Passer au contenu Début du contenu

Lieux patrimoniaux

Hall de la Confédération

Après que le premier édifice du Parlement eut été détruit dans un incendie le 3 février 1916, le ministre fédéral des Travaux publics demanda à deux architectes canadiens réputés, John A. Pearson et Joseph-Omer Marchand, de formuler des recommandations pour sa reconstruction. Les deux architectes n'avaient jamais travaillé ensemble et ne se connaissaient même pas avant leur rencontre à Ottawa, mais leur collaboration ne s'en révéla pas moins fructueuse.

On demanda aux architectes de concevoir un nouvel édifice qui serait conforme au style néogothique du premier, tout en fournissant plus d'espace pour les bureaux des députés. Si Marchand est principalement à l'origine du plan Beaux-Arts du nouvel édifice, Pearson lui, œuvrant à titre d'architecte principal, en a réalisé le concept architectural et la décoration. Il écrivait à ce propos que : « le concept général du plan d'origine pour le décor intérieur des salles d'assemblée, des aires publiques et des corridors a été adopté après une étude minutieuse visant à garantir qu'il répondait à la dignité attendue du siège du Parlement du Canada ».

Dans son plan pour l'édifice du Centre, Pearson a prévu plus de quarante « aires et pièces particulières », chacune possédant une apparence distinctive qui s'harmonisait toutefois à l'ensemble. La section des Lieux patrimoniaux traite de l'enceinte et du foyer de la Chambre des communes, de même que d'aires publiques et protocolaires importantes comme le Hall de la Confédération et le Hall d'honneur, qui ont toutes été conçues dans le style néogothique.

Haut de page