qu'à la communauté internationale, pour qu'ils interviennent rapidement afin de créer les conditions nécessaires au rétablissement du processus de paix.

    La paix recherchée doit être juste, complète et durable, et elle doit garantir aux deux peuples le droit de vivre en harmonie et en sécurité. La poursuite de la violence et de la terreur ne peut qu'entraîner la perte d'autres vies innocentes.

    Au Canada, nous avons la chance de vivre dans une société qui protège les droits des personnes de vivre à l'abri de toute discrimination fondée sur la religion ou le lieu d'origine. Je déplore les actes haineux commis à l'endroit des institutions musulmanes après le 11 septembre. Je déplore également les actes semblables visant le centre communautaire juif et le temple musulman de ma communauté. De tels actes ont pour but de miner nos valeurs canadiennes.

    J'exhorte tous les dirigeants communautaires et spirituels, ainsi que nos policiers, à se montrer vigilants et à faire de la prévention. Je me joins à mes collègues pour demander un cessez-le-feu immédiat et la reprise des pourparlers de paix au Proche-Orient.

*   *   *

  +-(1100)  

+-Le rapport sur le gaspillage

+-

    M. John Williams (St. Albert, Alliance canadienne): Monsieur le Président, le favoritisme politique continue de pointer sa mine dégoûtante au sein du gouvernement libéral.

    Dans mon dernier rapport sur le gaspillage, que l'on peut lire sur Internet à l'adresse www.canadianalliance.ca/waste, j'ai indiqué que la Commission canadienne des droits de la personne avait versé 4 000 $ à l'épouse du ministre de l'Industrie et 8 000 $ à celle de l'ancien ministre des Affaires étrangères, Lloyd Axworthy, pendant que ce dernier exerçait encore les fonctions de son ministère.

    Ce n'était peut-être pas illégal, mais on peut se demander si on ne privilégie pas les personnes que l'on connaît, au détriment des personnes compétentes, au moment d'embaucher des gens à Ottawa.

    Et voilà maintenant que le ministre de la Défense nationale est lui aussi mêlé à une histoire de favoritisme politique. Son ancien conseiller, Tony Genco, a décroché un emploi en or, soit celui de président intérimaire et de directeur général de la société Parc Downsview Park Inc. Or, les terrains de Downsview sont la propriété du ministère de la Défense nationale et le parc se trouve justement dans la circonscription de nul autre que, eh oui, monsieur le Président, le ministre de la Défense nationale.

    Je suppose que l'adhésion au Parti libéral donne droit à certains privilèges.

*   *   *

+-La Reine-Mère

+-

    M. Julian Reed (Halton, Lib.): Monsieur le Président, au nom de la population de la circonscription de Halton, je prends la parole pour offrir nos condoléances à l'occasion du décès de la reine Elizabeth, la Reine-Mère.

    La Reine-Mère a été colonel en chef de trois régiments canadiens, dont le Toronto Scottish Regiment qui a récemment eu l'honneur de se voir décerner le titre supplémentaire de régiment de la reine Elizabeth, la Reine-Mère, et d'être ainsi la seule unité militaire du monde à porter son nom.

    Une des plus grandes satisfactions de ma jeunesse a été d'obtenir le titre de Scout de la Reine, le plus haut titre décerné dans le scoutisme. Ce titre signifiait que j'étais prêt à servir ma reine et mon pays. L'engagement constant de la Reine-Mère par rapport à ses fonctions publiques m'a inspiré tout au long de ma vie publique.

    La puissance des chants lors des services en son honneur ont été un vibrant hommage à sa force et à sa dignité, et la Reine-Mère occupera toujours une place spéciale dans nos coeurs et nos souvenirs.

*   *   *

+-La société Chin Wing Chun Tong

+-

    Mme Sophia Leung (Vancouver Kingsway, Lib.): Monsieur le Président, le 13 avril, la société Chin Wing Chun Tong célébrera son 84e anniversaire à Vancouver. Créée en 1918, la société Chan a beaucoup aidé la communauté chinoise de Vancouver.

    Les programmes éducatifs et culturels de la société Chan sont un volet important du travail qu'elle accomplit auprès de la communauté. Parmi les services qu'elle rend à la communauté, la société appuie notamment une troupe de scouts, elle administre un programme à l'intention des femmes actives et elle offre des cours d'informatique et d'anglais langue seconde à de nombreux membres de la communauté.

    J'invite tous les députés à se joindre à moi pour féliciter la société Chan à l'occasion de son 84e anniversaire. Je suis certaine que de nombreuses autres années couronnées de succès l'attendent.

*   *   *

+-La Société canadienne du cancer

+-

    M. Gurbax Malhi (Bramalea--Gore--Malton--Springdale, Lib.): Monsieur le Président, c'est avec plaisir que j'informe la Chambre que le mois d'avril est celui de la campagne de la Société canadienne du cancer.

    La Société canadienne du cancer a pour mission d'éradiquer le cancer et d'améliorer la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. De concert avec l'Institut national du cancer du Canada, la société remplit sa mission en faisant de la recherche et de la sensibilisation, en fournissant des services liés aux brevets et en militant en faveur d'une politique publique sensée.

    En 2001, quelque 134 100 cas de cancer ont été diagnostiqués, et 65 300 décès sont survenus en raison du cancer au Canada. Santé Canada et la Société canadienne du cancer conjuguent leurs efforts pour faire décroître l'incidence du cancer et alléger ce fardeau.

    Je demande aux députés de se joindre à moi pour souhaiter à la Société canadienne du cancer et à ses bénévoles le plus grand succès dans leurs activités de ce mois-ci.

*   *   *

[Français]

+-Les Grands Prix du tourisme québécois 2002

+-

    Mme Madeleine Dalphond-Guiral (Laval-Centre, BQ): Monsieur le Président, le mois dernier, Tourisme Laval dévoilait l'identité des gagnants qui participeront à l'édition 2002 des Grands Prix du tourisme québécois.

    Depuis, à la grandeur du Québec, les régions désignent leurs lauréats et c'est le 10 mai prochain que seront connus les médaillés d'or nationaux des Grands Prix du tourisme québécois.

    ll me fait extrêmement plaisir de saluer les récipiendaires lavallois et de souhaiter la meilleure des chances aux restaurants Le Saint Christophe et Les Menus-Plaisirs, au gîte touristique Notre Maison sur la Rivière, à la Récréathèque et au Festival de TROIS. Ensemble, ils font la preuve que la qualité des services en restauration, en hébergement et en loisirs, conjuguée au dynamisme des activités culturelles, font de Laval une destination de choix.

    Venez faire un tour chez nous. Tout ce que vous risquez, c'est d'être séduits.

*   *   *

[Traduction]

+-L'aviation commerciale

+-

    Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD): Monsieur le Président, la suppression de 40 emplois à l'aéroport international de Halifax cette semaine n'est qu'un avant-goût des problèmes qui assailliront l'aviation commerciale canadienne à cause du nouveau droit pour la sécurité du transport aérien créé par le gouvernement libéral, droit qui n'est qu'une autre TPS frappant les passagers aériens.

    L'aéroport international de Halifax est le huitième aéroport du pays quant à l'importance du trafic aérien et il constitue un pôle de croissance économique capital. Les touristes voyageant par avion fournissent 37 p. 100 des 925 millions de dollars injectés dans l'économie tous les ans. Les voyages touristiques sont tributaires du revenu discrétionnaire et sont particulièrement vulnérables. Toute hausse de 1 p. 100 des prix entraîne une baisse des ventes de 1,2 p. 100.

    L'industrie touristique de 54 milliards de dollars du Canada représente quelque 17 milliards de dollars de recettes fiscales fédérales, provinciales et municipales. Près de la moitié de ces recettes sont attribuables à l'aviation commerciale. La diminution de 5 p. 100 des voyages par avion résultant de la toute nouvelle TPS du gouvernement libéral coûtera entre 350 et 400 millions de dollars aux gouvernements provinciaux et aux municipalités.

    Le gouvernement fédéral fera plus que récupérer le manque à gagner du tourisme avec l'argent qu'il soutirera aux passagers aériens. L'avenir de notre aviation commerciale et de notre tourisme aérien est tout tracé, et il est marqué par une diminution des emplois et des services.

    Le nouveau droit pour la sécurité des transports aériens du gouvernement doit être supprimé immédiatement avant que d'autres catastrophes économiques ne s'abattent sur tout le Canada.

*   *   *

  +-(1105)  

+-L'environnement

+-

    Mme Paddy Torsney (Burlington, Lib.): Monsieur le Président, le lundi 22 avril sera le Jour de la Terre, journée où l'on devrait reconnaître le soin constant à apporter pour assurer le bon état de notre planète et renouveler notre engagement à faire une différence localement pour réussir mondialement.

    Le premier Jour de la Terre a été célébré en 1970, aux États-Unis, afin de sensibiliser davantage la population à l'environnement. Maintenant, plus de six millions de Canadiens se joindront à quelque 500 millions d'habitants de plus de 180 pays pour organiser des événements, élaborer des projets et remédier à des problèmes locaux en matière d'environnement.

    À Burlington, on célébrera le Jour de la Terre en participant au premier concours annuel de nettoyage collectif, le samedi 20 avril. Tous les habitants de Burlington sont invités à se joindre au maire McIsaac et à moi-même pour ramasser des déchets et embellir notre ville. Nous encourageons les personnes et les organisations locales à nettoyer leur quartier et à améliorer l'environnement local.

    J'invite tous les députés à organiser de tels événements dans leurs collectivités. Pour les proches et les amis, le Jour de la Terre est une occasion idéale pour unir leurs efforts et prendre soin de leur environnement. Nous pouvons faire une différence.

*   *   *

+-La pornographie juvénile

+-

    Mme Elsie Wayne (Saint John, PC): Monsieur le Président, on a marqué cette semaine le 20e anniversaire de la Charte canadienne des droits et libertés, document qui a pour objet de garantir l'égalité et la sûreté de nos concitoyens.

    Tous les députés admettront qu'on compromet l'intégrité de ce magnifique contrat avec les Canadiens quand on permet qu'il serve à protéger les amateurs de pornographie juvénile plutôt que les enfants. Je me reporte évidemment à la décision récente de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, dans l'affaire opposant la Couronne à John Sharpe, décision qui illustre une faiblesse importante dans notre système juridique.

    Quand des prédateurs sexuels et des pédophiles peuvent invoquer la Charte et les lois canadiennes pour échapper au châtiment de crimes, en tant que législateurs, nous devons proposer des changements. S'il y a ambiguïté, nous devons apporter la clarté. S'il y a des échappatoires, nous devons les éliminer.

    Je lance cet appel à titre de parlementaire, mais surtout à titre de mère et de grand-mère. Avant toutes choses, n'oublions pas que notre rôle consiste à protéger ceux qui ne peuvent se défendre, c'est-à-dire les jeunes enfants.

*   *   *

+-L'Ordre du Canada

+-

    M. Peter Goldring (Edmonton-Centre-Est, Alliance canadienne): Monsieur le Président, j'interviens aujourd'hui pour rendre hommage à Gordon Russell qui a récemment été décoré de l'Ordre du Canada.

    Depuis 50 ans, M. Russell aide à assurer un avenir favorable à de nombreux jeunes athlètes d'Edmonton et à des jeunes en difficulté et à risque. En partenariat avec des entreprises comme Crystal Glass d'Edmonton et le groupe Motor Village, Gordon Russell a fondé et dirige le Gordon Russell Crystal Kids Youth Centre.

    Il continue de contribuer au bien-être des jeunes du centre-ville d'Edmonton, surtout en les incitant à faire de l'athlétisme et à pratiquer son sport favori, la boxe. En 1999, Gordon Russell a été nommé citoyen de l'année par le Native Counselling Services of Alberta. Il a été intronisé au Temple de la renommée des sports d'Edmonton et est inscrit au palmarès d'honneur de la Commission de la boxe et de la lutte d'Edmonton.

    M. Gordon Russell méritait incontestablement de devenir membre de l'Ordre du Canada. Je demande à la Chambre de se joindre à moi pour le féliciter chaleureusement.

*   *   *

[Français]

+-Les exportations

+-

    Mme Hélène Scherrer (Louis-Hébert, Lib.): Monsieur le Président, le secrétaire d'État responsable de Développement économique Canada a annoncé, le mercredi 3 avril dernier, le renouvellement d'une entente triennale visant à favoriser les exportations pour les entreprises de l'Abitibi--Témiscamingue.

    Issu d'un premier partenariat fructueux, l'accord de financement permettra à 48e Nord International de poursuivre ses activités d'accompagnement auprès des PME de l'Abitibi--Témiscamingue, afin, entre autres, d'augmenter le nombre des PME exportatrices tout en développant de nouveaux marchés, engendrant du même coup la création d'emplois.

    On sait combien la hausse du niveau de compétitivité de notre pays a un impact important sur la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens. La croissance et la prospérité du Canada dépendent directement de l'augmentation de ses exportations et, en ce sens, les efforts du gouvernement du Canada ont donné des résultats impressionnants puisque le Canada a connu, au cours des dernières années, une progression marquée de ses exportations.

    Voilà un autre exemple concret des actions de notre gouvernement pour assurer le développement économique des régions du Québec.

*   *   *

  +-(1110)  

[Traduction]

+-Le harcèlement

+-

    M. Larry Spencer (Regina--Lumsden--Lake Centre, Alliance canadienne): Monsieur le Président, lundi dernier à Halifax, un élève d'école secondaire de 14 ans s'est suicidé avec une arme à feu. Ses amis affirment que c'est parce qu'il était victime de brimades.

    À cause du harcèlement, certains élèves sont forcés de quitter les études, de changer d'école ou d'endurer une existence extrêmement misérable. Le directeur Charlie O'Handley a déclaré que le problèmes des brimades existait dans toutes les écoles, tout comme dans le monde des adultes, et que c'était universel.

    J'attire l'attention de la Chambre sur une résidente de ma circonscription qui habite à Craik, en Saskatchewan, Mme Kim Ehman. Kim est mère de quatre enfants d'âge scolaire et a été profondément touchée par les tragédies dans les écoles. Au cours des trois derniers jours, elle s'est adressée à 13 classes d'élèves. Elle transmet un message percutant et profond aux parents et aux élèves. Elle a écrit et réalisé un vidéo intitulé Unknown Wounds dont elle se sert durant ses présentations. Je tiens à remercier Kim Ehman qui a décidé de s'occuper personnellement d'une question d'ordre national.

*   *   *

+-Les services d'urgence médicale

+-

    Mme Nancy Karetak-Lindell (Nunavut, Lib.): Monsieur le Président, les bénévoles qui participent aux missions de recherche et de sauvetage au Nunavut sont fort respectés pour la bravoure et le courage dont ils font preuve lorsqu'il s'agit de trouver et d'aider quelqu'un qui est perdu sur terre ou en mer, parfois dans des conditions climatiques rigoureuses.

    Mercredi soir, les membres du personnel paramédical des Ottawa Emergency Medical Services, des étudiants du Nunavut Sivuniksavut et d'autres bénévoles intéressés ont emballé des uniformes donnés par les membres du personnel paramédical des EMS aux équipes de recherche et de sauvetage de tout le Nunavut. Mon bureau se charge d'envoyer les dons aux collectivités du Nunavut.

    Je tiens à remercier les membres du personnel paramédical des Ottawa Emergency Medical Services. Leurs généreux dons, qui seront fort appréciés, constituent un autre magnifique exemple de l'esprit d'entraide des Canadiens. Je sais que les liens qui ont été tissés mercredi soir continueront d'être très profitables pour tous les intéressés. Je remercie aussi le Nunavut Sivuniksavut et mes collaborateurs pour leur dur labeur.

*   *   *

[Français]

+-L'Ordre des francophones d'Amérique

+-

    M. Stéphane Bergeron (Verchères--Les-Patriotes, BQ): Monsieur le Président, le 18 mars dernier avait lieu, à l'Assemblée nationale, la 24e remise de l'Ordre des francophones d'Amérique, ainsi que celle du Prix du 3-juillet 1608, décernés par le Conseil de la langue française. Instituées le 3 juillet 1978 et décernées annuellement, ces deux distinctions visent à saluer celles et ceux qui se consacrent à la vitalité et à l'épanouissement de la langue française en Amérique et à travers le monde.

    Cette année, les récipiendaires de l'Ordre, qui ont reçu leurs insignes des mains du premier ministre du Québec, sont Mme Maria Chaput, de même que MM. Youri Afanassiev, Gérald C. Boudreau, Guy Matte, André Marier, Jean Paré et Warren Perrin. Le Prix du 3-juillet 1608 a été remis à la revue Québec-Français.

    Madame, messieurs, votre persévérance visant à faire rayonner le fait français constitue un modèle dont la population peut certainement s'inspirer et être fière. Félicitations à tous les récipiendaires, et tout particulièrement à Warren Perrin, de la Louisiane, qui, il y a plus de dix ans, a lancé le mouvement visant à obtenir des excuses de la part de la Couronne britannique pour la déportation des Acadiens. La bataille continue, Warren; il nous faut continuer de croire qu'un jour, l'exil prendra fin.

    Longue vie à la langue française.

*   *   *

[Traduction]

+-Timothy Eaton

+-

    M. John Richardson (Perth--Middlesex, Lib.): Monsieur le Président, je tiens à signaler aujourd'hui à la Chambre qu'une statue de Timothy Eaton sera installée à St. Marys, en Ontario.

    Cette statue se trouve à l'heure actuelle à Winnipeg, au Manitoba. Une autre statue identique, qui ornait autrefois le magasin Eaton, à Toronto, est aujourd'hui au Musée royal de l'Ontario.

    L'éminent pionnier de la vente au détail, Timothy Eaton, a commencé à édifier son empire dans la région de St. Marys. C'est pourquoi il convient que l'un de ces deux grands monuments historiques soit installé en permanence dans cette ville, peut-être entre l'Hôtel de ville et la Bibliothèque publique, rue Church.

    Timothy Eaton sera ainsi le second personnage historique d'importance, avec le premier ministre Arthur Meighen, à avoir sa statue à St. Marys. Félicitations aux gens de St. Marys et aux électeurs de Perth--Middlesex.

*   *   *

+-La Gendarmerie royale du Canada

+-

    M. Chuck Cadman (Surrey-Nord, Alliance canadienne): Monsieur le Président, au nom des habitants de Surrey, je rends hommage aux récipiendaires des prix d'excellence du détachement de la GRC de Surrey pour avoir contribué à la sécurité publique de notre collectivité.

    Malheureusement, je ne dispose pas d'assez de temps pour fournir le détail des actes d'héroïsme ou des services exceptionnels au public de ces personnes. Je précise cependant qu'il s'agit de Pakkin Lee, Yu Feng, Benson Ma, Gary Hedberg, Linda Rust, Lance Fraser, Daniel Page, Matthew Troughton, Shannon Gilroy, Ursula Nowosad, Len Reich, Mark Meditz, Tae-Young Gwag, Alex Jae-Shik Yun et Mark Sanders; de Dave Chand de Citoyenneté et Immigration Canada; des inspecteurs des douanes Nick Vatic et Jasbir Randhawa, de l'agent Warren Brown de la police de Delta ainsi que des gendarmes de la GRC Ed Roberge, Wendy Mehat, Doug Johnston, Scott Marleau, Steve Lovelace, Margo Halliday, Alan Ling, John Kassam, Derek Evenson, Mike Spencer, Mike Greenway et Kevin Krygier.

    Nous les félicitons tous et les remercions au nom de leur collectivité.


+-QUESTIONS ORALES

[Questions orales]

*   *   *

  +-(1115)  

[Traduction]

+-Les dépenses gouvernementales

+-

    M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne): Monsieur le Président, l'achat par le premier ministre de deux jets d'affaires dont on n'avait pas besoin suscite bien des questions. Pour la plupart d'entre nous, en tant que contribuables, un achat de 101 millions de dollars est une assez grosse dépense.

    Ma question s'adresse au vice-premier ministre. Pourquoi a-t-on fait un tel achat sans que le Cabinet ait pu en discuter de façon approfondie?

+-

    L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.): Monsieur le Président, tout d'abord, on a suivi les procédures normales dans ce dossier. Ce qu'il faut vraiment souligner ici est que, lorsque le premier ministre ou même les ministres voyagent, particulièrement à l'échelle internationale, nous sommes très fiers des efforts que nous déployons pour montrer que le Canada est un pays avancé sur le plan technologique. Je crois que l'opposition devrait être ravie que nous fassions cela en mettant en évidence le meilleur avion de fabrication canadienne.

    Je suppose que les députés d'en face pensent que nous devrions voyager...

+-

    Le vice-président: Le député de Macleod a la parole.

+-

    M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne): Monsieur le Président, cet argument a déjà été utilisé. Nous remplaçons des jets fabriqués au Canada par d'autres jets fabriqués au Canada, alors l'argument ne tient pas. L'autre problème que nous voyons, c'est l'attribution du marché à un fournisseur exclusif. Il y a des règles à suivre à cet égard.

    Premièrement, il doit y avoir urgence. Deuxièmement, le produit doit coûter moins de 25 000 $. Troisièmement, et ce point est intéressant, il doit s'agir d'une importante préoccupation en matière de sécurité nationale. À mon avis, permettre aux membres du Cabinet de voyager dans le luxe n'est pas une importante préoccupation en matière de sécurité nationale.

    Pourquoi le vice-premier ministre n'a-t-il pas simplement refusé qu'on enfreigne toutes les règles relatives à l'attribution d'un marché à un fournisseur exclusif?

+-

    L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.): Monsieur le Président, encore une fois, j'espère que ce n'est pas vrai que le député n'a jamais eu l'occasion de voyager à bord d'un jet Challenger depuis qu'il est au Parlement, car beaucoup de ses collègues l'ont fait et ils savent très bien que ce n'est pas une question de luxe. C'est souvent une question de commodité. Il est souvent possible de se rendre ainsi à des endroits qui ne sont pas accessibles autrement.

    Le député sait que non seulement les procédures normales ont été respectées, mais aussi que ces appareils permettent aux ministres canadiens de se rendre en Europe sans escale. Ils peuvent atterrir à des endroits au Canada où les anciens appareils ne pouvaient pas atterrir, et ce sont les meilleurs avions de fabrication canadienne...

+-

    Le vice-président: Le député de Macleod a la parole.

+-

    M. Grant Hill (Macleod, Alliance canadienne): Monsieur le Président, on se demande si ces avions pourront atterrir près d'un certain endroit appelé Shawinigan.

    L'autre problème concernant cet important dossier est que le premier ministre vient de dire hier qu'il n'utiliserait pas ces avions. Il a dit qu'il avait besoin de plus grands appareils pour voyager avec les médias.

    Si le premier ministre n'a pas l'intention d'utiliser ces jets, ceux-ci seront-ils mis à la disposition des candidats à la direction du Parti libéral? Est-ce à cela qu'ils doivent servir?

+-

    L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.): Monsieur le Président, souvent, comme le député le sait, le premier ministre voyage avec une délégation de journalistes et doit donc utiliser un appareil Airbus. Le député sait peut-être aussi que, en juin dernier, au moment où le premier ministre quittait la Suède à bord du Challenger, il y a eu une dépressurisation de la cabine, et l'appareil a dû faire un atterrissage d'urgence. De l'avis des médecins, le premier ministre aurait dû attendre environ 48 heures avant de repartir en avion.

    Je suis certain qu'il veut savoir que, en utilisant ces avions...

+-

    Le vice-président: Le député de Lakeland a la parole.

+-

    M. Leon Benoit (Lakeland, Alliance canadienne): Monsieur le Président, des rapports gouvernementaux disent clairement que les Challenger dont nous disposons sont parfaitement sûrs, que nous n'avons tout simplement pas besoin de nouveaux Challenger et que ceux que nous avons font très bien l'affaire. Trois ministères fédéraux ont dit que nous ne devrions pas les acheter. Le premier ministre a dit hier qu'il ne s'en servira pas.

    Qui a commandé ces jets de luxe dont nous n'avons manifestement pas besoin?

+-

    L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.): Monsieur le Président, voilà encore l'ascète qui ne proteste habituellement pas contre tout objet de confort destiné aux députés, aux ministres ou au premier ministre.

    La vérité, et bien des députés d'en face la connaissent, c'est qu'une grande partie du travail que nous devons accomplir au nom du gouvernement n'est réalisable que si nous pouvons nous déplacer par avion lorsque des liaisons commerciales ne sont pas disponibles. Il est donc parfaitement logique que nous nous dotions d'avions qui représentent la meilleure technologie canadienne actuellement sur le marché.

  +-(1120)  

+-

    M. Leon Benoit (Lakeland, Alliance canadienne): Monsieur le Président, c'est une question de priorité. Un fonctionnaire de Travaux publics a dit qu'on a demandé au ministère de préparer très rapidement un contrat d'achat de ces jets de luxe. Il n'a fallu que 10 jours au gouvernement pour acheter ces jets. Or, il y a maintenant 21 ans que le gouvernement cherche à remplacer les Sea King et cela n'est pas encore fait.

    Pourquoi le gouvernement continue-t-il d'accorder la priorité au confort des politiciens plutôt qu'à la sécurité de nos soldats?

+-

    L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.): Monsieur le Président, ce n'est pas le cas. Nous sommes en train de remplacer les Sea King. Ils donnent encore un excellent service, entre autres, en ce moment même en mer d'Oman. L'achat de ces Challenger ne modifie ni ne ralentit aucunement le processus de remplacement des hélicoptères.

*   *   *

[Français]

+-Le bois d'oeuvre

+-

    Mme Caroline St-Hilaire (Longueuil, BQ): Monsieur le Président, depuis un mois, la ministre du Développement des ressources humaines est incapable de nous dire concrètement quelles mesures elle entend prendre pour venir en aide aux travailleurs qui sont frappés par les droits de 29 p. 100 imposés par les Américains sur le bois d'oeuvre.

    La ministre du Développement des ressources humaines se rend-elle compte de l'impact de la mise à pied de 100 travailleurs dans une communauté de 600 personnes? Lorsqu'une scierie ferme, c'est une catastrophe pour les travailleurs, pour les familles et aussi pour toute une région.

[Traduction]

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, permettez-moi de garantir à la députée que le gouvernement travaille en étroite collaboration avec ses partenaires et surveille les répercussions tangibles et possibles que le différend sur le bois d'oeuvre a ou pourrait avoir sur les travailleurs canadiens. Nous collaborons donc avec les provinces, le secteur, les syndicats et les gens touchés et nous allons continuer de le faire.

    Cependant, à ce stade-ci, nous sommes persuadés que ces travailleurs peuvent compter sur un régime d'assurance-emploi solide comme dans le cas d'autres travailleurs d'autres secteurs, notamment celui du transport aérien. Le régime a très bien fonctionné dans ce dernier cas et je prévois qu'il en ira de même pour le secteur du bois d'oeuvre.

[Français]

+-

    Mme Caroline St-Hilaire (Longueuil, BQ): Monsieur le Président, l'industrie du bois d'oeuvre fait face à une guerre commerciale sans précédent qui met en péril l'existence même de l'industrie du bois d'oeuvre et, par conséquent, de nombreuses régions.

    Les réponses de la ministre nous indiquent qu'elle ne semble pas comprendre qu'il lui faut agir maintenant.

    D'ailleurs, le refus de la ministre d'aller dans les régions du Québec, comme l'invitait hier mon collègue, n'est-il pas là la preuve qu'elle est insensible et qu'elle ne veut pas comprendre les conséquences désastreuses et directes de son inaction sur de nombreuses communautés, sur des villages et sur plusieurs régions du Québec?

[Traduction]

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, le gouvernement agit maintenant. Nous réagissons par l'entremise du régime d'assurance-emploi. Les prestations sont là pour ceux qui, indépendamment de leur volonté, se retrouvent sans revenu. Ils peuvent compter sur les fonds de la partie II. Les provinces administrent ces fonds pour les Canadiens.

    Nous travaillons en très étroite collaboration. Il existe des programmes comme le partage du travail et d'autres stratégies et nous voulons nous assurer qu'ils sont souples, efficaces et utiles pour ceux qui peuvent éprouver des difficultés à la suite de ce différend commercial.

[Français]

+-

    Mme Jocelyne Girard-Bujold (Jonquière, BQ): Monsieur le Président, l'attitude du gouvernement est injustifiable. Quand il s'agit de soutirer des sommes aux contribuables, il est d'une rapidité exemplaire, mais lorsqu'il s'agit de venir en aide au monde, comme la situation l'exige pour le bois d'oeuvre par exemple, il laisse courir les délais et pourrir la situation.

    En n'agissant pas dans les meilleurs délais, la ministre ne comprend-elle pas que le message qu'elle envoie aux travailleurs, aux communautés et aux régions, c'est que leur sort la laisse totalement indifférente?

[Traduction]

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, il n'en est rien. En fait, le régime d'assurance-emploi est là et il fonctionne maintenant. Je rappelle à la députée les modifications que le gouvernement a apportées au régime d'assurance-emploi et qui sont précisément destinées à aider les travailleurs saisonniers.

    Je voudrais rappeler à la députée que je me suis rendue au Québec pour annoncer aux travailleurs saisonniers des solutions communautaires qui font vraiment une différence en élargissant les saisons intermédiaires pour ces secteurs. Notre bilan est clair et nous continuerons d'être là pour les Canadiens.

[Français]

+-

    Mme Jocelyne Girard-Bujold (Jonquière, BQ): Monsieur le Président, la ministre se conforte en vantant les programmes d'assurance-emploi existants, alors que la réalité sociale vécue dans les régions affectées par cette crise signifie rien de moins que la fermeture de celles-ci à court et à moyen terme.

    Qu'est-ce qui empêche la ministre d'agir avant que la catastrophe arrive, plutôt qu'après?

  +-(1125)  

[Traduction]

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, je rappelle là encore à la députée que le régime d'assurance-emploi est structuré de telle façon qu'il peut répondre aux divers niveaux de chômage dans les diverses régions.

    Je voudrais aussi souligner à la députée que plus tôt cette semaine, un certain nombre de ministres ont rencontré le premier ministre de la Colombie-Britannique. À son départ, ce dernier a déclaré qu'à la suite de ses entretiens, il avait le sentiment qu'il y avait un avenir dans le secteur forestier et que le gouvernement fédéral entendait collaborer avec la province pour maintenir une industrie forestière en Colombie-Britannique.

    La même chose s'applique au Québec.

*   *   *

+-Les dépenses gouvernementales

+-

    L'hon. Lorne Nystrom (Regina--Qu'Appelle, NPD): Monsieur le Président, ma question s'adresse au vice-premier ministre et a trait à l'acquisition par le gouvernement de deux avions d'affaires à réaction Challenger au coût de 101 millions de dollars.

    Je voudrais que le ministre explique précisément pourquoi le gouvernement a décidé d'acquérir ces avions à réaction malgré une note de service de trois hauts fonctionnaires de trois ministères recommandant que le gouvernement ne suive pas la procédure habituelle s'il décidait de le faire, et pourquoi cette décision a été prise sans une discussion en règle du Cabinet?

    Est-ce que c'est bien la réalité ou s'agit-il de la version libérale d'un succédané d'avion présidentiel en deux exemplaires?

+-

    M. Paul Szabo (secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Lib.): Monsieur le Président, comme le vice-premier ministre l'a déjà fait remarquer, les appareils Challenger ont eu des problèmes.

    En ce qui a trait aux 101 millions de dollars, Travaux publics Canada a besoin de l'approbation du Cabinet pour conclure un marché. Le Cabinet a bel et bien approuvé l'acquisition de ces avions Challenger.

+-

    L'hon. Lorne Nystrom (Regina--Qu'Appelle, NPD): Monsieur le Président, je me demande si les ministres paieront eux aussi la taxe à la sécurité de 24 $ quand ils voleront en Challenger.

    Il y a un an, le 12 mars, Industrie Canada a approuvé un projet de 100 millions de dollars pour la société Pratt & Whitney, projet dont il n'a pourtant pas révélé les détails au public.

    Je veux poser une question au vice-premier ministre, qui regarde autour de lui pour trouver la réponse, mais je tiens à lui demander de nous dire, en sa qualité de vice-premier ministre, comment le gouvernement peut dépenser 100 millions des deniers publics sans dire au public pourquoi on dépense cet argent et à quoi servira cette dépense.

[Français]

+-

    M. Serge Marcil (secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie, Lib.): Monsieur le Président, j'aimerais dire à mon collègue d'en face que tous les projets acceptés par TPC sont rendus publics, soit par communiqués de presse, soit par conférences de presse ou par le biais de documents publics.

    Donc, ce n'est pas une nouvelle récente. C'est une nouvelle qui apparaît déjà dans les comptes publics d'octobre 2001. Il aurait donc peut-être intérêt à lire les comptes publics.

*   *   *

[Traduction]

+-Le sommet du G-8

+-

    Le très hon. Joe Clark (Calgary-Centre, PC): Monsieur le Président, nous verrons si le vice-premier ministre daignera répondre à cette question.

    La décision de tenir la réunion du G-8 de juin à deux endroits multiplie les risques sur le plan de la sécurité et entraîne une augmentation des coûts. Avant de décider d'assumer ces risques et ces coûts supplémentaires, le gouvernement a-t-il reçu de la GRC ou d'autres organismes des évaluations écrites en matière de sécurité, relativement au fait de répartir les délégués à deux endroits en Alberta? De plus, la GRC ou d'autres organismes ont-ils déconseillé Ottawa comme premier choix pour la tenue du sommet? Le ministre déposera-t-il les deux recommandations à ce sujet?

+-

    L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.): Monsieur le Président, le très honorable député devrait savoir, par expérience, que nous ne pouvons intervenir dans les activités de la GRC.

    En réponse aux questions concernant le sommet du G-8 et le choix de l'endroit où il se tiendra, nous savons que, chaque fois qu'il y a pareil événement, la GRC et le ministère des douanes, par exemple, travaillent en se fondant sur une évaluation des risques. Ils ont fait une bonne évaluation des risques. Ils ont établi un plan d'opération et ils font évidemment preuve de souplesse selon l'évaluation des menaces et des risques.

+-

    Le très hon. Joe Clark (Calgary-Centre, PC): Monsieur le Président, le ministre sait que c'est le premier ministre qui a pris cette décision sur un coup de tête, sans demander conseil à personne au sujet de la sécurité ou des coûts, ce qui fait courir un grand risque au Canada.

    Même s'il est muet de surprise, le vice-premier ministre peut-il nous dire s'il y a un ministre responsable des mesures prises pour le sommet qui se tiendra à Kananaskis, à proximité de Calgary et, le cas échéant, qui est ce ministre?

    Deuxièmement, y aura-t-il une zone réservée aux manifestants dans la région de Kananaskis? À quelle distance des installations du sommet cette zone sera-t-elle et qui sera responsable des mesures de sécurité, la GRC ou l'armée?

+-

    L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.): Tout d'abord, monsieur le Président, il y a tellement de volets à cette question que je ne sais pas vraiment par où commencer.

    Je sais que nous sommes fiers, à titre de Canadiens, d'accueillir le sommet du G-8 qui se tiendra en juin, à Kananaskis. Ce sera un événement extraordinaire. Évidemment, nous savons que la GRC est un corps policier fantastique. Sa réputation n'est plus à faire dans le monde entier. Nous sommes fiers du travail qu'elle accomplit.

    Comme je l'ai dit, ses membres sont des professionnels et ils ont fait une excellente évaluation des risques. Nous n'intervenons pas dans leurs opérations, mais je sais qu'ils font un travail extraordinaire et que nous allons assister à une merveilleuse rencontre des pays du G-8.

  +-(1130)  

+-

    M. Kevin Sorenson (Crowfoot, Alliance canadienne): Monsieur le Président, la maladresse dont le gouvernement a fait preuve en ce qui concerne la sécurité des participants au prochain sommet du G-8 remet en question la capacité du Canada d'accueillir des réunions internationales.

    Est-ce que le solliciteur général ou le vice-premier ministre pourraient dire aux Canadiens si la GRC a examiné le plan de sécurité en fonction des menaces terroristes, avant qu'il ne soit diffusé sur l'Internet ou seulement après que d'autres l'y aient vu et qu'ils aient donné l'alerte?

+-

    L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.): Monsieur le Président, je le répète, le député ne devrait pas remettre en question le travail accompli par la GRC. Comme je l'ai déjà dit, cet organisme agit avec grand professionnalisme.

    Ensuite, comme nous le savons tous, et le député aussi d'ailleurs, nous ne nous mêlons pas des opérations menées par la GRC.

    Enfin, la GRC travaille sur une base d'évaluation du risque et nous savons bien entendu que, ses agents étant des professionnels, ils sauront s'adapter à la situation du moment et réagir en fonction des menaces éventuelles, sans compter qu'ils disposent d'un excellent plan d'opération. Nous avons entière confiance en la GRC. Ce sommet sera très réussi.

+-

    M. Kevin Sorenson (Crowfoot, Alliance canadienne): Monsieur le Président, le gouvernement ne peut pas se réfugier indéfiniment derrière des réponses toutes faites. Les experts en sécurité sont unanimes: cette bévue a compromis la capacité du Canada de protéger les dignitaires étrangers et les Canadiens qui vivent près des lieux où se tiendra le sommet.

    Si le gouvernement n'a pas eu tort de diffuser ces plans sur l'Internet, pourquoi les a-t-on retirés aussi rapidement hier?

+-

    L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.): Monsieur le Président, s'il est une organisation qui est perçue, non seulement au Canada, mais aussi partout ailleurs dans le monde, comme experte dans ce domaine, c'est bien la GRC. En tant que Canadiens, nous nous enorgueillissons du travail accompli par la GRC.

    J'ai également dit, et le député le sait pertinemment, que nous ne nous mêlons pas des opérations menées par la GRC, mais je précise que celle-ci dispose de tous les moyens voulus pour assurer des services de très grande qualité et procéder à une bonne évaluation des risques. Il ne faut pas oublier que, depuis deux ans, le gouvernement a augmenté de 2 milliards de dollars les fonds accordés à la GRC, au SCRS et à l'ensemble des services de police, pour qu'ils puissent s'acquitter de leurs fonctions et mener à bien leur mission.

    Nous en sommes fiers. Ce sommet sera un succès et c'est ce qui explique qu'ils n'aiment pas...

+-

    Le vice-président: Le député de Saint-Hyacinthe—Bagot a la parole.

*   *   *

[Français]

+-Le transport aérien

+-

    M. Yvan Loubier (Saint-Hyacinthe--Bagot, BQ): Monsieur le Président, le 1er avril dernier, le gouvernement fédéral a instauré une nouvelle taxe sur le transport aérien. Cette taxe aura des effets dévastateurs sur l'industrie aérienne, le développement des régions et tous les secteurs en amont et en aval, comme le tourisme et les agences de voyage.

    Je demande à nouveau au gouvernement, au nom de tous ceux et celles qui ont exprimé unanimement leur ferme opposition face à cette nouvelle taxe, de simplement l'abandonner.

+-

    L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.): Monsieur le Président, c'est difficile pour moi de comprendre ces plaintes de l'opposition concernant l'économie. C'est un fait que le mois dernier, on a eu une augmentation de 88 000 emplois, soit la plus grande depuis que nous tenons des statistiques à ce sujet. Pour le premier trimestre, c'est la plus grande augmentation au pays depuis 14 ans.

    C'est non seulement cela, mais le Canada a eu une augmentation de plus de 100 000 emplois, tandis qu'aux États-Unis, on en a perdu plus d'un million. Cela va donc bien.

+-

    M. Yvan Loubier (Saint-Hyacinthe--Bagot, BQ): Monsieur le Président, j'aimerais que quelqu'un de sérieux au gouvernement réponde à une question aussi grave que celle-là.

    L'Association internationale du transport aérien, l'IATA, vient elle aussi de condamner l'instauration d'une telle taxe, en dénonçant le fait que le Canada est le seul pays au monde à chercher à récupérer par une taxe tous les coûts de la sécurité aérienne.

    Je demande à un interlocuteur sérieux: est-ce que le gouvernement peut revenir à de meilleures dispositions, abandonner cette nouvelle taxe et financer le renforcement de la sécurité à partir de ses énormes surplus budgétaires de cette année et des quatre prochaines années?

+-

    L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.): Monsieur le Président, je viens de donner une réponse très sérieuse, c'est-à-dire que l'économie canadienne va extrêmement bien, y compris celle du Québec. L'augmentation des emplois au Québec est supérieure à la moyenne du pays.

    Comme nous l'avons dit plusieurs fois, le coût total de la sécurité est de 7,7 milliards de dollars. C'est donc très raisonnable que les utilisateurs paient 2,2 sur 7,7 milliards de dollars.

*   *   *

[Traduction]

+-La défense nationale

+-

    M. Rob Anders (Calgary-Ouest, Alliance canadienne): Monsieur le Président, le ministre est en poste depuis cinq ans. Il n'y a pas eu de nouvel équipement depuis. Les appareils Sea King ne sont pas plus près d'être remplacés qu'ils ne l'étaient à ce moment-là. La sociologie appliquée aux Forces canadiennes s'est accélérée. Le personnel quitte en bloc. Mais on fait l'acquisition d'avions à réaction Challenger pour transporter le premier ministre et son cabinet dans le plus grand luxe.

    Que répond le ministre à un soldat qui affirme que les militaires ont perdu l'endurance physique et mentale nécessaire pour constituer une force efficace?

+-

    L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.): Monsieur le Président, le député ne sait tout simplement pas de quoi il parle. S'il avait rencontré les troupes en Afghanistan, il aurait vu qu'elles apportent une contribution très importante. Elles ont une réelle capacité de combat.

    De plus, on a augmenté d'environ 20 p. 100 le budget de la défense nationale au cours des trois ou quatre dernières années. Nous dépensons au delà de 2 milliards de dollars chaque année en nouvel équipement. Oui, le remplacement des Sea King progresse. J'ai dit devant la Chambre que, d'ici la fin de l'année, nous aurons déterminé quel appareil remplacera les Sea King.

  +-(1135)  

+-

    M. Rob Anders (Calgary-Ouest, Alliance canadienne): Monsieur le Président, j'aimerais qu'ils ne s'empruntent pas leurs réponses l'un l'autre.

    En août dernier, le gouvernement a mis en place une règle interdisant aux soldats de quitter le service sans avoir donné un préavis de six mois. Pourquoi le gouvernement attachait-il ses soldats pour les empêcher de partir? Nous le savons aujourd'hui. Interrogé à savoir s'il retournerait dans les Forces canadiennes, un ancien soldat a répondu: «Non, même si je devais pour cela fouiller dans les ordures pour me nourrir.» Les politiques de sociologie appliquée et le financement insuffisant font que nos soldats votent avec leurs pieds, et ils choisissent de partir.

    Le ministre va-t-il admettre qu'il est un désastre total?

+-

    L'hon. Art Eggleton (ministre de la Défense nationale, Lib.): Monsieur le Président, la question de mon collègue est un désastre total. Quelques commentaires exprimés par des gens qui quittent le service ne sont pas représentatifs de l'opinion de tout le service. Il ne peut pas généraliser ce genre de commentaires.

    Le fait est que le taux d'attrition au sein des Forces canadiennes a diminué de 20 p. 100 par rapport à l'an dernier. Nous avons l'un des taux d'attrition les moins élevés de toutes les forces de l'OTAN.

*   *   *

[Français]

+-L'environnement

+-

    M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ): Monsieur le Président, le premier ministre et le ministre de l'Environnement ont répété à plusieurs reprises leur engagement de ratifier le Protocole de Kyoto avant la fin de 2002.

    Le ministre a même avancé deux dates possibles, soit au mois de juin, lors de la Conférence du G-8 ou au mois d'août, lors du Sommet de la Terre à Johannesburg. Pourtant, hier, le ministre de l'Environnement faisait volte-face et affirmait qu'il n'y avait aucun échéancier quant à la ratification du Canada.

    Est-ce que le vice-premier ministre n'admet pas qu'on nage en pleine improvisation et qu'il se doit de nous dire, aujourd'hui, quand le Canada ratifiera le Protocole de Kyoto?

[Traduction]

+-

    L'hon. Herb Dhaliwal (ministre des Ressources naturelles, Lib.): Monsieur le Président, le député est tout à fait dans l'erreur. Il n'y a pas de volte-face. Ce que le gouvernement a déclaré s'avère absolument conséquent. Nous voulons nous assurer que les provinces, l'industrie et les intervenants participent à nos consultations. Nous désirons être certains d'avoir toutes les données et de pouvoir les examiner.

    Je ne sais pas pourquoi le député s'oppose à la consultation avec les provinces, avec les territoires ou avec l'industrie. Pourquoi n'aime-t-il pas l'idée de consulter les Canadiens?

[Français]

+-

    M. Bernard Bigras (Rosemont--Petite-Patrie, BQ): Monsieur le Président, le ministre français de l'Environnement, Yves Cochet, a lancé hier un appel au gouvernement canadien pour qu'il ratifie le Protocole de Kyoto d'ici juin, comme le demande la coalition québécoise et comme l'avait promis le premier ministre.

    Cette intervention de la France est la preuve que la confiance de nos partenaires internationaux envers le Canada est sévèrement ébranlée.

    Est-ce que le vice-premier ministre a l'intention d'écouter la France et de prendre l'engagement solennel devant cette Chambre que le Canada ratifiera le Protocole de Kyoto d'ici juin?

[Traduction]

+-

    L'hon. Herb Dhaliwal (ministre des Ressources naturelles, Lib.): Monsieur le Président, nous ne recevons pas de directives de Paris ou de Washington. Ce sont les Canadiens qui nous dictent notre conduite, et c'est précisément pour cette raison que nous les consulterons.

    La solution retenue sera celle qui convient au Canada. C'est pourquoi il est important de tenir des consultations. Nous voulons prendre une décision en toute connaissance de cause suite aux consultations et avoir la certitude que c'est la meilleure solution pour le Canada.

*   *   *

+-Le terrorisme

+-

    M. Stockwell Day (Okanagan--Coquihalla, Alliance canadienne): Monsieur le Président, nous savons tous à quel point il est important pour le Canada de dénoncer sans faillir non seulement les actes de terrorisme mais également les organisations terroristes. Le premier ministre de France, qu'on ne peut certes pas accuser d'être un ardent partisan d'Israël, vient pourtant de dénoncer le Hezbollah en tant qu'organisation, qu'il accuse de pratiquer le terrorisme.

    Nous savons que notre gouvernement dénonce le terrorisme en général et nous ne doutons pas qu'il dénoncera, à juste titre, l'attentat terroriste meurtrier d'aujourd'hui, mais le premier ministre partage-t-il l'opinion du premier ministre de France et considère-t-il le Hezbollah comme une organisation terroriste qui pratique le terrorisme?

+-

    L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.): Monsieur le Président, je ne puis parler au nom du premier ministre, mais je peux le faire au nom du gouvernement. Je répéterai ce que je disais hier. Nous ne nous fondons pas sur ce que font la France ou les États-Unis, mais sur notre propre analyse de ce qui se passe chez nous. Le gouvernement s'est toujours fait un devoir d'examiner en tout temps les activités qui ont cours sur notre territoire.

    Nous avons examiné la question avec grand soin et avons décidé de nous limiter, pour l'instant, à empêcher la section armée du Hezbollah de lever des fonds au Canada. Nous entendons nous en tenir à cette politique, mais si le député a la preuve que d'autres activités illégales ont cours au Canada...

  +-(1140)  

+-

    Le vice-président: Le député d'Okanagan--Coquihalla.

+-

    M. Stockwell Day (Okanagan--Coquihalla, Alliance canadienne): Voilà un changement intéressant: les ministres ne parlent plus au nom du gouvernement. C'est fascinant.

    Le gouvernement refuse de tenir compte des mises en garde faites par la GRC, le SCRS et les spécialistes du renseignement, qui reconnaissent tous que les fonds levés par le Hazbollah au Canada peuvent servir à financer le terrorisme.

    Ma question s'adresse au solliciteur général. Va-t-il dire à la Chambre si la GRC ou le SCRS ont entrepris récemment des enquêtes sur les activités de financement du Hezbollah et, dans l'affirmative, va-t-il informer immédiatement la Chambre des conclusions de ces enquêtes?

+-

    L'hon. Martin Cauchon (ministre de la Justice et procureur général du Canada, Lib.): Monsieur le Président, le député sait très bien que je ne peux commenter des opérations de la GRC. Nous ne faisons de commentaires sur aucun groupe en particulier, mais de façon générale nous savons qu'il y a au Canada des personnes liées au terrorisme, comme il y en a ailleurs dans le monde. C'est un problème mondial qui s'inscrit dans un contexte mondial.

    Je rappelle cependant qu'au cours des deux dernières années le gouvernement a augmenté le budget de la GRC de 2 milliards de dollars pour répondre à ses besoins. La GRC dispose également d'un outil supplémentaire, le projet de loi C-36, et elle fait tout ce qu'elle peut pour traduire les terroristes en justice.

*   *   *

+-La recherche et le développement

+-

    Mme Paddy Torsney (Burlington, Lib.): Monsieur le Président, le gouvernement a annoncé l'octroi d'un budget important pour la recherche dans le domaine de la génomique au Canada. De gros investissements en Ontario ont justement été faits cette semaine.

    Le secrétaire d'État aux Sciences, à la Recherche et au Développement pourrait peut-être faire savoir à la Chambre comment le financement de la recherche en génomique améliorera la qualité de vie des Canadiens.

+-

    L'hon. Maurizio Bevilacqua (secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement), Lib.): Monsieur le Président, le gouvernement du Canada compte faire de ce pays un leader mondial dans le domaine de la génomique, parce que nous reconnaissons son grand potentiel.

    J'ai annoncé cette semaine à l'Hôpital pour enfants de Toronto la tenue de 13 nouveaux projets de recherche estimés à 118 millions de dollars. Le gouvernement du Canada versera 59 millions de dollars par l'intermédiaire du programme Génome Canada, ce qui porte notre investissement dans ce programme à environ 300 millions de dollars.

    Nous sommes en bonne voie de faire du Canada une économie de haut rang basée sur l'innovation. Lorsqu'il s'agit d'atteindre l'excellence dans ce domaine, nous concentrons nos efforts à la manière d'un rayon laser.

*   *   *

+-L'assurance-emploi

+-

    Mme Judy Wasylycia-Leis (Winnipeg-Centre-Nord, NPD): Monsieur le Président, la ministre des Ressources humaines dit que les réalisations du gouvernement concernant l'assurance-emploi sont claires. Eh bien, c'est exact. L'an dernier, le gouvernement a reçu plus d'argent du fonds de l'assurance-emploi que l'ensemble des travailleurs qui ont perdu leur emploi au Canada. Il continue à accumuler des surplus budgétaires grâce à l'argent qu'il prend aux travailleurs les moins bien payés et il continue à pénaliser les mères qui travaillent à temps partiel et qui, en vertu du système rétrograde qu'il a mis en place, ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi.

    Quand le gouvernement va-t-il ouvrir les yeux et commencer à comprendre la réalité des femmes qui essaient de concilier leur travail et leurs responsabilités familiales, et quand va-t-il commencer à répondre aux véritables besoins des travailleurs canadiens?

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, le gouvernement est très fier d'avoir mis sur pied un système d'assurance-emploi solide qui vient en aide aux Canadiens ayant perdu leur emploi.

    Pour ce qui est des femmes plus particulièrement, je rappellerai à la députée que c'est notre gouvernement qui a doublé les congés parentaux pour que les parents puissent rester avec leurs enfants pendant la première année de leur vie, qui est si importante.

    Je rappellerai également à la députée que, grâce au supplément familial, les Canadiens à faible revenu reçoivent 80 p. 100 de leurs gains, plutôt que 50 p. 100, et que cette mesure profite en premier lieu aux femmes chefs de famille.

*   *   *

+-La sécurité aéroportuaire

+-

    Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD): Monsieur le Président, les voyageurs qui passent par l'aéroport de Windsor doivent payer un nouveau droit de 10 $ pour couvrir les pertes résultant d'une baisse du trafic. Maintenant, grâce au gouvernement libéral, ils vont devoir payer une taxe pour la sécurité de 24 $.

    Quand le gouvernement va-t-il mettre un frein à son appétit et renoncer à cette ponction fiscale? Quand va-t-il comprendre que cette taxe nuit au transport aérien et à l'industrie touristique dans notre pays?

+-

    L'hon. John McCallum (secrétaire d'État (Institutions financières internationales), Lib.): Monsieur le Président, tout d'abord, ce n'est pas une taxe mais un droit. Comme nous l'avons fait remarquer à maintes reprises à la Chambre, ce droit a été introduit peu après le 11 septembre alors que nous craignions un ralentissement du trafic aérien. La question sera réexaminée à l'automne. Le gouvernement a dit à maintes reprises à la Chambre que, si la situation changeait, nous diminuerions le droit.

*   *   *

  +-(1145)  

+-Les pêches

+-

    M. Norman Doyle (St. John's-Est, PC): Monsieur le président, comme mes collègues l'ont souligné hier au ministre des Pêches, les pratiques abusives dont font l'objet nos ressources halieutiques de la part des autres pays membres de l'OPANO sont endémiques. Le Canada finance la moitié des dépenses de l'OPANO, mais lorsqu'il est question de faire respecter les contingents fixés par cet organisme, les mesures d'exécution sont réduites au minimum. Nous ne pouvons permettre que cette situation se poursuive.

    Quand le gouvernement mettra-t-il un terme à cette catastrophe écologique imminente et revendiquera-t-il la gestion et la garde de notre plate-forme continentale au-delà de la limite des 200 milles?

+-

    L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.): Monsieur le Président, le gouvernement prend cette question très au sérieux et s'emploie de façon très cohérente à veiller à ce que les règlements de l'OPANO soient respectés par tous les pays membres. Nous continuerons à agir de la sorte.

    À mon avis, on ne rend pas service aux Canadiens en prétendant que nous possédons une baguette magique, que le Canada peut prendre le contrôle de tous les océans de la planète. Nous sommes un pays partenaire de l'OPANO. Nous collaborerons avec les autres pays partenaires et nous ferons respecter les règlements.

+-

    M. Peter MacKay (Pictou--Antigonish--Guysborough, PC): Monsieur le Président, le ministre est loin d'avoir fait preuve de sérieux et de cohérence. Ma question complémentaire s'adresse au ministre des Pêches.

    Le ministre d'État chargé de l'APECA et venant de Terre-Neuve a récemment déclaré qu'Ottawa souhaite établir des partenariats en vue de façonner un programme pour la prospérité de la Nouvelle-Écosse. Le ministre inclue-t-il Canso dans ce programme? Tout le travail de diversification aura été vain si l'entreprise névralgique de cette ville, soit l'usine Seafreeze, ne rouvre pas ses portes.

    Le ministre des Pêches ayant rejeté la proposition concernant le sébaste, attribuera-t-il un contingent de crevettes à Canso et à Mulgrave afin de redonner des emplois, de la dignité et de l'espoir aux citoyens laborieux de sa province d'origine?

+-

    L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.): Monsieur le Président, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les propriétaires de l'usine de Canso. Nous leur avons indiqué qu'il existe des ressources dont ils pourraient assurer la transformation à cette usine, des ressources qu'ils peuvent se procurer sur le marché libre dans le secteur privé pour exploiter cette usine, si c'est la décision qu'ils souhaitent prendre.

    Il serait déraisonnable et irresponsable de ma part de brusquer toute l'industrie et de la déstabiliser en prenant dans une province et dans une entreprise pour donner à une autre. Son gouvernement a agi de la sorte, et nous sommes maintenant en difficulté.

*   *   *

+-La recherche et le développement

+-

    M. Rob Merrifield (Yellowhead, Alliance canadienne): Monsieur le Président, la science-fiction devient rapidement une réalité scientifique. Les manchettes d'aujourd'hui nous apprennent qu'un autre groupe a entrepris de cloner des humains. Ce n'est pas la première fois cette semaine que les médias en parlent.

    Des scientifiques associés à un groupe au Québec soutiennent qu'ils ont déjà implanté dans des utérus de femmes les premiers embryons humains clonés. S'ils poursuivent effectivement ces expériences au Canada, nous n'avons pas de lois pour les en empêcher.

    La ministre de la Santé peut-elle assurer à la Chambre que des expériences de clonage n'ont pas déjà lieu au Canada?

[Français]

+-

    M. Jeannot Castonguay (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Lib.): Monsieur le Président, on était évidemment au courant que cela s'en venait. La science se développe très rapidement. C'est pourquoi le Comité permanent de la santé, dont mon collègue est membre, a travaillé très fort pour présenter un rapport à la Chambre.

    La ministre s'est engagée à présenter un projet de loi avant le 10 mai. Cela va se faire. On va procéder, mais il faut quand même le faire d'une façon raisonnable et compréhensible, et non pas seulement faire du «patchwork».

[Traduction]

+-

    M. Rob Merrifield (Yellowhead, Alliance canadienne): Monsieur le Président, nous avons prévenu le gouvernement l'automne dernier que la chose risquait de se produire. Nous avons réclamé une interdiction immédiate, mais le gouvernement s'y est refusé. Le rapport présenté par une commission royale d'enquête en 1993 est resté lettre morte. Le projet de loi C-47 est mort au Feuilleton en 1997. Entre-temps, le clonage humain est devenu une réalité et il se pourrait en fait qu'il soit désormais trop tard.

    Le gouvernement promet-il que le projet de loi attendu de longue date ne mourra pas au Feuilleton cette fois-ci?

[Français]

+-

    M. Jeannot Castonguay (secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Lib.): Monsieur le Président, c'est quand même intéressant de voir que, encore tout récemment, des lignes directrices des Instituts de recherche en santé du Canada ont été mises en place. Nos collègues n'étaient pas contents parce qu'ils prétendaient que ce n'était pas une mesure dans la bonne direction. Je suis très déçu de voir cela.

    Encore une fois, le projet de loi sera présenté et nous espérons que tout le monde va coopérer et collaborer pour qu'il devienne le plus rapidement possible une loi au pays.

*   *   *

+-Le Proche-Orient

+-

    M. Michel Guimond (Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans, BQ): Monsieur le Président, le plan mis de l'avant par l'Allemagne pour rétablir la paix au Proche-Orient souligne que le conflit israélo-palestinien ne pourra être réglé que par la voie politique et avec le soutien actif de la communauté internationale.

    Comte tenu de l'appel du secrétaire général de l'ONU ce matin pour l'envoi d'une force d'interposition au Proche-Orient qui va dans le même sens que le plan allemand, le ministre des Affaires étrangères peut-il nous dire quels gestes concrets, pas des voeux pieux, quels gestes concrets le Canada a posés jusqu'à maintenant...

  +-(1150)  

+-

    Le vice-président: L'honorable ministre des Affaires étrangères a la parole.

+-

    L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.): Monsieur le Président, l'autre jour, le premier ministre a précisément dit que dans les cas propices, le Canada est toujours prêt à faire ce qu'il a toujours fait, c'est-à-dire de collaborer avec la communauté internationale pour établir la paix. Nous le ferons dans le futur, comme nous l'avons fait dans le passé.

+-

    M. Michel Guimond (Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans, BQ): Monsieur le Président, alors qu'un autre attentat suicide faisant plusieurs innocentes victimes a eu lieu ce matin à Jérusalem, est-ce que le ministre conviendra que si la communauté internationale et le Canada veulent donner une chance au processus de paix d'aboutir, ils ont intérêt à appuyer la proposition du secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan?

+-

    L'hon. Bill Graham (ministre des Affaires étrangères, Lib.): Monsieur le Président, nous sommes toujours prêts à examiner les propositions du secrétaire général de l'ONU. L'ONU est un axe de notre politique étrangère et nous continuerons de collaborer avec elle.

    En ce qui concerne les événements terribles qui se sont passés ce matin en Israël, nous disons toujours que nous avons une énorme sympathie pour les victimes et leurs familles. Des personnes continuent de mourir des deux côtés à cause de cette violence. Nous demandons aux gens de cesser la violence et de ramener les pourparlers pour la paix. Il faut cela pour les négociations...

+-

    Le vice-président: L'honorable député de Cypress Hills--Grasslands a la parole.

*   *   *

[Traduction]

+-L'agriculture

+-

    M. David Anderson (Cypress Hills--Grasslands, Alliance canadienne): Monsieur le Président, le ministère de l'Agriculture est dans un état de confusion bureaucratique tel qu'il a perdu contact avec les agriculteurs canadiens.

    Le ministre de l'Agriculture est en train de dépenser 15 millions de dollars pour tenir aux quatre coins du Canada, à l'intention de groupes industriels, des séances d'information sur le projet de plan cadre pour l'agriculture. Le public n'a pas accès aux séances d'information du ministre, si bien que les agriculteurs sont laissés pour compte. Pendant ce temps, le sous-ministre parcourt l'Europe pour parler de son plan agricole.

    Le ministre de l'Agriculture reconnaîtra-t-il que son spectacle itinérant de 15 millions de dollars n'aidera absolument en rien les agriculteurs canadiens?

+-

    L'hon. Lyle Vanclief (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.): Monsieur le Président, cela m'attriste de voir que le parti qui nous incite à discuter avec les intervenants de l'industrie agricole et les agriculteurs canadiens nous invite maintenant à cesser de le faire. Je suis désolé de décevoir le député, mais nous continuerons nos discussions.

    Des gens, y compris des militants du parti du député, sont d'avis que le pays et le gouvernement du Canada ont besoin d'une politique agricole et d'un cadre pour l'industrie tournés vers l'avenir. Nous avons amorcé avec l'industrie agricole et agroalimentaire canadienne un dialogue plus vaste que jamais de manière à assurer que les mesures que nous prendrons montreront que nous avons écouté les Canadiens.

+-

    M. David Anderson (Cypress Hills--Grasslands, Alliance canadienne): Monsieur le Président, seul un ministre du Cabinet libéral peut prendre des réunions privées à huis clos pour des consultations de la base.

    Le ministre gaspille 15 millions de dollars derrière des portes closes. Les agriculteurs canadiens qui souhaitent faire part de leur opinion sont priés de composer un numéro sans frais. Autrement dit, on leur dit d'aller communiquer leurs préoccupations ailleurs. Entre-temps, ce gouvernement usé s'entête à dépenser des millions de dollars pour des conversations au coin du feu et des avions personnels.

    Quand le ministre comprendra-t-il qu'il doit écouter tous les producteurs et non quelques-uns triés sur le volet? Quand reprendra-t-il le contrôle de son ministère?

+-

    L'hon. Lyle Vanclief (ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lib.): Monsieur le Président, le dialogue se poursuit en consultation avec les gouvernements provinciaux. Nous leur parlons et faisons en sorte que la moindre organisation et le moindre groupe agricole des secteurs concernés soient représentés lors des discussions.

    Je peux assurer au député que, peu importe ce qu'il pense, il s'agit de la consultation la plus vaste qui ait jamais été menée.

*   *   *

+-La recherche et le développement

+-

    M. Peter Adams (Peterborough, Lib.): Monsieur le Président, ma question s'adresse au secrétaire d'État aux Sciences, à la Recherche et au Développement.

    Le gouvernement vise à hisser le Canada parmi les cinq premiers pays du monde en matière de recherche et développement d'ici l'an 2010. Le temps file. Pour atteindre cet objectif, nous devons investir maintenant dans nos chercheurs, surtout les jeunes.

    Que fait le gouvernement pour attirer les cerveaux les meilleurs et les plus brillants vers la recherche et les encourager?

+-

    L'hon. Maurizio Bevilacqua (secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement), Lib.): Monsieur le Président, j'ai annoncé récemment, à l'Institut économique de Montréal, l'octroi de 84 millions de dollars en bourses d'études et de recherche à des étudiants diplômés, les chercheurs les plus prometteurs du Canada. Ces 84 millions de dollars ont été répartis entre plus de 2 100 chercheurs engagés dans divers domaines de la recherche fondamentale comme la physique et la biochimie, et en recherche appliquée comme le génie et le développement de logiciels.

    Cet investissement est extrêmement important car il est vital pour la capacité d'innovation actuelle et future du Canada.

*   *   *

  +-(1155)  

+-Les sociétés d'État

+-

    M. John Williams (St. Albert, Alliance canadienne): Monsieur le Président, de lourds soupçons de favoritisme pèsent sur le gouvernement.

    Tony Genco, ancien conseiller principal du ministre de la Défense nationale, a fait un atterrissage en douceur, obtenant le poste de président-directeur général de Parc Downsview Inc., société qui gère des terrains appartenant au ministère de la Défense nationale. Or, le parc en question se trouve comme par hasard dans la circonscription du ministre de la Défense nationale.

    Le ministre de la Défense nationale pourrait-il nous dire quelles sont les compétences de M. Genco, en dehors de son allégeance libérale et de ses liens d'amitié avec le ministre, pour devenir président-directeur général d'une société d'État?

+-

    L'hon. John Manley (vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État, Lib.): Monsieur le Président, le député n'est pas sans savoir que nous sommes en train de revoir la composition du conseil d'administration de Parc Downsview Inc. C'est là un élément important pour l'avenir d'une partie cruciale du Grand Toronto. Nous croyons qu'elle présente un grand potentiel à exploiter pour les générations futures. Nous avons bon espoir d'avoir en place, pour aller de l'avant, une administration capable d'exploiter ce potentiel.

*   *   *

[Français]

+-L'assurance emploi

+-

    Mme Monique Guay (Laurentides, BQ): Monsieur le Président, alors que les surplus de la caisse de l'assurance-emploi atteignent des sommets inégalés, le gouvernement du Québec a dû intenter des poursuites contre le gouvernement fédéral pour récupérer les cotisations de l'assurance-emploi, afin de mettre en place son régime de congés parentaux.

    Malgré tout, la ministre Goupil se dit toujours disponible pour conclure une entente à l'amiable, tendant ainsi la main à Ottawa.

    Est-ce que la ministre va enfin saisir la perche que le Québec ne cesse de lui tendre en retournant négocier et, par le fait même, permettre aux Québécoises et aux Québécois de bénéficier d'un vrai régime de congés parentaux?

[Traduction]

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, depuis 30 ans, le gouvernement du Canada aide les parents au moyen de prestations de maternité et, depuis dix ans, au moyen de prestations parentales. Je rappelle au député que nous avons doublé ces prestations et que nous avons amélioré le régime de façon constante.

    Comme nous l'avons toujours dit, si une province décide d'ajouter un complément à notre solide programme, nous nous en réjouissons, et nous l'encourageons à le faire.

*   *   *

+-Les pêches et les océans

+-

    M. Gerald Keddy (South Shore, PC): Monsieur le Président, puisque le ministre refuse toujours de revendiquer la gestion des pêches par le Canada à l'extérieur de la zone de 200 milles, consentira-t-il à accroître la présence de la Garde côtière et du ministère des Pêches et des Océans à l'intérieur de cette zone?

    Il est absolument honteux que le ministre s'attende à ce qu'un seul navire de la Garde côtière surveille la totalité des Grands Bancs à l'intérieur de la zone de 200 milles. Que va-t-il faire à ce propos?

+-

    L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.): Monsieur le Président, je suis heureux que le Comité permanent des pêches et des océans examine les questions de gestion des pêches et de prolongement de la zone de 200 milles. Ces questions très importantes méritent d'être pleinement débattues. Il me tarde d'obtenir les conseils que le comité pourra me donner.

    En ce qui concerne la surveillance, nous avons accru nos moyens de surveillance aérienne. Nous reconnaissons qu'une surveillance accrue donne de meilleurs résultats. Nous recueillons d'autres renseignements pour collaborer avec nos partenaires de l'OPANO en vue de bien faire respecter les règles.

*   *   *

+-Le patrimoine canadien

+-

    M. Tony Tirabassi (Niagara-Centre, Lib.): Monsieur le Président, ma question s'adresse à la secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien.

    Nos athlètes ont fait honneur à tous les Canadiens grâce à leurs performances lors des Jeux olympiques et paralympiques qui ont eu lieu à Salt Lake City. Comment la ministre du Patrimoine canadien entend-elle honorer ces excellents athlètes canadiens?

+-

    Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.): Monsieur le Président, au nom de la ministre du Patrimoine canadien, je suis heureuse d'inviter tous les Canadiens à se rendre au Musée des civilisations le lundi 15 avril, de 12 heures à 13 heures, afin que nous puissions rencontrer nos athlètes olympiques et paralympiques, les honorer et célébrer leurs exploits.

    De plus, je suis heureuse d'annoncer aux députés que nous aurons l'occasion d'accueillir ces héros canadiens à la Chambre des communes et que nous pourrons alors montrer combien nous sommes fiers de leurs exploits.

*   *   *

+-Les chemins de fer

+-

    M. Keith Martin (Esquimalt--Juan de Fuca, Alliance canadienne): Monsieur le Président, la société de chemin de fer Esquimalt and Nanaimo Railway va bientôt disparaître après 116 ans d'existence à cause de l'inefficacité bureaucratique. Pour la sauver, il faudrait que le CP et VIA disparaissent du décor.

    Le ministre des Transports et ses délégués vont-ils convoquer une réunion avec la Colombie-Britannique, le CP et VIA afin que ces deux sociétés se retirent pour que la Esquimalt and Nanaimo Railway puisse être remise à une entreprise du secteur privé qui pourra l'exploiter de manière rentable?

+-

    L'hon. David Collenette (ministre des Transports, Lib.): Monsieur le Président, la situation actuelle s'est produite justement parce que RailAmerica Inc. a constaté que, du point de vue de la rentabilité, le trafic de marchandises était trop faible pour continuer à exploiter cette ligne de chemin de fer.

    Du point de vue de VIA, la société a signé un contrat avec RailAmerica Inc. et si cette dernière ne peut assurer la sécurité sur la ligne, il est évident que VIA ne peut continuer d'offrir le service. VIA a offert des sommes additionnelles jusqu'au 15 mai, pour que les groupes locaux aient le temps de se réunir et de préparer une réponse, en collaboration avec les intervenants de la région. J'espère que tous les gens en cause pourront convenir d'un plan d'affaires pour maintenir ce service éminemment utile.

*   *   *

  +-(1200)  

[Français]

+-L'environnement

+-

    M. Michel Bellehumeur (Berthier--Montcalm, BQ): Monsieur le Président, à tous les printemps, les berges du fleuve Saint-Laurent sont endommagées par la crue des eaux, les glaces et la navigation des bateaux, accélérant dangereusement l'érosion des îles et des berges. Depuis l'arrivée des libéraux en 1993, des miettes furent investies dans la protection desdites berges, alors qu'un milliard de dollars fut donné à Toronto pour la revitalisation du secteur riverain.

    Quand le gouvernement va-t-il mettre sur pied un programme semblable, de concert avec le gouvernement du Québec, avec autant d'argent pour protéger les berges du fleuve Saint-Laurent, et surtout la sécurité des riverains?

+-

    L'hon. Robert Thibault (ministre des Pêches et des Océans, Lib.): Monsieur le Président, le ministre de l'Environnement n'est pas présent à la Chambre aujourd'hui. Je l'aviserai de votre question et il fera rapport à la Chambre prochainement.

*   *   *

[Traduction]

+-Le bois d'oeuvre

+-

    Mme Bev Desjarlais (Churchill, NPD): Monsieur le Président, le NPD a été le premier à réclamer un programme d'aide pour les travailleurs du secteur du bois d'oeuvre dont la vie est ruinée par les tarifs douaniers illégaux des États-Unis. Le gouvernement fédéral lui a opposé un non catégorique. Il a dit que l'actuel programme de l'assurance-emploi, dans lequel il a pratiqué des coupes sombres, ferait l'affaire. Voici maintenant qu'il reconnaît que l'ombre de programme qu'est désormais l'assurance-emploi ne suffira pas à la tâche.

    Cette semaine, le gouvernement a commencé à donner de vagues assurances que de l'aide était en route. De vagues assurances ne donneront pas à manger aux travailleurs qui sont pris au beau milieu de ce différend international.

    Que fera au juste le gouvernement pour venir en aide aux travailleurs touchés par le différend sur le bois d'oeuvre?

+-

    L'hon. Jane Stewart (ministre du Développement des ressources humaines, Lib.): Monsieur le Président, je rappelle à la députée que le système de l'assurance-emploi est très complet. Il offre de nombreux outils dont nous pouvons nous servir à ce moment-ci.

    Cela intéressera la députée de savoir que près de 300 millions de dollars sont transférés chaque année à la province de la Colombie-Britannique, justement afin de venir en aide aux travailleurs mis à pied. Elle saura aussi que nous avons des programmes de travail partagé. Sans compter les prestations du Soutien du revenu.

    Nous collaborons étroitement avec les provinces touchées de même qu'avec le secteur industriel et nous continuerons de le faire. Nous suivons ce dossier de très près et nous réagirons...

+-

    Le vice-président: Ainsi prend fin aujourd'hui la période des questions.


-Affaires courantes

[Affaires courantes]

*   *   *

[Traduction]

+-Réponse du gouvernement à des pétitions

+-

    Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.): Madame la Présidente, conformément au paragraphe 36(8) du Règlement, j'ai l'honneur de déposer, dans les deux langues officielles, la réponse du gouvernement à six pétitions.

*   *   *

+-Pétitions

+La Loi sur la Cour suprême

+-

    M. Darrel Stinson (Okanagan--Shuswap, Alliance canadienne): Madame la Présidente, la Loi sur la Cour suprême ne permet pas à l'heure actuelle à un juge d'étudier une cause dans laquelle il a déjà joué un rôle dans une instance inférieure. Je suis heureuse de déposer une pétition signée par 154 de mes électeurs qui demandent au Parlement de renforcer la Loi fédérale sur la Cour suprême en adoptant un amendement qui rendrait le contrôle judiciaire obligatoire lorsqu'une preuve de la participation du juge a été déposée au comité du contrôle judiciaire présidé par le ministre de la Justice.

*   *   *

  -(1205)  

-Les maladies du rein

+-

    M. Peter Adams (Peterborough, Lib.): Madame la Présidente, j'ai une pétition provenant d'électeurs qui se préoccupent des maladies du rein, en ce qui concerne les Instituts canadiens de recherche en santé. Ils savent que l'Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète, un des instituts du réseau canadien, fait de l'excellent travail dans la recherche sur le rein. Par exemple, il appuie la recherche visant à améliorer le régime alimentaire, les fonctions digestives, l'excrétion et le métabolisme. Mes électeurs estiment que cet excellent travail serait mieux accueilli et mieux connu par le public si les mots «recherche sur le rein» figuraient dans le nom de l'institut.

    Ces pétitionnaires prient donc le Parlement d'inciter les Instituts canadiens de recherche en santé d'inclure explicitement la recherche sur le rein dans le nom de l'un des instituts du réseau; l'institut en cause pourrait s'appeler Institut des maladies du rein et du tractus urinaire.

*   *   *

-Questions au Feuilleton

+-

    Mme Sarmite Bulte (secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Lib.): Madame la Présidente, je demande que toutes les questions restent au Feuilleton.

+-

    Le président suppléant (Mme Bakopanos): Est-ce d'accord?

    Des voix: D'accord.

+-

    L'hon. Paul DeVillers: Madame la Présidente, j'invoque le Règlement. Je pense que vous obtiendrez le consentement unanime pour considérer qu'il est 14 h 30.

+-

    Le président suppléant (Mme Bakopanos): Est-ce d'accord?

    Des voix: D'accord.

[Français]

-

    Le président suppléant (Mme Bakopanos): Comme il est 12 h 6, la Chambre s'ajourne jusqu'à lundi prochain, à 11 heures, conformément à l'article 24(1) du Règlement.

    (La séance est levée à 12 h 6.)

ANNEXE

Liste alphabétique des membres avec leur
Circonscription, province de la circonscription
et l'affiliation politique;
Comités de la chambre,
le comité des Présidents,
membres du ministère et les secrétaires parlementaires


Occupants du Fauteuil

 

Président

L'hon. Peter Milliken

 

Le vice-président et président des Comités pléniers

M. Bob Kilger

 

vice-président des Comités pléniers de la Chambre

M. Réginald Bélair

 

vice-président adjoint des Comités pléniers de la Chambre

Mme Eleni Bakopanos

 


Bureau de régie interne

L'hon. Peter Milliken

L'hon. Andy Mitchell

M. Bill Blaikie

Mme Marlene Catterall

M. Bob Kilger

M. Peter MacKay

M. Jacques Saada

M. Pierre Brien

L'hon. Ralph Goodale

M. Dale Johnston

M. John Reynolds


Liste alphabétique des députés de la chambre des communes

Première session, trente-septième Législature

Nom Circonscription Province de la circonscription Affiliation politique
Abbott, Jim Kootenay--Columbia Colombie-Britannique AC
Ablonczy, Diane Calgary--Nose Hill Alberta AC
Adams, Peter Peterborough Ontario Lib.
Alcock, Reg Winnipeg-Sud Manitoba Lib.
Allard, Carole-Marie Laval-Est Québec Lib.
Anders, Rob Calgary-Ouest Alberta AC
Anderson, David Cypress Hills--Grasslands Saskatchewan AC
Anderson, L'hon. David, ministre de l'Environnement Victoria Colombie-Britannique Lib.
Assad, Mark, secrétaire parlementaire du ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration Gatineau Québec Lib.
Assadourian, Sarkis Brampton-Centre Ontario Lib.
Asselin, Gérard Charlevoix Québec BQ
Augustine, Jean Etobicoke--Lakeshore Ontario Lib.
Bachand, André Richmond--Arthabaska Québec PC
Bachand, Claude Saint-Jean Québec BQ
Bagnell, Larry Yukon Yukon Lib.
Bailey, Roy Souris--Moose Mountain Saskatchewan AC
Bakopanos, Eleni, Le président suppléant Ahuntsic Québec Lib.
Barnes, Sue London-Ouest Ontario Lib.
Beaumier, Colleen Brampton-Ouest--Mississauga Ontario Lib.
Bélair, Réginald, Le président suppléant Timmins--Baie James Ontario Lib.
Bélanger, Mauril Ottawa--Vanier Ontario Lib.
Bellehumeur, Michel Berthier--Montcalm Québec BQ
Bellemare, Eugène Ottawa--Orléans Ontario Lib.
Bennett, Carolyn St. Paul's Ontario Lib.
Benoit, Leon Lakeland Alberta AC
Bergeron, Stéphane Verchères--Les-Patriotes Québec BQ
Bertrand, Robert Pontiac--Gatineau--Labelle Québec Lib.
Bevilacqua, L'hon. Maurizio, secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement) Vaughan--King--Aurora Ontario Lib.
Bigras, Bernard Rosemont--Petite-Patrie Québec BQ
Binet, Gérard Frontenac--Mégantic Québec Lib.
Blaikie, Bill Winnipeg--Transcona Manitoba NPD
Blondin-Andrew, L'hon. Ethel, secrétaire d'État (Enfance et Jeunesse) Western Arctic Territoires du Nord-Ouest Lib.
Bonin, Raymond Nickel Belt Ontario Lib.
Bonwick, Paul Simcoe--Grey Ontario Lib.
Borotsik, Rick Brandon--Souris Manitoba PC
Boudria, L'hon. Don, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Glengarry--Prescott--Russell Ontario Lib.
Bourgeois, Diane Terrebonne--Blainville Québec BQ
Bradshaw, L'hon. Claudette, ministre du Travail et secrétaire d'État (Multiculturalisme) (Situation de la femme) Moncton--Riverview--Dieppe Nouveau-Brunswick Lib.
Breitkreuz, Garry Yorkton--Melville Saskatchewan AC
Brien, Pierre Témiscamingue Québec BQ
Brison, Scott Kings--Hants Nouvelle-Écosse PC
Brown, Bonnie Oakville Ontario Lib.
Bryden, John Ancaster--Dundas--Flamborough--Aldershot Ontario Lib.
Bulte, Sarmite, secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien Parkdale--High Park Ontario Lib.
Burton, Andy Skeena Colombie-Britannique AC
Byrne, L'hon. Gerry, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) Humber--St. Barbe--Baie Verte Terre-Neuve-et-Labrador Lib.
Caccia, L'hon. Charles Davenport Ontario Lib.
Cadman, Chuck Surrey-Nord Colombie-Britannique AC
Calder, Murray Dufferin--Peel--Wellington--Grey Ontario Lib.
Cannis, John Scarborough-Centre Ontario Lib.
Caplan, L'hon. Elinor, ministre du Revenu national Thornhill Ontario Lib.
Cardin, Serge Sherbrooke Québec BQ
Carignan, Jean-Guy Québec-Est Québec Ind.
Carroll, Aileen, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Barrie--Simcoe--Bradford Ontario Lib.
Casey, Bill Cumberland--Colchester Nouvelle-Écosse PC
Casson, Rick Lethbridge Alberta AC
Castonguay, Jeannot, secrétaire parlementaire du ministre de la Santé Madawaska--Restigouche Nouveau-Brunswick Lib.
Catterall, Marlene Ottawa-Ouest--Nepean Ontario Lib.
Cauchon, L'hon. Martin, ministre de la Justice et procureur général du Canada Outremont Québec Lib.
Chamberlain, Brenda Guelph--Wellington Ontario Lib.
Charbonneau, Yvon Anjou--Rivière-des-Prairies Québec Lib.
Chatters, David Athabasca Alberta AC
Chrétien, Le très hon. Jean, Premier ministre Saint-Maurice Québec Lib.
Clark, Le très hon. Joe Calgary-Centre Alberta PC
Coderre, L'hon. Denis, ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration Bourassa Québec Lib.
Collenette, L'hon. David, ministre des Transports Don Valley-Est Ontario Lib.
Comartin, Joe Windsor--St. Clair Ontario NPD
Comuzzi, Joe Thunder Bay--Superior-Nord Ontario Lib.
Copps, L'hon. Sheila, ministre du Patrimoine canadien Hamilton-Est Ontario Lib.
Cotler, Irwin Mont-Royal Québec Lib.
Crête, Paul Kamouraska--Rivière-du-Loup--Témiscouata--Les Basques Québec BQ
Cullen, Roy Etobicoke-Nord Ontario Lib.
Cummins, John Delta--South Richmond Colombie-Britannique AC
Cuzner, Rodger Bras d'Or--Cape Breton Nouvelle-Écosse Lib.
Dalphond-Guiral, Madeleine Laval-Centre Québec BQ
Davies, Libby Vancouver-Est Colombie-Britannique NPD
Day, Stockwell Okanagan--Coquihalla Colombie-Britannique AC
Desjarlais, Bev Churchill Manitoba NPD
Desrochers, Odina Lotbinière--L'Érable Québec BQ
DeVillers, L'hon. Paul, secrétaire d'État (Sport amateur) et leader adjoint du gouvernement à la Chambre des communes Simcoe-Nord Ontario Lib.
Dhaliwal, L'hon. Herb, ministre des Ressources naturelles Vancouver-Sud--Burnaby Colombie-Britannique Lib.
Dion, L'hon. Stéphane, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales Saint-Laurent--Cartierville Québec Lib.
Discepola, Nick Vaudreuil--Soulanges Québec Lib.
Doyle, Norman St. John's-Est Terre-Neuve-et-Labrador PC
Dromisky, Stan Thunder Bay--Atikokan Ontario Lib.
Drouin, L'hon. Claude, secrétaire d'État (Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec) Beauce Québec Lib.
Dubé, Antoine Lévis-et-Chutes-de-la-Chaudière Québec BQ
Duceppe, Gilles Laurier--Sainte-Marie Québec BQ
Duncan, John Île de Vancouver-Nord Colombie-Britannique AC
Duplain, Claude Portneuf Québec Lib.
Easter, Wayne Malpeque Île-du-Prince-Édouard Lib.
Eggleton, L'hon. Art, ministre de la Défense nationale York-Centre Ontario Lib.
Elley, Reed Nanaimo--Cowichan Colombie-Britannique AC
Epp, Ken Elk Island Alberta AC
Eyking, Mark Sydney--Victoria Nouvelle-Écosse Lib.
Farrah, Georges, secrétaire parlementaire du ministre des Pêches et des Océans Bonaventure--Gaspé--Îles-de-la-Madeleine--Pabok Québec Lib.
Finlay, John, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien Oxford Ontario Lib.
Fitzpatrick, Brian Prince Albert Saskatchewan AC
Folco, Raymonde, secrétaire parlementaire de la ministre du Développement des ressources humaines Laval-Ouest Québec Lib.
Fontana, Joe London-Centre-Nord Ontario Lib.
Forseth, Paul New Westminster--Coquitlam--Burnaby Colombie-Britannique AC
Fournier, Ghislain Manicouagan Québec BQ
Fry, L'hon. Hedy Vancouver-Centre Colombie-Britannique Lib.
Gagnon, Christiane Québec Québec BQ
Gagnon, Marcel Champlain Québec BQ
Gallant, Cheryl Renfrew--Nipissing--Pembroke Ontario AC
Gallaway, Roger Sarnia--Lambton Ontario Lib.
Gauthier, Michel Roberval Québec BQ
Girard-Bujold, Jocelyne Jonquière Québec BQ
Godfrey, John Don Valley-Ouest Ontario Lib.
Godin, Yvon Acadie--Bathurst Nouveau-Brunswick NPD
Goldring, Peter Edmonton-Centre-Est Alberta AC
Goodale, L'hon. Ralph, leader du gouvernement à la Chambre des communes, ministre responsable de la Commission canadienne du blé et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits Wascana Saskatchewan Lib.
Gouk, Jim Kootenay--Boundary--Okanagan Colombie-Britannique AC
Graham, L'hon. Bill, ministre des Affaires étrangères Toronto-Centre--Rosedale Ontario Lib.
Grewal, Gurmant Surrey-Centre Colombie-Britannique AC
Grey, Deborah Edmonton-Nord Alberta Ind.
Grose, Ivan Oshawa Ontario Lib.
Guarnieri, Albina Mississauga-Est Ontario Lib.
Guay, Monique Laurentides Québec BQ
Guimond, Michel Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans Québec BQ
Hanger, Art Calgary-Nord-Est Alberta AC
Harb, Mac Ottawa-Centre Ontario Lib.
Harris, Richard Prince George--Bulkley Valley Colombie-Britannique AC
Harvard, John Charleswood St. James--Assiniboia Manitoba Lib.
Harvey, André, secrétaire parlementaire du ministre des Transports Chicoutimi--Le Fjord Québec Lib.
Hearn, Loyola St. John's-Ouest Terre-Neuve-et-Labrador PC
Herron, John Fundy--Royal Nouveau-Brunswick PC
Hill, Grant Macleod Alberta AC
Hill, Jay Prince George--Peace River Colombie-Britannique Ind.
Hilstrom, Howard Selkirk--Interlake Manitoba AC
Hinton, Betty Kamloops, Thompson and Highland Valleys Colombie-Britannique AC
Hubbard, Charles Miramichi Nouveau-Brunswick Lib.
Ianno, Tony Trinity--Spadina Ontario Lib.
Jackson, Ovid Bruce--Grey--Owen Sound Ontario Lib.
Jaffer, Rahim Edmonton--Strathcona Alberta AC
Jennings, Marlene, secrétaire parlementaire de la ministre de la Coopération internationale Notre-Dame-de-Grâce--Lachine Québec Lib.
Johnston, Dale Wetaskiwin Alberta AC
Jordan, Joe, secrétaire parlementaire du Premier ministre Leeds--Grenville Ontario Lib.
Karetak-Lindell, Nancy Nunavut Nunavut Lib.
Karygiannis, Jim Scarborough--Agincourt Ontario Lib.
Keddy, Gerald South Shore Nouvelle-Écosse PC
Kenney, Jason Calgary-Sud-Est Alberta AC
Keyes, Stan Hamilton-Ouest Ontario Lib.
Kilger, Bob, Le vice-président Stormont--Dundas--Charlottenburgh Ontario Lib.
Kilgour, L'hon. David, secrétaire d'État (Asie-Pacifique) Edmonton-Sud-Est Alberta Lib.
Knutson, L'hon. Gar, secrétaire d'État (Europe centrale et orientale et Moyen-Orient) Elgin--Middlesex--London Ontario Lib.
Kraft Sloan, Karen York-Nord Ontario Lib.
Laframboise, Mario Argenteuil--Papineau--Mirabel Québec BQ
Laliberte, Rick Rivière Churchill Saskatchewan Lib.
Lalonde, Francine Mercier Québec BQ
Lanctôt, Robert Châteauguay Québec BQ
Lastewka, Walt St. Catharines Ontario Lib.
Lebel, Ghislain Chambly Québec BQ
LeBlanc, Dominic Beauséjour--Petitcodiac Nouveau-Brunswick Lib.
Lee, Derek Scarborough--Rouge River Ontario Lib.
Leung, Sophia, secrétaire parlementaire de la ministre du Revenu national Vancouver Kingsway Colombie-Britannique Lib.
Lill, Wendy Dartmouth Nouvelle-Écosse NPD
Lincoln, Clifford Lac-Saint-Louis Québec Lib.
Longfield, Judi Whitby--Ajax Ontario Lib.
Loubier, Yvan Saint-Hyacinthe--Bagot Québec BQ
Lunn, Gary Saanich--Gulf Islands Colombie-Britannique AC
Lunney, James Nanaimo--Alberni Colombie-Britannique AC
MacAulay, L'hon. Lawrence, solliciteur général du Canada Cardigan Île-du-Prince-Édouard Lib.
MacKay, Peter Pictou--Antigonish--Guysborough Nouvelle-Écosse PC
Macklin, Paul Harold, secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et procureur général du Canada Northumberland Ontario Lib.
Mahoney, Steve, secrétaire parlementaire du vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État Mississauga-Ouest Ontario Lib.
Malhi, Gurbax, secrétaire parlementaire de la ministre du Travail Bramalea--Gore--Malton--Springdale Ontario Lib.
Maloney, John Erie--Lincoln Ontario Lib.
Manley, L'hon. John, vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État Ottawa-Sud Ontario Lib.
Marceau, Richard Charlesbourg--Jacques-Cartier Québec BQ
Marcil, Serge, secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie Beauharnois--Salaberry Québec Lib.
Mark, Inky Dauphin--Swan River Manitoba PC - ind.
Marleau, L'hon. Diane Sudbury Ontario Lib.
Martin, Keith Esquimalt--Juan de Fuca Colombie-Britannique AC
Martin, Pat Winnipeg-Centre Manitoba NPD
Martin, L'hon. Paul, ministre des Finances LaSalle--Émard Québec Lib.
Matthews, Bill, secrétaire parlementaire du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales Burin--St. George's Terre-Neuve-et-Labrador Lib.
Mayfield, Philip Cariboo--Chilcotin Colombie-Britannique AC
McCallum, L'hon. John, secrétaire d'État (Institutions financières internationales) Markham Ontario Lib.
McCormick, Larry, secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Hastings--Frontenac--Lennox and Addington Ontario Lib.
McDonough, Alexa Halifax Nouvelle-Écosse NPD
McGuire, Joe Egmont Île-du-Prince-Édouard Lib.
McKay, John Scarborough-Est Ontario Lib.
McLellan, L'hon. Anne, ministre de la Santé Edmonton-Ouest Alberta Lib.
McNally, Grant Dewdney--Alouette Colombie-Britannique Ind.
McTeague, Dan Pickering--Ajax--Uxbridge Ontario Lib.
Ménard, Réal Hochelaga--Maisonneuve Québec BQ
Meredith, Val South Surrey--White Rock--Langley Colombie-Britannique Ind.
Merrifield, Rob Yellowhead Alberta AC
Milliken, L'hon. Peter Kingston et les Îles Ontario Lib.
Mills, Bob Red Deer Alberta AC
Mills, Dennis Toronto--Danforth Ontario Lib.
Minna, L'hon. Maria, Beaches--East York Beaches--East York Ontario Lib.
Mitchell, L'hon. Andy, secrétaire d'État (Développement rural) (Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l'Ontario) Parry Sound--Muskoka Ontario Lib.
Moore, James Port Moody--Coquitlam--Port Coquitlam Colombie-Britannique AC
Murphy, Shawn Hillsborough Île-du-Prince-Édouard Lib.
Myers, Lynn, secrétaire parlementaire du solliciteur général du Canada Waterloo--Wellington Ontario Lib.
Nault, L'hon. Robert, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien Kenora--Rainy River Ontario Lib.
Neville, Anita Winnipeg-Centre-Sud Manitoba Lib.
Normand, L'hon. Gilbert Bellechasse--Etchemins--Montmagny--L'Islet Québec Lib.
Nystrom, L'hon. Lorne Regina--Qu'Appelle Saskatchewan NPD
O'Brien, Lawrence Labrador Terre-Neuve-et-Labrador Lib.
O'Brien, Pat, secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international London--Fanshawe Ontario Lib.
O'Reilly, John, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale Haliburton--Victoria--Brock Ontario Lib.
Obhrai, Deepak Calgary-Est Alberta AC
Owen, L'hon. Stephen, secrétaire d'État (Diversification de l'économie de l'Ouest canadien) (Affaires indiennes et du Nord canadien) Vancouver Quadra Colombie-Britannique Lib.
Pagtakhan, L'hon. Rey, ministre des Anciens combattants Winnipeg-Nord--St. Paul Manitoba Lib.
Pallister, Brian Portage--Lisgar Manitoba AC
Pankiw, Jim Saskatoon--Humboldt Saskatchewan Ind.
Paquette, Pierre Joliette Québec BQ
Paradis, L'hon. Denis, secrétaire d'État (Amérique latine et Afrique) (Francophonie) Brome--Missisquoi Québec Lib.
Parrish, Carolyn Mississauga-Centre Ontario Lib.
Patry, Bernard Pierrefonds--Dollard Québec Lib.
Penson, Charlie Peace River Alberta AC
Peric, Janko Cambridge Ontario Lib.
Perron, Gilles-A. Rivière-des-Mille-Îles Québec BQ
Peschisolido, Joe Richmond Colombie-Britannique Lib.
Peterson, L'hon. Jim Willowdale Ontario Lib.
Pettigrew, L'hon. Pierre, ministre du Commerce international Papineau--Saint-Denis Québec Lib.
Phinney, Beth Hamilton Mountain Ontario Lib.
Picard, Pauline Drummond Québec BQ
Pickard, Jerry Chatham--Kent Essex Ontario Lib.
Pillitteri, Gary Niagara Falls Ontario Lib.
Plamondon, Louis Bas-Richelieu--Nicolet--Bécancour Québec BQ
Pratt, David Nepean--Carleton Ontario Lib.
Price, David Compton--Stanstead Québec Lib.
Proctor, Dick Palliser Saskatchewan NPD
Proulx, Marcel Hull--Aylmer Québec Lib.
Provenzano, Carmen, secrétaire parlementaire du ministre des Anciens combattants Sault Ste. Marie Ontario Lib.
Rajotte, James Edmonton-Sud-Ouest Alberta AC
Redman, Karen, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement Kitchener-Centre Ontario Lib.
Reed, Julian Halton Ontario Lib.
Regan, Geoff, secrétaire parlementaire du leader du gouvernement à la Chambre des communes Halifax-Ouest Nouvelle-Écosse Lib.
Reid, Scott Lanark--Carleton Ontario AC
Reynolds, John, chef de l'opposition West Vancouver--Sunshine Coast Colombie-Britannique AC
Richardson, John Perth--Middlesex Ontario Lib.
Ritz, Gerry Battlefords--Lloydminster Saskatchewan AC
Robillard, L'hon. Lucienne, présidente du Conseil du Trésor Westmount--Ville-Marie Québec Lib.
Robinson, Svend Burnaby--Douglas Colombie-Britannique NPD
Rocheleau, Yves Trois-Rivières Québec BQ
Rock, L'hon. Allan, ministre de l'Industrie Etobicoke-Centre Ontario Lib.
Roy, Jean-Yves Matapédia--Matane Québec BQ
Saada, Jacques Brossard--La Prairie Québec Lib.
Sauvageau, Benoît Repentigny Québec BQ
Savoy, Andy Tobique--Mactaquac Nouveau-Brunswick Lib.
Scherrer, Hélène Louis-Hébert Québec Lib.
Schmidt, Werner Kelowna Colombie-Britannique AC
Scott, L'hon. Andy Fredericton Nouveau-Brunswick Lib.
Serré, Benoît, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles Timiskaming--Cochrane Ontario Lib.
Sgro, Judy York-Ouest Ontario Lib.
Shepherd, Alex, secrétaire parlementaire de la présidente du Conseil du Trésor Durham Ontario Lib.
Skelton, Carol Saskatoon--Rosetown--Biggar Saskatchewan AC
Solberg, Monte Medicine Hat Alberta AC
Sorenson, Kevin Crowfoot Alberta AC
Speller, Bob Haldimand--Norfolk--Brant Ontario Lib.
Spencer, Larry Regina--Lumsden--Lake Centre Saskatchewan AC
St-Hilaire, Caroline Longueuil Québec BQ
St-Jacques, Diane Shefford Québec Lib.
St-Julien, Guy Abitibi--Baie-James--Nunavik Québec Lib.
St. Denis, Brent Algoma--Manitoulin Ontario Lib.
Steckle, Paul Huron--Bruce Ontario Lib.
Stewart, L'hon. Jane, ministre du Développement des ressources humaines Brant Ontario Lib.
Stinson, Darrel Okanagan--Shuswap Colombie-Britannique AC
Stoffer, Peter Sackville--Musquodoboit Valley--Eastern Shore Nouvelle-Écosse NPD
Strahl, Chuck Fraser Valley Colombie-Britannique Ind.
Szabo, Paul, secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Mississauga-Sud Ontario Lib.
Telegdi, Andrew Kitchener--Waterloo Ontario Lib.
Thibault, L'hon. Robert, ministre des Pêches et des Océans Ouest Nova Nouvelle-Écosse Lib.
Thibeault, Yolande Saint-Lambert Québec Lib.
Thompson, Greg Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest Nouveau-Brunswick PC
Thompson, Myron Wild Rose Alberta AC
Tirabassi, Tony Niagara-Centre Ontario Lib.
Toews, Vic Provencher Manitoba AC
Tonks, Alan York-Sud--Weston Ontario Lib.
Torsney, Paddy Burlington Ontario Lib.
Tremblay, Stéphan Lac-Saint-Jean--Saguenay Québec BQ
Tremblay, Suzanne Rimouski-Neigette-et-la Mitis Québec BQ
Ur, Rose-Marie Lambton--Kent--Middlesex Ontario Lib.
Valeri, Tony Stoney Creek Ontario Lib.
Vanclief, L'hon. Lyle, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Prince Edward--Hastings Ontario Lib.
Vellacott, Maurice Saskatoon--Wanuskewin Saskatchewan AC
Venne, Pierrette Saint-Bruno--Saint-Hubert Québec BQ
Volpe, Joseph Eglinton--Lawrence Ontario Lib.
Wappel, Tom Scarborough-Sud-Ouest Ontario Lib.
Wasylycia-Leis, Judy Winnipeg-Centre-Nord Manitoba NPD
Wayne, Elsie Saint John Nouveau-Brunswick PC
Whelan, L'hon. Susan, ministre de la Coopération internationale Essex Ontario Lib.
White, Randy Langley--Abbotsford Colombie-Britannique AC
White, Ted North Vancouver Colombie-Britannique AC
Wilfert, Bryon, secrétaire parlementaire du ministre des Finances Oak Ridges Ontario Lib.
Williams, John St. Albert Alberta AC
Wood, Bob Nipissing Ontario Lib.
Yelich, Lynne Blackstrap Saskatchewan AC

Liste alphabétique des députés de la chambre des communes par province

Première session, trente-septième Législature

Nom Circonscription Affiliation politique

Alberta (25)
Ablonczy, Diane Calgary--Nose Hill AC
Anders, Rob Calgary-Ouest AC
Benoit, Leon Lakeland AC
Casson, Rick Lethbridge AC
Chatters, David Athabasca AC
Clark, Le très hon. Joe Calgary-Centre PC
Epp, Ken Elk Island AC
Goldring, Peter Edmonton-Centre-Est AC
Grey, Deborah Edmonton-Nord Ind.
Hanger, Art Calgary-Nord-Est AC
Hill, Grant Macleod AC
Jaffer, Rahim Edmonton--Strathcona AC
Johnston, Dale Wetaskiwin AC
Kenney, Jason Calgary-Sud-Est AC
Kilgour, L'hon. David, secrétaire d'État (Asie-Pacifique) Edmonton-Sud-Est Lib.
McLellan, L'hon. Anne, ministre de la Santé Edmonton-Ouest Lib.
Merrifield, Rob Yellowhead AC
Mills, Bob Red Deer AC
Obhrai, Deepak Calgary-Est AC
Penson, Charlie Peace River AC
Rajotte, James Edmonton-Sud-Ouest AC
Solberg, Monte Medicine Hat AC
Sorenson, Kevin Crowfoot AC
Thompson, Myron Wild Rose AC
Williams, John St. Albert AC

Colombie-Britannique (34)
Abbott, Jim Kootenay--Columbia AC
Anderson, L'hon. David, ministre de l'Environnement Victoria Lib.
Burton, Andy Skeena AC
Cadman, Chuck Surrey-Nord AC
Cummins, John Delta--South Richmond AC
Davies, Libby Vancouver-Est NPD
Day, Stockwell Okanagan--Coquihalla AC
Dhaliwal, L'hon. Herb, ministre des Ressources naturelles Vancouver-Sud--Burnaby Lib.
Duncan, John Île de Vancouver-Nord AC
Elley, Reed Nanaimo--Cowichan AC
Forseth, Paul New Westminster--Coquitlam--Burnaby AC
Fry, L'hon. Hedy Vancouver-Centre Lib.
Gouk, Jim Kootenay--Boundary--Okanagan AC
Grewal, Gurmant Surrey-Centre AC
Harris, Richard Prince George--Bulkley Valley AC
Hill, Jay Prince George--Peace River Ind.
Hinton, Betty Kamloops, Thompson and Highland Valleys AC
Leung, Sophia, secrétaire parlementaire de la ministre du Revenu national Vancouver Kingsway Lib.
Lunn, Gary Saanich--Gulf Islands AC
Lunney, James Nanaimo--Alberni AC
Martin, Keith Esquimalt--Juan de Fuca AC
Mayfield, Philip Cariboo--Chilcotin AC
McNally, Grant Dewdney--Alouette Ind.
Meredith, Val South Surrey--White Rock--Langley Ind.
Moore, James Port Moody--Coquitlam--Port Coquitlam AC
Owen, L'hon. Stephen, secrétaire d'État (Diversification de l'économie de l'Ouest canadien) (Affaires indiennes et du Nord canadien) Vancouver Quadra Lib.
Peschisolido, Joe Richmond Lib.
Reynolds, John, chef de l'opposition West Vancouver--Sunshine Coast AC
Robinson, Svend Burnaby--Douglas NPD
Schmidt, Werner Kelowna AC
Stinson, Darrel Okanagan--Shuswap AC
Strahl, Chuck Fraser Valley Ind.
White, Randy Langley--Abbotsford AC
White, Ted North Vancouver AC

Île-du-Prince-Édouard (4)
Easter, Wayne Malpeque Lib.
MacAulay, L'hon. Lawrence, solliciteur général du Canada Cardigan Lib.
McGuire, Joe Egmont Lib.
Murphy, Shawn Hillsborough Lib.

Manitoba (13)
Alcock, Reg Winnipeg-Sud Lib.
Blaikie, Bill Winnipeg--Transcona NPD
Borotsik, Rick Brandon--Souris PC
Desjarlais, Bev Churchill NPD
Harvard, John Charleswood St. James--Assiniboia Lib.
Hilstrom, Howard Selkirk--Interlake AC
Mark, Inky Dauphin--Swan River PC - ind.
Martin, Pat Winnipeg-Centre NPD
Neville, Anita Winnipeg-Centre-Sud Lib.
Pagtakhan, L'hon. Rey, ministre des Anciens combattants Winnipeg-Nord--St. Paul Lib.
Pallister, Brian Portage--Lisgar AC
Toews, Vic Provencher AC
Wasylycia-Leis, Judy Winnipeg-Centre-Nord NPD

Nouveau-Brunswick (10)
Bradshaw, L'hon. Claudette, ministre du Travail et secrétaire d'État (Multiculturalisme) (Situation de la femme) Moncton--Riverview--Dieppe Lib.
Castonguay, Jeannot, secrétaire parlementaire du ministre de la Santé Madawaska--Restigouche Lib.
Godin, Yvon Acadie--Bathurst NPD
Herron, John Fundy--Royal PC
Hubbard, Charles Miramichi Lib.
LeBlanc, Dominic Beauséjour--Petitcodiac Lib.
Savoy, Andy Tobique--Mactaquac Lib.
Scott, L'hon. Andy Fredericton Lib.
Thompson, Greg Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest PC
Wayne, Elsie Saint John PC

Nouvelle-Écosse (11)
Brison, Scott Kings--Hants PC
Casey, Bill Cumberland--Colchester PC
Cuzner, Rodger Bras d'Or--Cape Breton Lib.
Eyking, Mark Sydney--Victoria Lib.
Keddy, Gerald South Shore PC
Lill, Wendy Dartmouth NPD
MacKay, Peter Pictou--Antigonish--Guysborough PC
McDonough, Alexa Halifax NPD
Regan, Geoff, secrétaire parlementaire du leader du gouvernement à la Chambre des communes Halifax-Ouest Lib.
Stoffer, Peter Sackville--Musquodoboit Valley--Eastern Shore NPD
Thibault, L'hon. Robert, ministre des Pêches et des Océans Ouest Nova Lib.

Nunavut (1)
Karetak-Lindell, Nancy Nunavut Lib.

Ontario (102)
Adams, Peter Peterborough Lib.
Assadourian, Sarkis Brampton-Centre Lib.
Augustine, Jean Etobicoke--Lakeshore Lib.
Barnes, Sue London-Ouest Lib.
Beaumier, Colleen Brampton-Ouest--Mississauga Lib.
Bélair, Réginald, Le président suppléant Timmins--Baie James Lib.
Bélanger, Mauril Ottawa--Vanier Lib.
Bellemare, Eugène Ottawa--Orléans Lib.
Bennett, Carolyn St. Paul's Lib.
Bevilacqua, L'hon. Maurizio, secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement) Vaughan--King--Aurora Lib.
Bonin, Raymond Nickel Belt Lib.
Bonwick, Paul Simcoe--Grey Lib.
Boudria, L'hon. Don, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Glengarry--Prescott--Russell Lib.
Brown, Bonnie Oakville Lib.
Bryden, John Ancaster--Dundas--Flamborough--Aldershot Lib.
Bulte, Sarmite, secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien Parkdale--High Park Lib.
Caccia, L'hon. Charles Davenport Lib.
Calder, Murray Dufferin--Peel--Wellington--Grey Lib.
Cannis, John Scarborough-Centre Lib.
Caplan, L'hon. Elinor, ministre du Revenu national Thornhill Lib.
Carroll, Aileen, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Barrie--Simcoe--Bradford Lib.
Catterall, Marlene Ottawa-Ouest--Nepean Lib.
Chamberlain, Brenda Guelph--Wellington Lib.
Collenette, L'hon. David, ministre des Transports Don Valley-Est Lib.
Comartin, Joe Windsor--St. Clair NPD
Comuzzi, Joe Thunder Bay--Superior-Nord Lib.
Copps, L'hon. Sheila, ministre du Patrimoine canadien Hamilton-Est Lib.
Cullen, Roy Etobicoke-Nord Lib.
DeVillers, L'hon. Paul, secrétaire d'État (Sport amateur) et leader adjoint du gouvernement à la Chambre des communes Simcoe-Nord Lib.
Dromisky, Stan Thunder Bay--Atikokan Lib.
Eggleton, L'hon. Art, ministre de la Défense nationale York-Centre Lib.
Finlay, John, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien Oxford Lib.
Fontana, Joe London-Centre-Nord Lib.
Gallant, Cheryl Renfrew--Nipissing--Pembroke AC
Gallaway, Roger Sarnia--Lambton Lib.
Godfrey, John Don Valley-Ouest Lib.
Graham, L'hon. Bill, ministre des Affaires étrangères Toronto-Centre--Rosedale Lib.
Grose, Ivan Oshawa Lib.
Guarnieri, Albina Mississauga-Est Lib.
Harb, Mac Ottawa-Centre Lib.
Ianno, Tony Trinity--Spadina Lib.
Jackson, Ovid Bruce--Grey--Owen Sound Lib.
Jordan, Joe, secrétaire parlementaire du Premier ministre Leeds--Grenville Lib.
Karygiannis, Jim Scarborough--Agincourt Lib.
Keyes, Stan Hamilton-Ouest Lib.
Kilger, Bob, Le vice-président Stormont--Dundas--Charlottenburgh Lib.
Knutson, L'hon. Gar, secrétaire d'État (Europe centrale et orientale et Moyen-Orient) Elgin--Middlesex--London Lib.
Kraft Sloan, Karen York-Nord Lib.
Lastewka, Walt St. Catharines Lib.
Lee, Derek Scarborough--Rouge River Lib.
Longfield, Judi Whitby--Ajax Lib.
Macklin, Paul Harold, secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et procureur général du Canada Northumberland Lib.
Mahoney, Steve, secrétaire parlementaire du vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État Mississauga-Ouest Lib.
Malhi, Gurbax, secrétaire parlementaire de la ministre du Travail Bramalea--Gore--Malton--Springdale Lib.
Maloney, John Erie--Lincoln Lib.
Manley, L'hon. John, vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État Ottawa-Sud Lib.
Marleau, L'hon. Diane Sudbury Lib.
McCallum, L'hon. John, secrétaire d'État (Institutions financières internationales) Markham Lib.
McCormick, Larry, secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Hastings--Frontenac--Lennox and Addington Lib.
McKay, John Scarborough-Est Lib.
McTeague, Dan Pickering--Ajax--Uxbridge Lib.
Milliken, L'hon. Peter Kingston et les Îles Lib.
Mills, Dennis Toronto--Danforth Lib.
Minna, L'hon. Maria, Beaches--East York Beaches--East York Lib.
Mitchell, L'hon. Andy, secrétaire d'État (Développement rural) (Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l'Ontario) Parry Sound--Muskoka Lib.
Myers, Lynn, secrétaire parlementaire du solliciteur général du Canada Waterloo--Wellington Lib.
Nault, L'hon. Robert, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien Kenora--Rainy River Lib.
O'Brien, Pat, secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international London--Fanshawe Lib.
O'Reilly, John, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale Haliburton--Victoria--Brock Lib.
Parrish, Carolyn Mississauga-Centre Lib.
Peric, Janko Cambridge Lib.
Peterson, L'hon. Jim Willowdale Lib.
Phinney, Beth Hamilton Mountain Lib.
Pickard, Jerry Chatham--Kent Essex Lib.
Pillitteri, Gary Niagara Falls Lib.
Pratt, David Nepean--Carleton Lib.
Provenzano, Carmen, secrétaire parlementaire du ministre des Anciens combattants Sault Ste. Marie Lib.
Redman, Karen, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement Kitchener-Centre Lib.
Reed, Julian Halton Lib.
Reid, Scott Lanark--Carleton AC
Richardson, John Perth--Middlesex Lib.
Rock, L'hon. Allan, ministre de l'Industrie Etobicoke-Centre Lib.
Serré, Benoît, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles Timiskaming--Cochrane Lib.
Sgro, Judy York-Ouest Lib.
Shepherd, Alex, secrétaire parlementaire de la présidente du Conseil du Trésor Durham Lib.
Speller, Bob Haldimand--Norfolk--Brant Lib.
St. Denis, Brent Algoma--Manitoulin Lib.
Steckle, Paul Huron--Bruce Lib.
Stewart, L'hon. Jane, ministre du Développement des ressources humaines Brant Lib.
Szabo, Paul, secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Mississauga-Sud Lib.
Telegdi, Andrew Kitchener--Waterloo Lib.
Tirabassi, Tony Niagara-Centre Lib.
Tonks, Alan York-Sud--Weston Lib.
Torsney, Paddy Burlington Lib.
Ur, Rose-Marie Lambton--Kent--Middlesex Lib.
Valeri, Tony Stoney Creek Lib.
Vanclief, L'hon. Lyle, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Prince Edward--Hastings Lib.
Volpe, Joseph Eglinton--Lawrence Lib.
Wappel, Tom Scarborough-Sud-Ouest Lib.
Whelan, L'hon. Susan, ministre de la Coopération internationale Essex Lib.
Wilfert, Bryon, secrétaire parlementaire du ministre des Finances Oak Ridges Lib.
Wood, Bob Nipissing Lib.

Québec (73)
Allard, Carole-Marie Laval-Est Lib.
Assad, Mark, secrétaire parlementaire du ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration Gatineau Lib.
Asselin, Gérard Charlevoix BQ
Bachand, André Richmond--Arthabaska PC
Bachand, Claude Saint-Jean BQ
Bakopanos, Eleni, Le président suppléant Ahuntsic Lib.
Bellehumeur, Michel Berthier--Montcalm BQ
Bergeron, Stéphane Verchères--Les-Patriotes BQ
Bertrand, Robert Pontiac--Gatineau--Labelle Lib.
Bigras, Bernard Rosemont--Petite-Patrie BQ
Binet, Gérard Frontenac--Mégantic Lib.
Bourgeois, Diane Terrebonne--Blainville BQ
Brien, Pierre Témiscamingue BQ
Cardin, Serge Sherbrooke BQ
Carignan, Jean-Guy Québec-Est Ind.
Cauchon, L'hon. Martin, ministre de la Justice et procureur général du Canada Outremont Lib.
Charbonneau, Yvon Anjou--Rivière-des-Prairies Lib.
Chrétien, Le très hon. Jean, Premier ministre Saint-Maurice Lib.
Coderre, L'hon. Denis, ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration Bourassa Lib.
Cotler, Irwin Mont-Royal Lib.
Crête, Paul Kamouraska--Rivière-du-Loup--Témiscouata--Les Basques BQ
Dalphond-Guiral, Madeleine Laval-Centre BQ
Desrochers, Odina Lotbinière--L'Érable BQ
Dion, L'hon. Stéphane, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales Saint-Laurent--Cartierville Lib.
Discepola, Nick Vaudreuil--Soulanges Lib.
Drouin, L'hon. Claude, secrétaire d'État (Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec) Beauce Lib.
Dubé, Antoine Lévis-et-Chutes-de-la-Chaudière BQ
Duceppe, Gilles Laurier--Sainte-Marie BQ
Duplain, Claude Portneuf Lib.
Farrah, Georges, secrétaire parlementaire du ministre des Pêches et des Océans Bonaventure--Gaspé--Îles-de-la-Madeleine--Pabok Lib.
Folco, Raymonde, secrétaire parlementaire de la ministre du Développement des ressources humaines Laval-Ouest Lib.
Fournier, Ghislain Manicouagan BQ
Gagnon, Christiane Québec BQ
Gagnon, Marcel Champlain BQ
Gauthier, Michel Roberval BQ
Girard-Bujold, Jocelyne Jonquière BQ
Guay, Monique Laurentides BQ
Guimond, Michel Beauport--Montmorency--Côte-de-Beaupré--Île-d'Orléans BQ
Harvey, André, secrétaire parlementaire du ministre des Transports Chicoutimi--Le Fjord Lib.
Jennings, Marlene, secrétaire parlementaire de la ministre de la Coopération internationale Notre-Dame-de-Grâce--Lachine Lib.
Laframboise, Mario Argenteuil--Papineau--Mirabel BQ
Lalonde, Francine Mercier BQ
Lanctôt, Robert Châteauguay BQ
Lebel, Ghislain Chambly BQ
Lincoln, Clifford Lac-Saint-Louis Lib.
Loubier, Yvan Saint-Hyacinthe--Bagot BQ
Marceau, Richard Charlesbourg--Jacques-Cartier BQ
Marcil, Serge, secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie Beauharnois--Salaberry Lib.
Martin, L'hon. Paul, ministre des Finances LaSalle--Émard Lib.
Ménard, Réal Hochelaga--Maisonneuve BQ
Normand, L'hon. Gilbert Bellechasse--Etchemins--Montmagny--L'Islet Lib.
Paquette, Pierre Joliette BQ
Paradis, L'hon. Denis, secrétaire d'État (Amérique latine et Afrique) (Francophonie) Brome--Missisquoi Lib.
Patry, Bernard Pierrefonds--Dollard Lib.
Perron, Gilles-A. Rivière-des-Mille-Îles BQ
Pettigrew, L'hon. Pierre, ministre du Commerce international Papineau--Saint-Denis Lib.
Picard, Pauline Drummond BQ
Plamondon, Louis Bas-Richelieu--Nicolet--Bécancour BQ
Price, David Compton--Stanstead Lib.
Proulx, Marcel Hull--Aylmer Lib.
Robillard, L'hon. Lucienne, présidente du Conseil du Trésor Westmount--Ville-Marie Lib.
Rocheleau, Yves Trois-Rivières BQ
Roy, Jean-Yves Matapédia--Matane BQ
Saada, Jacques Brossard--La Prairie Lib.
Sauvageau, Benoît Repentigny BQ
Scherrer, Hélène Louis-Hébert Lib.
St-Hilaire, Caroline Longueuil BQ
St-Jacques, Diane Shefford Lib.
St-Julien, Guy Abitibi--Baie-James--Nunavik Lib.
Thibeault, Yolande Saint-Lambert Lib.
Tremblay, Stéphan Lac-Saint-Jean--Saguenay BQ
Tremblay, Suzanne Rimouski-Neigette-et-la Mitis BQ
Venne, Pierrette Saint-Bruno--Saint-Hubert BQ

Saskatchewan (14)
Anderson, David Cypress Hills--Grasslands AC
Bailey, Roy Souris--Moose Mountain AC
Breitkreuz, Garry Yorkton--Melville AC
Fitzpatrick, Brian Prince Albert AC
Goodale, L'hon. Ralph, leader du gouvernement à la Chambre des communes, ministre responsable de la Commission canadienne du blé et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits Wascana Lib.
Laliberte, Rick Rivière Churchill Lib.
Nystrom, L'hon. Lorne Regina--Qu'Appelle NPD
Pankiw, Jim Saskatoon--Humboldt Ind.
Proctor, Dick Palliser NPD
Ritz, Gerry Battlefords--Lloydminster AC
Skelton, Carol Saskatoon--Rosetown--Biggar AC
Spencer, Larry Regina--Lumsden--Lake Centre AC
Vellacott, Maurice Saskatoon--Wanuskewin AC
Yelich, Lynne Blackstrap AC

Terre-Neuve-et-Labrador (5)
Byrne, L'hon. Gerry, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) Humber--St. Barbe--Baie Verte Lib.
Doyle, Norman St. John's-Est PC
Hearn, Loyola St. John's-Ouest PC
Matthews, Bill, secrétaire parlementaire du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales Burin--St. George's Lib.
O'Brien, Lawrence Labrador Lib.

Territoires du Nord-Ouest (1)
Blondin-Andrew, L'hon. Ethel, secrétaire d'État (Enfance et Jeunesse) Western Arctic Lib.

Yukon
Bagnell, Larry Yukon Lib.

LISTE DES COMITÉS PERMANENTS ET DES SOUS-COMITÉS

(Au 12 avril 2002 — 1re Session, 37e Législature)

Affaires autochtones, développement du Grand Nord et ressources naturelles
Président:
Raymond Bonin
Vice-présidents:
Nancy Karetak-Lindell
Maurice Vellacott
Larry Bagnell
Gérard Binet
Serge Cardin
Jean-Guy Carignan
David Chatters
Reed Elley
John Finlay
John Godfrey
Gerald Keddy
Richard Marceau
Pat Martin
Benoît Serré
Guy St-Julien
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
Gérard Asselin
André Bachand
Claude Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Stéphane Bergeron
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
Joe Clark
Joe Comartin
John Cummins
Stockwell Day
Bev Desjarlais
Norman Doyle
John Duncan
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Ghislain Fournier
Cheryl Gallant
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Jason Kenney
Robert Lanctôt
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Joe McGuire
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Anita Neville
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Charlie Penson
Gilles-A. Perron
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Jean-Yves Roy
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Affaires étrangères et commerce international
Président:
Jean Augustine
Vice-présidents:
Brian Pallister
Bernard Patry
Sarkis Assadourian
George Baker
Aileen Carroll
Bill Casey
Rick Casson
John Duncan
John Harvard
Marlene Jennings
Stan Keyes
Francine Lalonde
Diane Marleau
Keith Martin
Pat O'Brien
Pierre Paquette
Svend Robinson
Total: (18)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Claude Bachand
Roy Bailey
Colleen Beaumier
Leon Benoit
Stéphane Bergeron
Bernard Bigras
Bill Blaikie
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
David Chatters
Joe Clark
Irwin Cotler
Paul Crête
John Cummins
Stockwell Day
Norman Doyle
Stan Dromisky
Antoine Dubé
Reed Elley
Ken Epp
Mark Eyking
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Hedy Fry
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Mac Harb
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
John Maloney
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Pat Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Anita Neville
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Beth Phinney
David Price
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Yves Rocheleau
Benoît Sauvageau
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Bob Speller
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Stéphan Tremblay
Tony Valeri
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité du commerce international, des différends commerciaux et des investissements internationaux
Président:
Mac Harb
Vice-président:

Bill Casey
Rick Casson
Mark Eyking
Pat O'Brien
Pierre Paquette
Svend Robinson
Bob Speller
Tony Valeri
Total: (9)

Sous-comité des droits de la personne et du développement international
Président:
Beth Phinney
Vice-président:

Sarkis Assadourian
Colleen Beaumier
Bill Casey
Irwin Cotler
Antoine Dubé
Marlene Jennings
Deepak Obhrai
Svend Robinson
Total: (9)

Agriculture et agroalimentaire
Président:
Charles Hubbard
Vice-présidents:
Murray Calder
Howard Hilstrom
David Anderson
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Claude Duplain
Mark Eyking
Marcel Gagnon
Rick Laliberte
Larry McCormick
Dick Proctor
Bob Speller
Paul Steckle
Suzanne Tremblay
Rose-Marie Ur
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Peter Adams
Rob Anders
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Joe Comartin
Paul Crête
John Cummins
Stockwell Day
Odina Desrochers
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Mario Laframboise
Robert Lanctôt
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Charlie Penson
Gilles-A. Perron
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Jean-Yves Roy
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Citoyenneté et immigration
Président:
Joe Fontana
Vice-présidents:
Paul Forseth
Steve Mahoney
Mark Assad
Yvon Charbonneau
Madeleine Dalphond-Guiral
John Godfrey
Art Hanger
Inky Mark
Anita Neville
Jerry Pickard
David Price
Stéphan Tremblay
Tony Valeri
Judy Wasylycia-Leis
Lynne Yelich
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Francine Lalonde
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams

Comptes publics
Président:
John Williams
Vice-présidents:
Mac Harb
Beth Phinney
Robert Bertrand
John Bryden
Gerry Byrne
Odina Desrochers
John Finlay
Rahim Jaffer
Sophia Leung
Pat Martin
Philip Mayfield
Shawn Murphy
Gilles-A. Perron
Alex Shepherd
Greg Thompson
Myron Thompson
Total: (17)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Bev Desjarlais
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Inky Mark
Keith Martin
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Denis Paradis
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Benoît Sauvageau
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Peter Stoffer
Chuck Strahl
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
Lynne Yelich

Sous-comité pour combattre la corruption
Président:
John Williams
Vice-président:

Robert Bertrand
John Bryden
Odina Desrochers
Pat Martin
Philip Mayfield
Shawn Murphy
Beth Phinney
Alex Shepherd
Greg Thompson
Total: (10)

Défense nationale et anciens combattants
Président:
David Pratt
Vice-présidents:
Leon Benoit
David Price
Rob Anders
Claude Bachand
Colleen Beaumier
Stan Dromisky
Cheryl Gallant
John O'Reilly
Janko Peric
Louis Plamondon
Carmen Provenzano
Peter Stoffer
Elsie Wayne
Bryon Wilfert
Bob Wood
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Stéphane Bergeron
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Monique Guay
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Francine Lalonde
Wendy Lill
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Pat Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Svend Robinson
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité des anciens combattants
Président:
Colleen Beaumier
Vice-président:

Roy Bailey
Dan McTeague
Louis Plamondon
Carmen Provenzano
Peter Stoffer
Elsie Wayne
Bob Wood
Total: (8)

Développement des ressources humaines et de la condition des personnes handicapées
Président:
Judi Longfield
Vice-présidents:
Carol Skelton
Diane St-Jacques
Eugène Bellemare
Paul Crête
Libby Davies
Raymonde Folco
Monique Guay
Tony Ianno
Dale Johnston
Gurbax Malhi
Serge Marcil
Joe McGuire
Anita Neville
Werner Schmidt
Larry Spencer
Greg Thompson
Alan Tonks
Total: (18)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Peter Adams
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Carolyn Bennett
Leon Benoit
Rick Borotsik
Diane Bourgeois
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Madeleine Dalphond-Guiral
Stockwell Day
Norman Doyle
Antoine Dubé
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Christiane Gagnon
Marcel Gagnon
Cheryl Gallant
Jocelyne Girard-Bujold
John Godfrey
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Nancy Karetak-Lindell
Gerald Keddy
Jason Kenney
Robert Lanctôt
Wendy Lill
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Pat Martin
Philip Mayfield
Larry McCormick
Grant McNally
Réal Ménard
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Jean-Yves Roy
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Myron Thompson
Tony Tirabassi
Vic Toews
Stéphan Tremblay
Maurice Vellacott
Judy Wasylycia-Leis
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité des enfants et jeunes à risque
Président:
John Godfrey
Vice-président:

Libby Davies
Monique Guay
Anita Neville
Larry Spencer
Diane St-Jacques
Greg Thompson
Tony Tirabassi
Alan Tonks
Total: (9)

Sous-comité de la condition des personnes handicapées
Président:
Carolyn Bennett
Vice-président:

Madeleine Dalphond-Guiral
Raymonde Folco
Nancy Karetak-Lindell
Wendy Lill
Anita Neville
Larry Spencer
Greg Thompson
Tony Tirabassi
Total: (9)

Environnement et développement durable
Président:
Charles Caccia
Vice-présidents:
Karen Kraft Sloan
Bob Mills
Roy Bailey
Bernard Bigras
Joe Comartin
Paul Forseth
Marcel Gagnon
John Herron
Gar Knutson
Rick Laliberte
Karen Redman
Julian Reed
Andy Savoy
Hélène Scherrer
Alan Tonks
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Peter Adams
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Leon Benoit
Stéphane Bergeron
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Bev Desjarlais
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Robert Lanctôt
Clifford Lincoln
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Pat Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Svend Robinson
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Peter Stoffer
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Finances
Président:
Sue Barnes
Vice-présidents:
Nick Discepola
Ken Epp
Carolyn Bennett
Scott Brison
Roy Cullen
Albina Guarnieri
Rahim Jaffer
Jason Kenney
Sophia Leung
Yvan Loubier
Maria Minna
Shawn Murphy
Lorne Nystrom
Pauline Picard
Gary Pillitteri
Monte Solberg
Bryon Wilfert
Total: (18)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Odina Desrochers
Norman Doyle
Antoine Dubé
John Duncan
Reed Elley
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Hedy Fry
Christiane Gagnon
Cheryl Gallant
Jocelyne Girard-Bujold
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Monique Guay
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Dale Johnston
Gerald Keddy
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Alexa McDonough
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Charlie Penson
Gilles-A. Perron
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Stéphan Tremblay
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Industrie, des sciences et de la technologie
Président:
Walt Lastewka
Vice-présidents:
Dan McTeague
Charlie Penson
Larry Bagnell
Stéphane Bergeron
Bev Desjarlais
Jocelyne Girard-Bujold
Preston Manning
Serge Marcil
James Rajotte
Andy Savoy
Brent St. Denis
Chuck Strahl
Paddy Torsney
Joseph Volpe
Susan Whelan
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Peter Adams
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Mauril Bélanger
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Pierre Brien
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Stockwell Day
Odina Desrochers
Norman Doyle
Antoine Dubé
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Christiane Gagnon
Cheryl Gallant
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Mario Laframboise
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Pat Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Réal Ménard
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Joe Peschisolido
Dick Proctor
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Peter Stoffer
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Justice et droits de la personne
Président:
Andy Scott
Vice-présidents:
Chuck Cadman
John McKay
Carole-Marie Allard
Michel Bellehumeur
Bill Blaikie
Irwin Cotler
Paul DeVillers
Brian Fitzpatrick
Ivan Grose
Peter MacKay
Paul Harold Macklin
John Maloney
Lynn Myers
Denis Paradis
Kevin Sorenson
Vic Toews
Pierrette Venne
Total: (18)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Diane Bourgeois
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Joe Comartin
John Cummins
Madeleine Dalphond-Guiral
Stockwell Day
Bev Desjarlais
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Marlene Jennings
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Dominic LeBlanc
Derek Lee
Gary Lunn
James Lunney
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Réal Ménard
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Anita Neville
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Charlie Penson
Joe Peschisolido
David Pratt
James Rajotte
Geoff Regan
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Svend Robinson
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Suzanne Tremblay
Maurice Vellacott
Tom Wappel
Judy Wasylycia-Leis
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
Bryon Wilfert
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité sur la sécurité nationale
Président:
Derek Lee
Vice-président:

Bill Blaikie
Marlene Jennings
Peter MacKay
Lynn Myers
David Pratt
Geoff Regan
Kevin Sorenson
Vic Toews
Pierrette Venne
Bryon Wilfert
Total: (11)

Liaison
Président:
Wayne Easter
Vice-président:
Walt Lastewka
Peter Adams
Jean Augustine
Sue Barnes
Mauril Bélanger
Carolyn Bennett
Raymond Bonin
Bonnie Brown
Charles Caccia
Joe Fontana
Gurmant Grewal
Charles Hubbard
Ovid Jackson
Clifford Lincoln
Judi Longfield
David Pratt
Andy Scott
John Williams
Total: (19)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Reg Alcock
Rob Anders
David Anderson
Jean Augustine
Roy Bailey
Leon Benoit
Bill Blaikie
Garry Breitkreuz
Pierre Brien
Andy Burton
Chuck Cadman
Murray Calder
Rick Casson
David Chatters
John Cummins
Libby Davies
Stockwell Day
Nick Discepola
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Michel Guimond
Art Hanger
Mac Harb
Richard Harris
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Nancy Karetak-Lindell
Jason Kenney
Karen Kraft Sloan
Walt Lastewka
James Lunney
Peter MacKay
Steve Mahoney
Preston Manning
Keith Martin
Philip Mayfield
Rob Merrifield
Bob Mills
Dennis Mills
James Moore
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Denis Paradis
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Beth Phinney
David Price
Marcel Proulx
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Jacques Saada
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Diane St-Jacques
Paul Steckle
Darrel Stinson
Yolande Thibeault
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Tom Wappel
Randy White
Ted White
Lynne Yelich

Sous-comité sur les salles de comité
Président:
Wayne Easter
Vice-président:
Walt Lastewka
Mauril Bélanger
Charles Hubbard
Total: (4)

Sous-comité des budgets de comité
Président:
Wayne Easter
Vice-président:
Walt Lastewka
Mauril Bélanger
Bonnie Brown
Clifford Lincoln
Judi Longfield
John Williams
Total: (7)

Patrimoine canadien
Président:
Clifford Lincoln
Vice-présidents:
Jim Abbott
Dennis Mills
Paul Bonwick
Sarmite Bulte
Rodger Cuzner
Claude Duplain
Christiane Gagnon
Cheryl Gallant
Roger Gallaway
John Harvard
Betty Hinton
Wendy Lill
Grant McNally
Caroline St-Hilaire
Tony Tirabassi
Total: (16)
Membres associés
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Bill Blaikie
Rick Borotsik
Diane Bourgeois
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Joe Comartin
John Cummins
Libby Davies
Stockwell Day
Norman Doyle
Antoine Dubé
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Stan Keyes
Robert Lanctôt
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Serge Marcil
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Pierre Paquette
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Dick Proctor
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Benoît Sauvageau
Hélène Scherrer
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Suzanne Tremblay
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité du Sport
Président:
Dennis Mills
Vice-président:

Rodger Cuzner
Cheryl Gallant
John Harvard
Loyola Hearn
Robert Lanctôt
Serge Marcil
Dick Proctor
Hélène Scherrer
Total: (9)

Pêches et océans
Président:
Wayne Easter
Vice-présidents:
John Cummins
Paul Steckle
Sarkis Assadourian
Andy Burton
Rodger Cuzner
Georges Farrah
Loyola Hearn
Dominic LeBlanc
James Lunney
Bill Matthews
Lawrence O'Brien
Jean-Yves Roy
Peter Stoffer
Suzanne Tremblay
Tom Wappel
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
Gérard Asselin
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Ghislain Fournier
Marcel Gagnon
Cheryl Gallant
Yvon Godin
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
Peter MacKay
Preston Manning
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Svend Robinson
Yves Rocheleau
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Procédure et affaires de la Chambre
Président:
Peter Adams
Vice-présidents:
Garry Breitkreuz
Jacques Saada
Pierre Brien
Marlene Catterall
Cheryl Gallant
Yvon Godin
Michel Guimond
Jay Hill
Joe Jordan
Paul Harold Macklin
Carolyn Parrish
Geoff Regan
John Richardson
Tony Tirabassi
Randy White
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Sue Barnes
Michel Bellehumeur
Leon Benoit
Stéphane Bergeron
Bill Blaikie
Rick Borotsik
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Madeleine Dalphond-Guiral
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
John Harvard
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
John Maloney
Preston Manning
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Réal Ménard
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
Dennis Mills
James Moore
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Marcel Proulx
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Caroline St-Hilaire
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Paul Szabo
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Ted White
Bryon Wilfert
John Williams
Lynne Yelich

Sous-comité du calendrier parlementaire
Président:
Marlene Catterall
Vice-président:

Garry Breitkreuz
Pierre Brien
Yvon Godin
Jay Hill
Total: (5)

Sous-comité des affaires émanant des députés
Président:
Marcel Proulx
Vice-président:

Bill Blaikie
Michel Guimond
Jay Hill
Gerry Ritz
Tony Tirabassi
Total: (6)

Santé
Président:
Bonnie Brown
Vice-présidents:
Reg Alcock
Rob Merrifield
Diane Ablonczy
André Bachand
Diane Bourgeois
Jeannot Castonguay
Brenda Chamberlain
Stan Dromisky
James Lunney
Réal Ménard
Hélène Scherrer
Judy Sgro
Bob Speller
Yolande Thibeault
Judy Wasylycia-Leis
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Rob Anders
David Anderson
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Madeleine Dalphond-Guiral
Libby Davies
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Jocelyne Girard-Bujold
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Pat Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Pauline Picard
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Transports et opérations gouvernementales
Président:
Ovid Jackson
Vice-présidents:
James Moore
Marcel Proulx
Reg Alcock
Gerry Byrne
John Cannis
Joe Comuzzi
Bev Desjarlais
Peter Goldring
André Harvey
Mario Laframboise
Ghislain Lebel
Val Meredith
Alex Shepherd
Darrel Stinson
Paul Szabo
Total: (16)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
Gérard Asselin
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Bernard Bigras
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Serge Cardin
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Paul Crête
John Cummins
Stockwell Day
Odina Desrochers
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Ghislain Fournier
Christiane Gagnon
Cheryl Gallant
Jocelyne Girard-Bujold
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Monique Guay
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Charles Hubbard
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Dominic LeBlanc
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Serge Marcil
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Réal Ménard
Rob Merrifield
Bob Mills
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Bernard Patry
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Dick Proctor
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Peter Stoffer
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

COMITÉS SPÉCIAUX

Comité spécial sur la consommation non médicale de drogues ou médicaments
Président:
Paddy Torsney
Vice-présidents:
Carole-Marie Allard
Randy White
André Bachand
Bernard Bigras
Libby Davies
Hedy Fry
Mac Harb
Dominic LeBlanc
Derek Lee
Réal Ménard
Jacques Saada
Kevin Sorenson
Total: (13)

COMITÉS MIXTES PERMANENTS

Bibliothèque du Parlement
Coprésident:
Carolyn Bennett
Vice-coprésident:
Betty Hinton
Représentant le Sénat:Les honorables sénateursGérald Beaudoin
Jane Marie Cordy
Donald Oliver
Vivienne Poy
Représentant la Chambre des communes:Mauril Bélanger
Robert Bertrand
Marlene Catterall
Marcel Gagnon
Grant Hill
Jay Hill
Jim Karygiannis
Raymond Lavigne
Wendy Lill
Jerry Pickard
Louis Plamondon
Jacques Saada
Darrel Stinson
Andrew Telegdi
Total: (21)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
John Cummins
Libby Davies
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Howard Hilstrom
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Benoît Sauvageau
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich

Examen de la réglementation
Coprésidents:
Gurmant Grewal
Céline Hervieux-Payette
Vice-coprésident:
Tom Wappel
Représentant le Sénat:Les honorables sénateursBill Casey
Christopher Henderson
Mobina Jaffer
Noël Kinsella
Wilfred Moore
Représentant la Chambre des communes:Sue Barnes
Paul Bonwick
Pierre Brien
Jean-Guy Carignan
Joe Comuzzi
John Cummins
Jim Gouk
Michel Guimond
Gar Knutson
Derek Lee
Paul Harold Macklin
Lynn Myers
Lorne Nystrom
Jim Pankiw
Ted White
Total: (24)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Michel Bellehumeur
Leon Benoit
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Peter Goldring
Deborah Grey
Art Hanger
Richard Harris
Loyola Hearn
John Herron
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Robert Lanctôt
Ghislain Lebel
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Charlie Penson
Joe Peschisolido
James Rajotte
Scott Reid
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Maurice Vellacott
Pierrette Venne
Elsie Wayne
Randy White
John Williams
Lynne Yelich

Langues officielles
Coprésidents:
Mauril Bélanger
Shirley Maheu
Vice-coprésidents:
Scott Reid
Yolande Thibeault
Représentant le Sénat:Les honorables sénateursGérald Beaudoin
Jean-Robert Gauthier
Laurier LaPierre
Viola Léger
Jean-Claude Rivest
Raymond Setlakwe
Représentant la Chambre des communes:Eugène Bellemare
Gérard Binet
Sarmite Bulte
Claude Drouin
Christiane Gagnon
John Godfrey
Yvon Godin
Peter Goldring
Richard Harris
John Herron
Raymond Lavigne
Dan McTeague
Benoît Sauvageau
Total: (23)
Membres associés
Jim Abbott
Diane Ablonczy
Rob Anders
David Anderson
André Bachand
Roy Bailey
Leon Benoit
Stéphane Bergeron
Rick Borotsik
Garry Breitkreuz
Scott Brison
Andy Burton
Chuck Cadman
Bill Casey
Rick Casson
David Chatters
Joe Clark
Joe Comartin
John Cummins
Stockwell Day
Norman Doyle
John Duncan
Reed Elley
Ken Epp
Brian Fitzpatrick
Paul Forseth
Cheryl Gallant
Jim Gouk
Gurmant Grewal
Deborah Grey
Art Hanger
Loyola Hearn
Grant Hill
Jay Hill
Howard Hilstrom
Betty Hinton
Rahim Jaffer
Dale Johnston
Gerald Keddy
Jason Kenney
Gary Lunn
James Lunney
Peter MacKay
Preston Manning
Richard Marceau
Inky Mark
Keith Martin
Philip Mayfield
Grant McNally
Val Meredith
Rob Merrifield
Bob Mills
James Moore
Lorne Nystrom
Deepak Obhrai
Brian Pallister
Jim Pankiw
Charlie Penson
Joe Peschisolido
Louis Plamondon
James Rajotte
John Reynolds
Gerry Ritz
Werner Schmidt
Carol Skelton
Monte Solberg
Kevin Sorenson
Larry Spencer
Darrel Stinson
Chuck Strahl
Greg Thompson
Myron Thompson
Vic Toews
Suzanne Tremblay
Maurice Vellacott
Elsie Wayne
Randy White
Ted White
John Williams
Lynne Yelich


Comités des Présidents des Comités législatifs

Le Président de la Chambre

L'hon. Peter Milliken

 

Le vice-président et président des comités pléniers

M. Bob Kilger

 

Le vice-président des comités pléniers de la Chambre

M. Réginald Bélair

 

Le vice-président adjoint des comités pléniers de la Chambre

Mme Eleni Bakopanos

 


MEMBRE DU MINISTÈRE

Par ordre de préséance

Le très hon. Jean Chrétien Premier ministre
L'hon. David Collenette ministre des Transports
L'hon. David Anderson ministre de l'Environnement
L'hon. Ralph Goodale leader du gouvernement à la Chambre des communes, ministre responsable de la Commission canadienne du blé et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits
L'hon. Sheila Copps ministre du Patrimoine canadien
L'hon. John Manley vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État
L'hon. Paul Martin ministre des Finances
L'hon. Art Eggleton ministre de la Défense nationale
L'hon. Anne McLellan ministre de la Santé
L'hon. Allan Rock ministre de l'Industrie
L'hon. Lawrence MacAulay solliciteur général du Canada
L'hon. Lucienne Robillard présidente du Conseil du Trésor
L'hon. Martin Cauchon ministre de la Justice et procureur général du Canada
L'hon. Jane Stewart ministre du Développement des ressources humaines
L'hon. Stéphane Dion président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales
L'hon. Pierre Pettigrew ministre du Commerce international
L'hon. Don Boudria ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux
L'hon. Lyle Vanclief ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
L'hon. Herb Dhaliwal ministre des Ressources naturelles
L'hon. Claudette Bradshaw ministre du Travail et secrétaire d'État (Multiculturalisme) (Situation de la femme)
L'hon. Robert Nault ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien
L'hon. Elinor Caplan ministre du Revenu national
L'hon. Denis Coderre ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration
L'hon. Sharon Carstairs leader du gouvernement au Sénat
L'hon. Robert Thibault ministre des Pêches et des Océans
L'hon. Rey Pagtakhan ministre des Anciens combattants
L'hon. Bill Graham ministre des Affaires étrangères
L'hon. Susan Whelan ministre de la Coopération internationale
L'hon. Gerry Byrne ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique)
L'hon. Ethel Blondin-Andrew secrétaire d'État (Enfance et Jeunesse)
L'hon. David Kilgour secrétaire d'État (Asie-Pacifique)
L'hon. Andy Mitchell secrétaire d'État (Développement rural) (Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l'Ontario)
L'hon. Maurizio Bevilacqua secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement)
L'hon. Paul DeVillers secrétaire d'État (Sport amateur) et leader adjoint du gouvernement à la Chambre des communes
L'hon. Gar Knutson secrétaire d'État (Europe centrale et orientale et Moyen-Orient)
L'hon. Denis Paradis secrétaire d'État (Amérique latine et Afrique) (Francophonie)
L'hon. Claude Drouin secrétaire d'État (Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec)
L'hon. John McCallum secrétaire d'État (Institutions financières internationales)
L'hon. Stephen Owen secrétaire d'État (Diversification de l'économie de l'Ouest canadien) (Affaires indiennes et du Nord canadien)

SECRÉTAIRES PARLEMENTAIRES

M. Joe Jordan du Premier ministre
M. André Harvey du ministre des Transports
Mme Karen Redman du ministre de l'Environnement
M. Geoff Regan du leader du gouvernement à la Chambre des communes
Mme Sarmite Bulte de la ministre du Patrimoine canadien
M. Steve Mahoney du vice-premier ministre et ministre de l'Infrastructure et des Sociétés d'État
M. Bryon Wilfert du ministre des Finances
M. John O'Reilly du ministre de la Défense nationale
M. Jeannot Castonguay du ministre de la Santé
M. Serge Marcil du ministre de l'Industrie
M. Lynn Myers du solliciteur général du Canada
M. Alex Shepherd de la présidente du Conseil du Trésor
M. Paul Harold Macklin du ministre de la Justice et procureur général du Canada
Mme Raymonde Folco de la ministre du Développement des ressources humaines
M. Bill Matthews du président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales
M. Pat O'Brien du ministre du Commerce international
M. Paul Szabo du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux
M. Larry McCormick du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
M. Benoît Serré du ministre des Ressources naturelles
M. Gurbax Malhi de la ministre du Travail
M. John Finlay du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien
Mme Sophia Leung de la ministre du Revenu national
M. Mark Assad du ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration
M. Georges Farrah du ministre des Pêches et des Océans
M. Carmen Provenzano du ministre des Anciens combattants
Mme Aileen Carroll du ministre des Affaires étrangères
Mme Marlene Jennings de la ministre de la Coopération internationale