Passer au contenu Début du contenu

Fresques

Fresques

Le style du bureau du chef de l'opposition est de la Renaissance anglaise du milieu du 17e siècle. Les attributs et motifs architecturaux de l'époque se retrouvent dans les boiseries de chêne, le parquet, la cheminée et le plafond de plâtre décoratif, auxquels s'ajoutent de magnifiques fresques.

L'architecte John A. Pearson tenait à ce que la décoration intérieure de la salle corresponde à sa fonction. Il opte alors pour des scènes de chevalerie, du genre qui ornaient les châteaux de la Renaissance, et il associe le nouveau chef de l'opposition, W.L. Mackenzie King, au choix des thèmes des scènes représentées. Le journal de Mackenzie King nous renseigne sur l'idée de départ des magnifiques fresques de la salle, qui devaient évoquer tant les aspects divers du rôle d'une opposition, que les qualités que l'on attend de son chef.

Haut de page