Passer au contenu
Début du contenu

Publications de la Chambre

Les Débats constituent le rapport intégral — transcrit, révisé et corrigé — de ce qui est dit à la Chambre. Les Journaux sont le compte rendu officiel des décisions et autres travaux de la Chambre. Le Feuilleton et Feuilleton des avis comprend toutes les questions qui peuvent être abordées au cours d’un jour de séance, en plus des avis pour les affaires à venir.

Pour faire une recherche avancée, utilisez l’outil Rechercher dans les publications.

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.

Publication du jour précédent Publication du jour prochain

Le jeudi 7 décembre 2023 (No 264)

Ordre du jour

Ordres émanant du gouvernement

Travaux des subsides

23 novembre 2021 — La présidente du Conseil du Trésor — Prise en considération des travaux des subsides.
Période des subsides se terminant le 10 décembre 2023 — maximum de sept jours désignés, conformément à l'article 81(10)a) du Règlement.

Le jeudi 7 décembre 2023 — septième et dernier jour désigné.
Motion de l’opposition
5 décembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que la Chambre demande au gouvernement libéral d’abolir la taxe sur le carbone pour les agriculteurs, les Premières Nations et les familles.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Barlow (Foothills), M. Hallan (Calgary Forest Lawn) et M. Schmale (Haliburton—Kawartha Lakes—Brock) — 5 décembre 2023
Mise aux voix — au plus tard 15 minutes avant la fin de la période prévue pour les ordres émanant du gouvernement, conformément à l’article 81(17) du Règlement.

Motions de l’opposition
3 décembre 2021 — Mme Rempel Garner (Calgary Nose Hill) — Que, étant donné que,
(i) les Canadiens méritent que l’on agisse pour le climat, d’avoir accès à des solutions de rechange à faible coût et faciles à obtenir pour remplacer les produits à fortes émissions de carbone, et des emplois durables,
(ii) les producteurs d’énergie de l’Alberta procèdent rapidement à la décarbonisation de leurs procédés de production et sont visés par un plafond d’émissions fixé à 100 millions de tonnes par année,
(iii) le Canada autorise l’importation de pétrole et de gaz à fortes émissions de carbone en provenance de pays, comme l’Arabie saoudite, qui n’ont pas de plafond d’émissions,
(iv) ce déséquilibre a pour effet net d’obliger les Canadiens à utiliser davantage de combustible très coûteux et à fortes émissions de carbone, d’accroître les émissions mondiales de gaz à effet de serre et de favoriser l'exportation d'emplois canadiens dans des pays qui produisent beaucoup d’émissions de carbone,
la Chambre demande au gouvernement d'appuyer les efforts du secteur énergétique canadien pour décarboniser sa production, d'appuyer les travailleurs du secteur énergétique canadien, et d'imposer des droits de douane comparables aux importations d’énergie au carbone afin que les pollueurs étrangers paient un coût pour fournir de l’énergie aux Canadiens et pour contribuer à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 3 décembre 2021

3 décembre 2021 — M. Hoback (Prince Albert) — Que, étant donné que les relations économiques et commerciales du Canada avec les États-Unis d’Amérique se sont gravement détériorées et que, jusqu’à aujourd’hui, en 2021, le Canada a été touché par l’annulation du pipeline Keystone XL, la menace de la fermeture de la ligne 5, les nouvelles règles sur l’achat de produits américains, Buy American, qui excluent le Canada des marchés publics, les contestations sur l’attribution des quotas laitiers, le doublement des droits de douane sur le bois d’œuvre et le crédit d’impôt de 12 500 $ pour les véhicules électriques qui exclut le Canada,
la Chambre demande au gouvernement :
a) d’abandonner son « programme commercial progressiste », qui s’est avéré inefficace et simplement symbolique, et de mettre l’accent sur les intérêts commerciaux du Canada, le partenariat canado-américain en matière de sécurité et le renouvellement de la coopération entre les deux pays;
b) de travailler avec les États-Unis pour établir une stratégie en matière de résilience de la chaîne d’approvisionnement nord-américaine, renforcer l’industrie nord-américaine et faire front commun à l’égard de la Chine;
c) d’exploiter les minéraux à éléments de terres rares du Canada et de les présenter comme une source à privilégier pour la fabrication de batterie et de véhicules électriques en Amérique du Nord, et en échange de demander que le crédit d’impôt pour les véhicules électriques s’applique au Canada;
d) de déposer des documents décrivant les efforts déployés par le gouvernement pour en arriver à une entente sur le bois d’œuvre, et ce, dans les 10 jours suivant l’adoption de la présente motion.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 3 décembre 2021

3 décembre 2021 — M. Poilievre (Carleton) — Que la Chambre demande au gouvernement de renouveler la cible d’inflation de la Banque du Canada (BdC) d’au plus 2 % selon une fourchette de maîtrise d’au plus 1 à 3 %, tout en faisant en sorte que le mandat de la BdC continue de porter uniquement sur les questions monétaires et laisse les questions sociales, fiscales et environnementales aux élus qui ont des comptes à rendre aux contribuables.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 3 décembre 2021

3 décembre 2021 — Mme Dancho (Kildonan—St. Paul) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait :
a) suivre les conseils des pays alliés et bannir immédiatement Huawei du future réseau 5G du Canada;
b) réaffirmer l’engagement du Canada à l’égard du partage du renseignement et de la collaboration au sein du Groupe des cinq;
c) réitérer aux États-Unis l’engagement du Canada à l’égard d’un réseau intégré de renseignement et de défense pour l’Amérique du Nord;
d) faire tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre l’espionnage, améliorer la protection des infrastructures essentielles, s’adapter au cyberenvironnement moderne et veiller à ce que le réseau de sécurité du Canada ne puisse jamais être compromis par des menaces étrangères et internes.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 3 décembre 2021

6 décembre 2021 — Mme Dancho (Kildonan—St. Paul) — Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait :
a) suivre les conseils des pays alliés et bannir immédiatement Huawei du futur réseau 5G du Canada;
b) réitérer aux États-Unis l’engagement du Canada à l'égard d'un réseau intégré de renseignement et de défense pour l'Amérique du Nord;
c) faire tout en son pouvoir pour lutter contre l’espionnage, améliorer la protection des infrastructures essentielles, s’adapter au cyberenvironnement moderne et veiller à ce que le réseau de sécurité du Canada ne puisse jamais être compromis par des menaces étrangères et internes;
d) prendre l’engagement de ne pas indemniser les entreprises de télécommunications pour le retrait du matériel de Huawei des réseaux de communication du Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Fast (Abbotsford) — 6 décembre 2021

4 février 2022 — M. Brassard (Barrie—Innisfil) — Que la Chambre a) demande à la vérificatrice générale du Canada de mener une enquête sur la relation du gouvernement avec McKinsey & Company à la suite d’une hausse inexpliquée et considérable des contrats fédéraux d’impartition accordés à la firme de consultation mondiale, y compris : 6,8 millions de dollars d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada pour « conseils de gestion », 4,9 millions de dollars de Services publics et Approvisionnements Canada pour « services informatiques », 2,7 millions de dollars de la Défense nationale pour « autres services », 2,6 millions de dollars d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada pour « conseils de gestion » et 115 625 $ d’Emploi et Développement social Canada pour « services d’aide temporaire »; b) exhorte la vérificatrice générale à inclure dans son enquête les réponses aux questions suivantes :
(i) les Canadiens en ont-ils eu pour leur argent,
(ii) y avait-il des fonctionnaires qui auraient pu accomplir le travail visé par les contrats,
(iii) y a-t-il des mesures de protection en place en ce qui concerne le rôle du personnel politique dans les décisions relatives à la sous-traitance.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 4 février 2022

4 février 2022 — M. Fast (Abbotsford) — Que la Chambre condamne le gouvernement pour avoir omis de procéder à un examen de la sécurité nationale conformément aux dispositions de la Loi sur Investissement Canada concernant la prise de contrôle de la société minière canadienne Neo Lithium par une société d’État étrangère, et pour avoir omis de reconnaître que les minéraux essentiels tels que le lithium sont essentiels à la prospérité future du Canada et à notre intérêt national stratégique, et que ces minéraux sont essentiels à la production de biens, comme les véhicules électriques et les batteries, et qu’ils joueront un rôle clé dans le positionnement du Canada en tant que fournisseur mondial fiable et durable de minéraux essentiels et dans la concrétisation d’un avenir énergétique propre.
Avis aussi reçu de :
M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) — 4 février 2022

8 février 2022 — M. Chambers (Simcoe-Nord) — Que, étant donné que l’inflation a atteint son plus haut niveau en 30 ans, que le prix des produits de première nécessité, comme les aliments et l’essence, augmente et que les maisons sont inabordables, la Chambre demande à la vice-première ministre et ministre des Finances d’inclure dans son prochain budget des mesures concrètes d’allégement fiscal pour les Canadiens.
Avis aussi reçu de :
M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 8 février 2022

24 février 2022 — M. Blanchet (Beloeil—Chambly) — Que la Chambre demande au gouvernement de convoquer une commission d’enquête publique indépendante visant à faire toute la lumière sur les décisions et les actions posées par le gouvernement fédéral dans le cadre de la crise impliquant l’occupation illégale d’Ottawa et les différents blocages au Canada, ayant mené au recours historique à cette Loi.
Avis aussi reçu de :
M. Therrien (La Prairie) et Mme Michaud (Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia) — 24 février 2022

24 février 2022 — M. Blanchet (Beloeil—Chambly) — Que la Chambre :
a) salue le travail extraordinaire des travailleuses et des travailleurs de la santé (notamment les médecins, infirmières, infirmiers et préposés) pendant la pandémie de COVID-19, particulièrement auprès des personnes âgées, mais aussi auprès de toute la population et constate les effets dévastateurs de cette pandémie sur le personnel de la santé et sur les personnes nécessitant des soins qui ont dû être délestées;
b) souligne le travail du Québec et des provinces pour répondre à la crise sanitaire;
c) constate que les transferts ponctuels effectués pendant la pandémie n’assurent en rien la viabilité financière du Québec et des provinces ni la pérennité de leurs systèmes de santé;
d) demande au gouvernement d’augmenter de façon significative et durable les transferts canadiens en santé avant la fin de 2022 afin de soutenir les efforts des gouvernements du Québec et des provinces, des travailleurs de la santé et de la population.
Avis aussi reçu de :
M. Therrien (La Prairie) et M. Thériault (Montcalm) — 24 février 2022

24 février 2022 — M. Blanchet (Beloeil—Chambly) — Que la Chambre :
a) constate que la hausse du coût de l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain jusqu’à 21,4 milliards de dollars menace sa viabilité, accable les contribuables et confirme les difficultés de rentabiliser les projets de transport interprovinciaux d’énergies fossiles;
b) constate que le Québec s’est opposé au projet de transport de gaz naturel liquéfié GNL Québec, s’est opposé au projet d’oléoduc Énergie Est et met fin à l’exploitation d’hydrocarbures sur son territoire;
c) constate que le projet Bay du Nord, visant l’extraction de un milliard de barils de pétrole supplémentaires en milieu marin et devant être approuvé d’ici le 6 mars 2022, n’est pas conciliable avec les engagements de réduction des gaz à effet de serre du Canada;
d) demande au gouvernement d’interdire tout nouveau projet d’exploitation ou de transport interprovincial d’énergies fossiles en vue d’en plafonner, puis d’en réduire graduellement, la production au Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Therrien (La Prairie) et Mme Pauzé (Repentigny) — 24 février 2022

1er mars 2022 — M. Fast (Abbotsford) — Que, étant donné que l’inflation a atteint son plus haut niveau en 30 ans, que le prix des produits de première nécessité, comme les aliments et l'essence, augmente et que les maisons sont inabordables, la Chambre demande à la vice-première ministre et ministre des Finances de prendre toutes les actions nécessaires afin d’annuler toutes les hausses de taxes et d’impôt qui sont censées entrer en vigueur le 1er avril 2022 de même que celles qui sont en vigueur depuis le 1er janvier 2022.
Avis aussi reçu de :
M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 1er mars 2022

17 mars 2022 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné que,
(i) le Canada est aux prises avec une grave pénurie de logements abordables et que le directeur parlementaire du budget a déclaré que l’écart relatif à l’abordabilité du logement se creusera davantage en raison de la Stratégie nationale sur le logement,
(ii) le Conseil national du logement vient de publier un rapport qui indique que la Stratégie nationale sur le logement du gouvernement ne répond qu’à une fraction des besoins actuels,
la Chambre demande au gouvernement :
a) de financer immédiatement et suffisamment une stratégie pour le logement en milieu urbain, rural et nordique mise au point « pour des Autochtones, par des Autochtones »;
b) de pérenniser l’Initiative pour la création rapide de logements pour soutenir les projets résidentiels, y compris les logements modulaires, les acquisitions et les autres solutions novatrices en la matière afin d’accroître de manière durable le nombre de logements abordables;
c) d’exiger que les programmes de prêts à faible taux d’intérêt aux promoteurs privés de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) offrent des logements à un coût moindre que celui du marché et d’obliger la SCHL à effectuer un suivi auprès des loyers des immeubles qui ont fait appel à ses programmes;
d) de corriger le critère d’abordabilité déficient de l'Initiative de financement de la construction de logements locatifs, qui prévoit des loyers jugés abordables selon le gouvernement, mais qui sont en réalité bien supérieurs à ceux du marché;
e) de tempérer la financialisation du logement par diverses mesures, y compris,
(i) imposer un moratoire sur l’acquisition de propriétés par des fiducies de placement immobilier et des grands fonds d’immobilisations,
(ii) créer un fonds d’acquisition pour les organismes à but non lucratif pour les aider à acheter des logements sur le marché, comme le propose la Fédération canadienne des municipalités,
(iii) collaborer avec les provinces pour accorder un droit de premier refus aux organismes à but non lucratif,
(iv) lutter contre la spéculation au pays, comme les flips immobiliers, et prendre des mesures énergiques pour restreindre et bannir la propriété immobilière étrangère,
(v) mettre en place des balises pour prévenir les rénovictions.
Avis aussi reçu de :
Mme Kwan (Vancouver-Est) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 17 mars 2022

17 mars 2022 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné
(i) qu’après 24 mois de pandémie, notre cher système de santé public est en crise, et que celle-ci est attribuable à une grave pénurie de travailleurs de la santé,
(ii) que, les infirmiers et infirmières sont plus nombreux que jamais à souffrir d’épuisement professionnel, et qu'un sur deux envisage quitter son emploi,
(iii) que, la pénurie de travailleurs de la santé nuit aux soins prodigués aux patients, entraînant des réductions de services et des fermetures d’hôpitaux,
(iv) que, le rapport sur la viabilité budgétaire de 2021 du directeur parlementaire du budget révèle que les transferts de santé ne suivront pas le rythme de l’augmentation des dépenses dans ce secteur,
la Chambre demande au gouvernement d’augmenter considérablement les transferts canadiens en matière de santé et de collaborer avec les provinces et les territoires pour trouver des solutions durables et concrètes à la crise du maintien en poste et du recrutement du personnel infirmier, y compris :
a) le financement du maintien en poste et du recrutement pour des programmes éprouvés, assortis d’une véritable obligation de rendre des comptes, afin de conserver les infirmiers et infirmières expérimentés à leur poste et de recruter là où les besoins sont les plus criants;
b) le financement d’un plus grand nombre de places en soins infirmiers, de programmes de transition, de soutiens aux infirmiers et infirmières formés à l’étranger et de postes à temps plein afin de réduire la charge de travail, d’améliorer les ratios entre le personnel et les patients et de garantir de meilleurs soins aux patients;
c) un organisme national regroupant le personnel de la santé pour fournir de meilleures données et une meilleure coordination et ainsi cibler les outils et les investissements nécessaires pour prévoir les besoins en personnel de la santé dans les régions et les collectivités;
d) un soutien à court et à long terme pour les programmes de santé mentale destinés aux infirmiers et infirmières et aux professionnels de la santé;
e) un soutien pour les besoins des diverses collectivités du Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Davies (Vancouver Kingsway) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 17 mars 2022

17 mars 2022 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que le Canada a toujours offert l’asile aux personnes qui avaient besoin d’un refuge, la Chambre demande au gouvernement :
a) d'accorder la priorité immédiate aux Afghans qui ont travaillé comme interprètes et qui ont apporté leur soutien aux Forces armées canadiennes ou qui ont été employés par le gouvernement du Canada;
b) de dispenser de l'obligation de visa pour les Ukrainiens qui fuient l’invasion de l’Ukraine par Poutine;
c) de déposer à la Chambre, d’ici le lundi 25 avril 2022, des renseignements concernant le nombre d’Afghans et d’Ukrainiens arrivés au Canada de l’Afghanistan et de l’Ukraine en date du 31 mars 2022.
Avis aussi reçu de :
M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 17 mars 2022

17 mars 2022 — M. Small (Coast of Bays—Central—Notre Dame) — Que la Chambre appuie la recommandation de l’Agence canadienne d’évaluation d’impact du mois d’août 2021 d’approuver le projet Bay du Nord et demande au gouvernement de donner immédiatement l’approbation finale au projet sans plus tarder.
Avis aussi reçu de :
M. McLean (Calgary-Centre) et M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 17 mars 2022

17 mars 2022 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné que,
(i) le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté estime qu’il faudrait de 12 à 14 semaines pour dispenser l'exigence de visa,
(ii) le gouvernement a déclaré que les préparatifs dans le dossier de l’immigration des Ukrainiens ont débuté il y a près de neuf semaines et qu’il aurait amplement eu le temps d’y voir,
(iii) il a suffi de quelques jours à l’Irlande pour permettre aux Ukrainiens d’entrer sur son territoire sans visa,
(iv) les interventions du Canada pour résoudre les crises humanitaires que vivent actuellement les réfugiés demeurent inégales et insuffisantes,
la Chambre demande au gouvernement :
a) de lever l'obligation de visas pour les Ukrainiens;
b) d’offrir du soutien aux membres des minorités ethniques qui fuient la guerre que mène Poutine contre l’Ukraine, y compris les réfugiés afghans ainsi que les étudiants indiens et africains qui ont été victimes de discrimination lorsqu’ils tenté de trouver refuge en lieu sûr, afin qu’ils puissent eux aussi se rendre aux frontières et sortir du pays;
c) d’étendre l’autorisation de voyage d’urgence de même que les mesures spéciales de parrainage de la famille élargie permettant d’obtenir plus rapidement la résidence permanente aux autres régions traversant une crise humanitaire, y compris, mais sans s’y limiter, l’Afghanistan, la Syrie, le Yémen, l’Éthiopie, Hong Kong et les zones où vivent les Rohingyas, notamment en bonifiant les capacités liées à la cueillette des données biométriques dans les pays voisins;
d) de permettre aux personnes déplacées se trouvant dans un pays tiers, comme les Afghans et les autres réfugiés vivant dans un camp de réfugiés en Ukraine, de demander l’asile au Canada;
e) de fournir du soutien en matière de transport terrestre et aérien et d’autres secours humanitaires afin d’aider les personnes touchées à trouver refuge en lieu sûr.
Avis aussi reçu de :
Mme Kwan (Vancouver-Est) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 17 mars 2022

17 mars 2022 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné que plus de trois millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis l’attaque de Vladimir Poutine contre le peuple ukrainien, la Chambre demande au gouvernement d’en faire davantage pour simplifier le processus pour les personnes fuyant la guerre de Poutine contre l’Ukraine, y compris en levant l’obligation de visa.
Avis aussi reçu de :
Mme Kwan (Vancouver-Est) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 17 mars 2022

29 mars 2022 — M. Fast (Abbotsford) — Que, étant donné que les Canadiens méritent un répit face au plus haut taux d’inflation connu depuis des décennies, à l'augmentation du coût de la vie et à la flambée des prix de l’essence, la Chambre demande au gouvernement de suspendre la taxe fédérale sur le carbone.
Avis aussi reçu de :
M. Albas (Central Okanagan—Similkameen—Nicola) et M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 29 mars 2022

6 mai 2022 — M. Therrien (La Prairie) — Que : a) la Chambre félicite la Barbade de s’être affranchie de la monarchie britannique le 29 novembre 2021; b) de l’avis de la Chambre, le Canada devrait couper ses liens monarchiques.
Avis aussi reçu de :
Mme Normandin (Saint-Jean) — 6 mai 2022

10 mai 2022 — M. Fast (Abbotsford) — Que, étant donné que,
(i) le prix des ressources énergétiques et l’inflation atteignent des sommets et ébranlent la confiance des consommateurs canadiens,
(ii) en mars 2022, le prix des ressources énergétiques a augmenté de 27,8 % au Canada,
(iii) presque tous les pays industrialisés, y compris l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Australie, l’Italie, la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis, ont réduit ou projettent de réduire les taxes sur l’essence et la consommation résidentielle d’énergie en raison des prix records,
(iv) en raison de l’augmentation de la taxe sur le carbone qui est entrée en vigueur le 1er avril 2022, le Canada est le seul pays du G7 à avoir augmenté les taxes sur la consommation d’énergie en période de crise énergétique mondiale;
la Chambre demande au gouvernement :
a) de reconnaître que le Canada connaît actuellement une crise du coût de la vie;
b) de reconnaître l’effet que le prix record des ressources énergétiques peut avoir sur les Canadiens;
c) d'alléger immédiatement le fardeau qui est imposé aux consommateurs en suspendant l’application de la TPS sur les factures d’énergie résidentielles.
Avis aussi reçu de :
M. Brassard (Barrie—Innisfil) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 10 mai 2022

13 mai 2022 — M. Blaikie (Elmwood—Transcona) — Que, étant donné que,
(i) les Canadiens paient plus cher pour le loyer, l’épicerie et l’essence, alors que des sociétés comme Canadian Natural Resources Ltd et Walmart font de plus gros profits,
(ii) les salaires ne progressent pas au même rythme que l’inflation,
(iii) le gouvernement risque de percevoir plus de 2 milliards de dollars de plus en TPS en raison de l’inflation,
la Chambre demande au gouvernement :
a) d’étendre le dividende pour la relance du Canada aux sociétés pétrolières et aux magasins à grande surface qui font des profits;
b) de fournir une aide immédiate aux Canadiens en suspendant la TPS sur les factures d’énergie résidentielle, en doublant le crédit d’impôt pour la TPS et en augmentant de 500 $ l’Allocation canadienne pour enfants pour tous les bénéficiaires.
Avis aussi reçu de :
M. Singh (Burnaby-Sud) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 13 mai 2022

13 mai 2022 — Mme Gazan (Winnipeg-Centre) — Que la Chambre :
a) affirme que les droits liés à la procréation sont des droits de la personne;
b) réaffirme la décision rendue en 1988 dans l’affaire R. c. Morgentaler, dans laquelle la Cour suprême a déclaré que la disposition du Code criminel sur l’avortement était inconstitutionnelle parce qu’elle violait le droit de chacun à la sécurité de sa personne énoncé à l’article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés;
c) condamne toute tentative pour restreindre ou supprimer les droits liés à la procréation au Canada;
d) reconnaisse que l’accès à des soins génésiques sûrs et légaux est un droit;
e) demande au gouvernement de contribuer concrètement à la planification familiale, à la santé des mères et à la liberté de choix en matière de procréation immédiatement en offrant l’accès gratuit aux contraceptifs, en garantissant l’accès à des services d’avortement et à des soins génésiques durant toute l’année, surtout dans les collectivités rurales et du Nord, et en retenant les transferts destinés aux provinces qui n’assurent pas l’accès à ces services et à ces soins.
Avis aussi reçu de :
M. Singh (Burnaby-Sud) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 13 mai 2022

13 mai 2022 — Mme Kwan (Vancouver-Est) — Que, étant donné que les Canadiens sont évincés du marché immobilier par des individus extrêmement nantis et par des sociétés lucratives qui voient le marché du logement, non pas comme des habitations, mais comme un outil d’investissement, la Chambre demande au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour s’attaquer à la financiarisation du marché du logement en :
a) plaçant un moratoire sur l’acquisition de logements abordables par les sociétés d’investissement immobilier et par d’autres propriétaires de sociétés;
b) supprimant les échappatoires fiscales qui récompensent de fait les propriétaires financiarisés afin de freiner l’augmentation effarante du prix des logements;
c) créant un fonds d’acquisition fédéral sans but lucratif pour permettre à des organismes non lucratifs, à des coopératives ou encore à des fiducies foncières communautaires d’acheter des immeubles locatifs, y compris des immeubles délabrés, lorsqu’ils sont à vendre dans le marché.
Avis aussi reçu de :
M. Singh (Burnaby-Sud), M. Blaikie (Elmwood—Transcona) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 13 mai 2022

17 mai 2022 — M. Chambers (Simcoe-Nord) — Que, compte tenu de l’inquiétante augmentation des activités de blanchiment d’argent au Canada, qui servent souvent à recycler les produits d’activités illicites au pays et à l’échelle mondiale, et étant donné l’invasion de l’Ukraine par la Russie et l'application de sanctions économiques contre certaines personnes liées à la Fédération de Russie, la Chambre demande au gouvernement d’établir immédiatement une commission d’enquête indépendante sur le blanchiment d’argent au Canada ayant comme mandat, entre autres :
a) d’examiner l’ampleur et l’incidence du blanchiment d’argent ainsi que les structures juridiques et institutionnelles chargées de lutter contre le blanchiment d’argent;
b) de formuler des recommandations pour réduire la fréquence du blanchiment d’argent au Canada et veiller à ce que ceux qui participent au blanchiment d’argent soient découverts et traduits en justice;
c) de faire rapport de ses conclusions au gouvernement au plus tard à la fin de l’année 2023, lequel fera ensuite déposer une copie du rapport devant la Chambre.
Avis aussi reçu de :
M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 17 mai 2022

26 mai 2022 — M. Beaulieu (La Pointe-de-l'Île) — Que la Chambre :
a) dénonce la nomination, par le premier ministre, d’une lieutenante-gouverneure ne parlant pas le français au Nouveau-Brunswick;
b) dénonce la décision du gouvernement de faire appel de la décision de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick à l’effet que cette nomination porte atteinte aux droits et libertés des francophones dans la seule province bilingue du Canada;
c) rappelle que le premier ministre est également responsable de la nomination d’une gouverneure générale ne parlant pas le français;
d) rappelle que le premier ministre est également responsable de la nomination d’une proportion inéquitable de 81 % de sous-ministres et de sous-ministres délégués anglophones;
e) rappelle que la maîtrise du français n’est pas une compétence de second ordre et que les francophones ne sont pas des citoyens de seconde classe;
f) dénonce la vague de nominations de personnes ne parlant pas le français par le premier ministre et son gouvernement depuis leur arrivée au pouvoir, qui témoigne d’un manque de respect à l’endroit des francophones en plus de contribuer à l’anglicisation du Québec et des communautés francophones du Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 26 mai 2022

26 mai 2022 — M. Bergeron (Montarville) — Que, étant donné que,
(i) 1 800 soldats de la Couronne britannique débarquèrent en Nouvelle-Écosse en 1755,
(ii) les armes et les embarcations des Acadiens furent confisquées,
(iii) les prêtres et les missionnaires catholiques furent expédiés comme prisonniers de guerre en Angleterre,
(iv) la déportation des Acadiens fut décrétée par la Couronne britannique,
(v) des 18 000 habitants de l’Acadie, plus de 10 000 furent déportés, et parmi ceux-ci près du deux tiers sont morts avant d'arriver à destination,
a) la Chambre prenne acte des allégations de génocide du peuple Acadien par le régime britannique lors de la déportation massive des Acadiens, débutant en 1755 et connue sous le nom de « le Grand dérangement »;
b) le Comité permanent des affaires étrangères et du développement international reçoive instruction d’entreprendre une étude sur cette question et de faire rapport à la Chambre dans les six mois suivant l’adoption de cette motion.
Avis aussi reçu de :
M. Brunelle-Duceppe (Lac-Saint-Jean), M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 26 mai 2022

3 juin 2022 — M. Moore (Fundy Royal) — Que, de l’avis de la Chambre :
a) la décision de la Cour suprême du Canada dans l’arrêt R. c. Bissonnette aura de graves conséquences pour les victimes de meurtriers de masse, lesquelles seront désormais obligées d’assister à des audiences de libération conditionnelle et de revivre leur traumatisme pour que les meurtriers de masse restent derrière les barreaux;
b) par conséquent, le gouvernement devrait déposer à la Chambre, au plus tard le lundi 5 décembre 2022, une mesure législative qui garantit que les meurtriers de masse demeurent inadmissibles à une libération conditionnelle anticipée.
Avis aussi reçu de :
M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 3 juin 2022

3 juin 2022 — M. Bezan (Selkirk—Interlake—Eastman) — Que, en vue de remplir les devoirs constitutionnels de la Chambre et d’obliger le gouvernement à rendre des comptes durant l’ajournement estival à venir et les séances d’automne :
a) en ce qui concerne les documents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) récemment divulgués concernant son analyse en 2018 en vue d’accuser ou non le premier ministre de fraude envers le gouvernement, conformément à l’alinéa 121(1)c) du Code criminel,
(i) le Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique reçoive instruction d’entreprendre une étude à cet égard, pourvu que le Comité
(A) cherche de l’information probante auprès de la GRC, de la Police provinciale de l’Ontario (PPO), de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes relatives à la GRC et des commissaires aux conflits d’intérêts et à l’éthique actuels et passés,
(B) fasse rapport à la Chambre dans les 100 jours de séance,
(ii) un ordre de la Chambre soit donné en vue de la production d’une copie non caviardée de tous les documents en réponse à la demande A-2021-02029 présentée en vertu de la Loi sur l’accès à l’information à la GRC, sous réserve des dispositions du paragraphe e) de la présente motion,
(iii) la Chambre renonce à ses privilèges en ce qui a trait à l’admission par le premier ministre le 26 avril 2022, qui figure à la page 4381 des Débats, selon laquelle il n’avait pas obtenu le consentement écrit du chef de sa division de gouvernement en vue d’approuver les vacances en question, dans le cadre de toute procédure en vertu du Code criminel, pourvu que le Président communique cette décision à la commissaire de la GRC, à la directrice du Service des poursuites pénales du Canada, au commissaire de la PPO et à la sous-procureure générale adjointe de l’Ontario (Division du droit criminel);
b) en ce qui concerne la chute de l’Afghanistan, en août 2021, un ordre de la Chambre soit donné en vue de la production des versions préliminaires et définitives des rapports d’examen et des comptes rendus après action portant sur l’évacuation de Kaboul et ayant été préparés par le Bureau du Conseil privé, le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement et les Forces armées canadiennes ou en leur nom, sous réserve des dispositions du paragraphe e) de la présente motion;
c) en ce qui concerne la déclaration d’état d’urgence proclamée en février 2022, un ordre de la Chambre soit donné en vue de la production de tous les avis juridiques, évaluations de sécurité et conseils sur l’opportunité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence qui ont été transmis au gouvernement et sur lesquels le gouvernement s’est fondé pour établir
(i) que le critère des « menaces envers la sécurité du Canada », qui est défini à l’article 2 de la Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité et qui est exigé à l’article 16 de la Loi sur les mesures d’urgence, a été rempli,
(ii) que les critères définis aux alinéas 3a) ou b) de la Loi sur les mesures d’urgence, concernant une situation de « crise nationale », ont été remplis,
(iii) qu'il était impossible « de faire face adéquatement [à la situation] sous le régime des lois du Canada », comme l’exige l’article 3 de la Loi sur les mesures d’urgence,
(iv) que le Règlement sur les mesures d’urgence était conforme à la Charte canadienne des droits et libertés, y compris l’analyse à laquelle s’est fié le ministre de la Justice pour se décharger des responsabilités qui lui sont conférées à l’article 4.1 de la Loi sur le ministère de la Justice,
(v) que le Décret sur les mesures économiques d’urgence était conforme à la Charte canadienne des droits et libertés, y compris l’analyse à laquelle s’est fié le ministre de la Justice pour se décharger des responsabilités qui lui sont conférées à l’article 4.1 de la Loi sur le ministère de la Justice, sous réserve des dispositions du paragraphe e) de la présente motion;
d) en ce qui concerne les documents non caviardés portant sur le transfert des virus Ebola et Henipah à l’Institut de virologie de Wuhan en mars 2019, ainsi que la révocation subséquente des autorisations de sécurité et le renvoi des Drs Xiangguo Qiu et Keding Cheng, un ordre de la Chambre soit donné en vue de leur production, sous réserve des dispositions du paragraphe e) de la présente motion;
e) en ce qui concerne les documents dont la production est ordonnée à l'alinéa a)(ii) et aux paragraphes b) à d),
(i) ces documents soient déposés auprès du légiste et conseiller parlementaire, dans les deux langues officielles, au plus tard le vendredi 15 juillet 2022,
(ii) une copie des documents mentionnés aux paragraphes c) et d) soient aussi déposés auprès du légiste et conseiller parlementaire, dans les deux langues officielles, au plus tard le vendredi 15 juillet 2022, présentant des propositions visant à caviarder les renseignements qui, de l’avis du gouvernement, risquent raisonnablement de porter atteinte à la sécurité nationale ou de révéler les détails d’une enquête criminelle en cours, à part l’existence même d’une telle enquête,
(iii) le légiste et conseiller parlementaire en informe ensuite immédiatement le Président, qui devra informer immédiatement la Chambre s'il est convaincu que chaque série de documents exigés a été produite selon ce qui a été ordonné, pourvu que le Président, si la Chambre est ajournée, fasse déposer les avis du légiste et conseiller parlementaire sur le bureau, conformément à l’article 32(1) du Règlement,
(iv) le Président fasse déposer sur le bureau les documents mentionnés à l'alinéa a)(ii) et au paragraphe b) ainsi que les documents mentionnés aux paragraphes c) et d), dans leur version caviardée conformément à l'alinéa e)(ii), à la première occasion, et, une fois que ces documents seront déposés,
(A) les documents mentionnés à l'alinéa a)(ii) soient renvoyés au Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique,
(B) les documents mentionnés au paragraphe b) soient renvoyés aux comités permanents des affaires étrangères et du développement international et de la défense nationale, ainsi qu’au Comité spécial sur l’Afghanistan, si ce dernier n’a pas encore présenté son rapport final,
(C) les documents mentionnés au paragraphe c) soient renvoyés au Comité permanent de la sécurité publique et nationale et au Comité mixte spécial sur la déclaration de situation de crise,
(D) les documents mentionnés au paragraphe d) soient renvoyés au Comité spécial sur la relation entre le Canada et la République populaire de Chine,
(v) le légiste et conseiller parlementaire discute avec chacun des comités mentionnés aux sous-alinéas (iv)(C) et (D), lors de réunions à huis clos tenues dans le mois suivant le dépôt des documents conformément à l'alinéa e)(iv), pour indiquer s’il est d’accord avec les caviardages proposés par le gouvernement conformément à l'alinéa e)(ii), pourvu que ces réunions ou toutes réunions subséquentes où les discussions se poursuivront
(A) ne soient pas assujetties aux dispositions du paragraphe r) de l’ordre adopté le jeudi 25 novembre 2021,
(B) puissent, si le comité concerné le décide, être tenues à l’extérieur de la Cité parlementaire, mais dans la région de la capitale nationale, à un endroit que le gouvernement estime approprié pour présenter et discuter des renseignements hautement confidentiels,
(vi) chaque comité mentionné aux sous-alinéas (iv)(C) et (D) puisse, après discussion avec le légiste et conseiller parlementaire, conformément à l'alinéa e)(v), accepter les caviardages proposés, ou les rejeter en tout ou en partie, et demander la production des documents non caviardés de la manière dont le comité le déterminera;
qu’un message soit envoyé au Sénat pour informer Leurs Honneurs en conséquence relativement aux paragraphes c) et e) de la présente motion.
Avis aussi reçu de :
M. Ruff (Bruce—Grey—Owen Sound), M. Chong (Wellington—Halton Hills), M. Lloyd (Sturgeon River—Parkland) et M. Brassard (Barrie—Innisfil) — 3 juin 2022

27 septembre 2022 — M. Nater (Perth—Wellington) — Que la Chambre demande au gouvernement de ne pas poursuivre l’étude du projet de loi C-11, Loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion et apportant des modifications connexes et corrélatives à d’autres lois, afin que ce que les Canadiens regardent et publient en ligne ne soit pas soumis à la censure.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 27 septembre 2022

27 septembre 2022 — M. Brock (Brantford—Brant) — Que, de l’avis de la Chambre, étant donné que,
(i) le gouvernement est enfin prêt à répondre à l’appel à l’action lancé par les collectivités frontalières, les groupes de promotion du tourisme, les syndicats de gardes-frontières et de nombreux citoyens préoccupés, et à mettre fin aux exigences désastreuses et non scientifiques relatives à la vaccination, y compris à l’utilisation obligatoire d’ArriveCAN,
(ii) ces restrictions, qui étaient motivées par des considérations politiques et qui ont été reconnues comme infondées, ont fait en sorte que des centaines de Canadiens ont été traités injustement par le système de justice du Canada,
le gouvernement devrait immédiatement :
a) annuler tous les jugements rendus par les tribunaux pour non-respect du règlement relatif à l’application ArriveCAN et de la Loi sur la mise en quarantaine, ainsi que les amendes connexes;
b) collaborer avec les procureurs généraux des provinces et des territoires et ordonner le retrait immédiat de toutes les poursuites liées à ArriveCAN et à la Loi sur la mise en quarantaine qui sont actuellement devant les tribunaux;
c) ordonner que toutes les agences de recouvrement agissant pour le compte du gouvernement cessent leurs activités;
d) renoncer à l’exécution des jugements prononcés et des amendes imposées en application du règlement relatif à ArriveCAN et de la Loi sur la mise en quarantaine;
e) rembourser aux Canadiens concernés toutes les amendes perçues;
f) s'excuser auprès des Canadiens touchés négativement par ces exigences.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Moore (Fundy Royal), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 27 septembre 2022

4 octobre 2022 — M. Cannings (Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest) — Que, étant donné que,
(i) le gouvernement a maintes fois promis d’abaisser les frais d’interchange des cartes de crédit afin que les petites entreprises et les grandes sociétés puissent lutter à armes égales,
(ii) commençant ce mois-ci, les marchands pourront transférer les frais d’interchange aux consommateurs,
(iii) le coût de la vie, qui augmente à un rythme jamais vu en 40 ans, fait déjà mal aux Canadiens,
la Chambre demande au gouvernement de légiférer sans tarder afin de plafonner les frais d’interchange des cartes de crédit à au plus 1 %.
Avis aussi reçu de :
M. Johns (Courtenay—Alberni) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 4 octobre 2022

4 octobre 2022 — M. Johns (Courtenay—Alberni) — Que, étant donné que,
(i) le Canada vit une crise de santé mentale et de consommation de substances qui a été exacerbée par la pandémie de COVID-19,
(ii) trop de Canadiens sont incapables d’obtenir en temps voulu des services de soutien en matière de santé mentale ou de consommation de substances en raison de frais à débourser ou de longues listes d’attente,
(iii) l’augmentation du coût de la vie ajoute un stress important à la vie quotidienne des Canadiens et accroît les obstacles financiers à l’obtention de services en matière de santé mentale et de consommation de substances,
(iv) l’insuffisance de l’accès à des services communautaires en matière de santé mentale et de consommation de substances accroît la demande dans les urgences des hôpitaux et des fournisseurs de soins primaires,
(v) les maladies mentales non traitées ou incorrectement traitées entraînent des coûts sociaux et économiques importants,
la Chambre demande au gouvernement :
a) d’élaborer une stratégie nationale sur les temps d’attente en santé mentale;
b) d’adopter une loi garantissant l’égalité entre la santé physique et la santé mentale dans le système de soins de santé public universel au Canada;
c) d’établir sans délai un transfert canadien en matière de santé mentale afin de financer durablement la prestation de services de soutien en matière de santé mentale et de consommation de substances, et d’octroyer un investissement initial de 4,5 milliards de dollars aux provinces et territoires.
Avis aussi reçu de :
M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 4 octobre 2022

4 octobre 2022 — M. MacGregor (Cowichan—Malahat—Langford) — Que, étant donné que,
(i) les grandes épiceries ont fait d’énormes profits au cours de la dernière année, soit peu de temps après que certaines d’entre elles aient fait l’objet d’une enquête pour collusion sur le prix du pain,
(ii) le salaire des travailleurs et les prix payés aux producteurs agricoles n’augmentent pas au même rythme que les profits de ces sociétés ni même que l’inflation,
(iii) les familles canadiennes ont du mal à faire face à la hausse du prix des biens de première nécessité,
la Chambre demande au gouvernement de reconnaître que l’avidité des grandes sociétés alimente directement l’inflation et d’en faire plus pour soutenir les familles tant que durera la crise actuelle du coût de la vie, y compris en :
a) exemptant le chauffage domiciliaire et les consultations thérapeutiques de la TPS;
b) revenant sur sa décision de demander aux parents qui ont reçu de l’aide financière pendant la pandémie de rembourser l’Allocation canadienne pour enfants et en haussant le paiement de cette même allocation de 500 $ pour les six prochains mois;
c) lançant une stratégie alimentaire abordable et équitable qui s’attaque à la cupidité des entreprises du secteur des épiceries notamment en demandant au Bureau de la concurrence de mener une enquête sur les profits des chaînes de marchés d’alimentation, en alourdissant les sanctions pour la fixation des prix et en durcissant les lois sur la concurrence afin d’interdire aux entreprises d’abuser de leur position dominante dans un marché pour exploiter les acheteurs ou les producteurs agricoles.
Avis aussi reçu de :
M. Blaikie (Elmwood—Transcona) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 4 octobre 2022

4 octobre 2022 — Mme Gazan (Winnipeg-Centre) — Que, étant donné que,
(i) l’été dernier, le gouvernement fédéral a informé des millions de parents que le montant de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) sera réduit en raison des mesures de soutien qu’ils ont touchées pendant la pandémie,
(ii) ces derniers et les autres parents comptent sur l’ACE pour payer des biens essentiels,
la Chambre demande au gouvernement de :
a) revenir sur la décision qu’il a prise de récupérer une partie de ces prestations;
b) hausser l’ACE de 500 $ pour les six prochains mois afin d’aider les familles à traverser la crise du coût de la vie.
Avis aussi reçu de :
M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 4 octobre 2022

4 octobre 2022 — M. MacGregor (Cowichan—Malahat—Langford) — Que le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire reçoive instruction d’entreprendre une étude sur l’inflation causée par la recherche du profit dans le secteur de l’épicerie, et que cette étude permette d’évaluer, d’examiner et d’étudier toutes les questions pertinentes en la matière, tel que, mais sans s'y limiter :
a) l’augmentation du coût du panier d’épicerie, alors que les grandes chaînes engrangent des profits records,
b) les profits records des grandes surfaces d’alimentation et de leurs PDG par rapport aux salaires des employés et au coût des produits au Canada,
c) la capacité des grandes chaînes d’alimentation à tirer parti de leur taille pour réduire les gains des agriculteurs canadiens,
pourvu que,
d) cette étude commence au plus tard sept jours après l’adoption de la présente motion;
e) le Comité présente ses conclusions à la Chambre aussitôt l’étude terminée et, nonobstant l’article 109 du Règlement, que le gouvernement fournisse une réponse globale dans les 30 jours suivants;
f) au moins six réunions soient réservées à l’audition de témoins;
g) chaque parti représenté au Comité ait le droit de choisir un témoin pour chaque panel d’une heure, et deux témoins pour chaque panel de deux heures.
Avis aussi reçu de :
M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 4 octobre 2022

18 octobre 2022 — Mme Lantsman (Thornhill) — Que la Chambre renouvelle sa résolution concernant l’Iran, adoptée le 12 juin 2018, et implore le gouvernement :
a) d'inscrire le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) sur la liste des groupes terroristes établie en vertu du Code criminel;
b) de déposer sur le bureau, tous les 60 jours après l’adoption de cette motion et jusqu’à ce que le CGRI figure sur cette liste, un compte rendu des efforts qu’il prend pour donner suite à ces résolutions de la Chambre.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton) et M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) — 18 octobre 2022

18 octobre 2022 — Mme Lantsman (Thornhill) — Que la Chambre déplore que le gouvernement ait négligé de donner suite à la résolution adoptée le 12 juin 2018, et lui demande d’inscrire sans plus tarder le Corps des Gardiens de la révolution islamique sur la liste des entités terroristes établie en application du Code criminel.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton) et M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) — 18 octobre 2022

28 octobre 2022 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que,
(i) les déficits inflationnistes des libéraux d’un demi-billion de dollars ont provoqué les taux d’inflation les plus élevés des 40 dernières années,
(ii) pour combattre l’inflation alimentée par les déficits, la Banque du Canada a relevé ses taux d’intérêt au rythme le plus rapide depuis 40 ans,
(iii) les taux d’intérêt plus élevés forcent les Canadiens à verser plus d’argent à leurs banques pour payer leurs hypothèques et leurs marges de crédit,
(iv) la plupart des Canadiens peinent déjà à payer les prix plus élevés pour les articles de tous les jours dont ils ont besoin et qu’il ne leur reste pas d’argent à la fin du mois pour payer des frais d’intérêt plus élevés,
(v) la vice-première ministre et ministre des Finances vient tout juste de commencer à avertir ses collègues du Cabinet qu’ils devront financer leurs nouveaux programmes à même leurs budgets existants,
la Chambre demande au gouvernement de mettre en œuvre une loi sur le paiement au fur et à mesure qui obligera le gouvernement à économiser un dollar pour chaque dollar en nouvelles dépenses qu’il propose.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 28 octobre 2022

28 octobre 2022 — M. Barlow (Foothills) — Que, étant donné que,
(i) le prix des aliments a augmenté de 11,4 %, soit le plus haut taux en 41 ans,
(ii) 51 % des Canadiens soutiennent qu’il est difficile de nourrir les membres de leur ménage,
(iii) la fréquentation des banques alimentaires a atteint un niveau record en mars 2022, avec près de 1,5 million de visites, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à l’année précédente selon Banques alimentaires Canada,
la Chambre demande au gouvernement de rendre la vie plus abordable pour les Canadiens en annulant la taxe sur le carbone qui s’applique aux intrants et à la production alimentaires, y compris tous les carburants agricoles, le séchage des grains, les engrais, le transport et les installations de transformation des aliments.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — 28 octobre 2022

6 décembre 2022 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) la vérificatrice générale du Canada a présenté le 6 décembre 2022 un rapport dans lequel elle relève, relativement à la COVID-19, des paiements excédentaires et des paiements suspects de 32 milliards de dollars qui nécessitent une enquête plus approfondie,
(ii) la ministre du Revenu national a déclaré que « Nous savons tous qu'elle a été pressée par l'opposition à produire ce rapport »,
la Chambre affirme l’indépendance du Bureau du vérificateur général du Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Hallan (Calgary Forest Lawn), M. Chambers (Simcoe-Nord), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 6 décembre 2022

31 janvier 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné
(i) que le taux d’inflation n’a jamais été aussi élevé depuis 40 ans, et que les Canadiens doivent composer avec une hausse record du prix des aliments, qui est actuellement de 11 %, attribuable à l’inflation,
(ii) qu'en raison du taux d’inflation record, le mécanisme d’indexation automatique mis en place par le gouvernement devrait entraîner une hausse de la taxe d’accise sur l’alcool de 6,3 % le 1er avril 2023,
(iii) que cette hausse de taxe nuira encore plus aux consommateurs, aux producteurs de bière, de vin et de spiritueux et aux petites entreprises qui subissent déjà les pressions du coût de la vie,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler l’augmentation prévue de la taxe d’accise sur la bière, le vin et les spiritueux.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 31 janvier 2023

31 janvier 2023 — Mme Kusie (Calgary Midnapore) — Que, étant donné que,
(i) les familles canadiennes ont du mal à payer leur hypothèque en raison de la forte hausse des taux d’intérêt,
(ii) les Canadiens sont de plus en plus nombreux à avoir recours, pour la première fois de leur vie, aux banques alimentaires,
(iii) les spécialistes, dont l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, affirment que ce sont des facteurs internes qui sont principalement à l’origine de l’inflation,
la Chambre :
a) prenne acte que, en dépit des difficultés que connaissent actuellement les travailleurs canadiens, des consultants grassement payés ayant des liens avec le Parti libéral et le premier ministre ont largement profité de contrats accordés par le gouvernement, dont en particulier McKinsey & Company;
b) demande à la vérificatrice générale du Canada d’effectuer une vérification de performance et d’optimisation des ressources de tous les contrats que le gouvernement fédéral et les sociétés d’État ont octroyés à McKinsey & Company depuis 2015.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Genuis (Sherwood Park—Fort Saskatchewan) — 31 janvier 2023

3 février 2023 — M. Aitchison (Parry Sound—Muskoka) — Que, étant donné qu’après huit ans de politiques inflationnistes de ce premier ministre libéral,
(i) les Canadians ont du mal à joindre les deux bouts en raison du coût de la vie, des taux d’inflation jamais vus en 40 ans, de l’inflation des produits alimentaires à 11 % et de l’explosion des coûts des emprunts hypothécaires et des loyers,
(ii) les coûts moyens d’une mensualité hypothécaire ont plus que doublés depuis 2015 et les Canadiens paient maintenant plus de 3 000 $ par mois,
(iii) 45 % des détenteurs d’hypothèque à taux variable affirment qu’ils devront vendre leur maison ou déménager dans moins de neuf mois à cause des taux d’intérêt en vigueur,
(iv) le loyer moyen pour un appartement de deux chambres dans les 10 grandes villes du Canada est passé de 1 171 $ par mois en 2015 à 2 213 $ aujourd’hui,
(v) neuf jeunes sur 10 qui ne possèdent pas de maison croient qu’ils n’auront jamais accès à la propriété,
la Chambre demande au gouvernement de rendre le loyer abordable et l’accès à la propriété une réalité pour davantage de Canadiens par l’adoption de politiques qui :
a) élimineront les gardiens des grandes villes en liant les financements fédéraux en infrastructures des grandes villes au nombre de nouvelles constructions et imposeront d’énormes amendes dans les cas d'effet nimby extrême;
b) lieront les subventions fédérales pour les grands projets de transport en commun à l’approbation préalable des permis de construction d’ensembles domiciliaires à forte densité afin que les jeunes et les gens de la classe moyenne n’aient plus besoin de conduire leur voiture;
c) prévoiront la somme de 10 000 $ aux municipalités pour toute croissance du parc immobilier, versée uniquement après que les logements sont construits et occupés;
d) viseront la vente de 15 % des édifices fédéraux sous-utilisés et leur conversion en logements abordables.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 3 février 2023

7 février 2023 — M. Blanchet (Beloeil—Chambly) — Que la Chambre dénonce les tentatives de désinformation dans le cadre des débats sur le projet de loi C-13, Loi visant l'égalité réelle entre les langues officielles du Canada, et rappelle que le français est la seule langue officielle menacée au Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Beaulieu (La Pointe-de-l'Île) et M. Therrien (La Prairie) — 7 février 2023

10 février 2023 — M. Chambers (Simcoe-Nord) — Que, étant donné que,
(i) même des libéraux de premier plan admettent maintenant que des facteurs intérieurs contribuent à l’inflation et que les dépenses du gouvernement jouent dans la hausse continue des prix,
(ii) le directeur parlementaire du budget a signalé que, parmi les mesures de dépenses prises par le gouvernement libéral dans le contexte de la COVID, 200 milliards de dollars, ou près de 40 %, n’avaient rien à voir avec la COVID,
(iii) la vérificatrice générale du Canada a confirmé qu’au moins 32 milliards de dollars ont été gaspillés en paiements pour la COVID,
(iv) le gouvernement libéral a versé la PCU à des prisonniers, à des fraudeurs et à des fonctionnaires qui n’avaient pas perdu leur emploi, et des subventions salariales à de riches entreprises qui avaient assez d’argent pour payer des dividendes et des primes à leurs cadres,
(v) le commissaire de l’Agence du revenu du Canada, qui est le grand responsable chargé par le premier ministre de la perception des impôts, a dit « qu’il n’en vaudrait pas la peine » de recouvrer les subventions salariales versées en trop aux grandes entreprises, opinion jugée « déconcertante » par le directeur parlementaire du budget,
(vi) l’Agence du revenu du Canada a embauché près de 10 000 nouveaux employés depuis 2015,
la Chambre demande au gouvernement d’ordonner à l’Agence du revenu du Canada de faire enquête sur ces cas de paiement excédentaire et de récupérer tous les paiements de COVID envoyés à des prisonniers, à des fraudeurs et à des fonctionnaires qui n’avaient pas perdu leur emploi ainsi qu’aux grandes sociétés qui n’y avaient pas droit.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 10 février 2023

10 février 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que, huit années de déficits libéraux, de corruption et de gaspillage, ont conduit l’inflation à des sommets de 40 ans,
(i) les Canadiens sont aux prises avec une crise du coût de la vie en raison de ces sommets d’inflation de 40 ans,
(ii) les prix de l’épicerie à eux seuls ont augmenté de 11 %,
(iii) plus de la moitié des Canadiens dépensent 200 $ ou plus par mois pour chauffer leur domicile,
(iv) le directeur parlementaire du budget affirme que la taxe sur le carbone coûte aux Canadiens plus qu’elle ne leur rapporte,
(v) le gouverneur de la Banque du Canada affirme que la taxe sur le carbone contribue à l’inflation,
(vi) le premier ministre libéral prévoit de tripler la taxe sur le carbone,
(vii) la taxe sur le carbone n’a pas réussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre,
la Chambre demande au gouvernement d’éliminer immédiatement la taxe sur le carbone.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 10 février 2023

14 février 2023 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné
(i) qu'un nouveau rapport des Canadiens pour une fiscalité équitable explique comment certains des Canadiens les plus riches du pays ont utilisé la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) tout en évitant de payer des milliards de dollars en impôts,
(ii) que les prix des denrées alimentaires ont à eux seuls augmenté de 11 %,
(iii) que le rapport décrit en détail comment des entreprises rentables recourent à des stratagèmes, tels que les paradis fiscaux, pour éviter de payer leur juste part d’impôts,
(iv) que de nombreux Canadiens à faible revenu à qui les employés du gouvernement et des services sociaux ont conseillé de demander la Prestation canadienne d’urgence (PCU) font maintenant l’objet de poursuites, le gouvernement cherchant à récupérer les prestations qu’ils ont reçues par l’intermédiaire de mesures de récupération et de réduction de salaire, ainsi que d’amendes impossibles à payer,
la Chambre demande au gouvernement :
a) de prendre toutes les mesures juridiques nécessaires pour récupérer la SSUC auprès des entreprises qui l’ont reçue et qui l’on utilisée pour verser des dividendes, racheter des actions et procéder à des acquisitions;
b) d’accorder une exonération de remboursement à toutes les personnes ayant reçu la PCU et dont les revenus sont inférieurs ou légèrement supérieurs au seuil de pauvreté.
Avis aussi reçu de :
Mme Ashton (Churchill—Keewatinook Aski), M. Blaikie (Elmwood—Transcona), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 14 février 2023

14 février 2023 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné que, les Canadiens sont confrontés à une crise du coût de la vie, notamment en raison de l’augmentation considérable du prix des propriétés et des loyers depuis 2015, la Chambre demande le gouvernement :
a) d'empêcher les riches investisseurs et les sociétés immobilières de traiter le marché de l’habitation comme un marché boursier en éliminant les échappatoires fiscales fédérales pour les sociétés de placement immobilier et en imposant un moratoire sur l’acquisition de propriétés abordables par les sociétés de placement immobilier et d’autres sociétés immobilières;
b) de préserver et agrandir le parc immobilier actuel en créant un fonds d’acquisition sans but lucratif pour que les riches investisseurs ne monopolisent pas l’offre de logements abordables;
c) d'annoncer des investissements dans le prochain budget en vue de construire 500 000 nouvelles propriétés abordables.
Avis aussi reçu de :
Mme Kwan (Vancouver-Est), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 14 février 2023

14 février 2023 — M. Singh (Burnaby-Sud) — Que, étant donné que, le Canada traverse une crise de santé mentale exacerbée par la pandémie de COVID-19, la Chambre demande au gouvernement de présenter un projet de loi visant à consacrer la parité entre la santé mentale et la santé physique au sein du régime public universel de soins de santé du Canada, et que cette mesure soit accompagnée par l’établissement d’un transfert canadien en matière de santé mentale qui financera durablement la prestation de services en santé mentale et en toxicomanie, y compris au moyen d’un investissement initial de 4,5 milliards de dollars aux provinces et aux territoires, conformément à l’engagement pris lors de la dernière élection fédérale.
Avis aussi reçu de :
M. Johns (Courtenay—Alberni), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 14 février 2023

16 mars 2023 — M. Cooper (St. Albert—Edmonton) — Que la Chambre réaffirme la position du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre concernant la nécessité et les modalités d’une enquête publique nationale sur la question de l’ingérence étrangère dans les élections, telle qu’elle est exprimée dans son 25e rapport, présenté à la Chambre le mercredi 8 mars 2023, et demande au gouvernement d’entamer des consultations auprès des partis reconnus dans les 24 heures suivant l’adoption de cette motion en vue de lancer une enquête publique nationale d’ici la fin de mars 2023.
Avis aussi reçu de :
M. Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes), M. Chong (Wellington—Halton Hills), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), Mme Lantsman (Thornhill), M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 16 mars 2023

16 mars 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que,
(i) dans le budget de 2017, le gouvernement libéral a instauré une hausse automatique annuelle, chaque 1er avril, de la taxe sur la bière, le vin et les spiritueux, qui augmente en fonction du taux d’inflation du Canada,
(ii) la hausse de taxe automatique sur la bière, le vin et les spiritueux augmentera de 6,3 % le 1er avril 2023, en raison du taux d’inflation qui est à son plus haut niveau en 40 ans,
(iii) le Canada est déjà le pays du G7 où les taxes sur la bière sont les plus élevées et, selon Bière Canada, les taxes représentent en moyenne 46 % du prix de vente au détail de la bière au pays,
(iv) le Comité permanent des finances a recommandé de geler les hausses de taxes sur la bière, le vin et les spiritueux pour 2023 et 2024, et jusqu’à ce que l’inflation revienne dans la fourchette cible de 1 à 3 % de la Banque du Canada,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler la hausse de taxe sur la bière, le vin et les spiritueux prévue pour le 1er avril 2023.
Avis aussi reçu de :
M. Chambers (Simcoe-Nord), M. Poilievre (Carleton) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 16 mars 2023

16 mars 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné qu'après huit ans des taxes inflationnistes et des déficits de ce premier ministre libéral,
(i) le coût de la vie n’a jamais grimpé aussi rapidement depuis 40 ans,
(ii) le loyer moyen et les versements hypothécaires ont doublé,
(iii) neuf jeunes adultes sur 10 estiment qu’ils n’auront jamais les moyens de devenir propriétaires,
(iv) le prix du panier d’épicerie a gonflé de 11,4 %,
(v) un Canadien sur cinq saute des repas,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler l’augmentation de la taxe sur la bière, le vin et les spiritueux qui est prévue le 1er avril, ainsi que la taxe inflationniste sur le carbone que prévoit le budget de 2023 à compter du 1er avril.
Avis aussi reçu de :
M. Chambers (Simcoe-Nord), M. Poilievre (Carleton) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 16 mars 2023

16 mars 2023 — M. Cooper (St. Albert—Edmonton) — Que, étant donné les nombreux rapports faisant état d’ingérence étrangère dans les processus démocratiques du Canada par le régime communiste de Pékin ou en son nom et relativement à l’étude sur l’ingérence étrangère que mène actuellement le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre :
a) la cheffe de cabinet du premier ministre, Katie Telford, soit citée à comparaître, sous serment ou affirmation solennelle, pendant trois heures et sans autre témoin, à la date et à l’heure établies par la présidence du Comité, mais au plus tard le vendredi 14 avril 2023;
b) les personnes suivantes soient invitées à témoigner devant le Comité aux dates et aux heures établies par la présidence du Comité, mais au plus tard le vendredi 19 mai 2023,
(i) la vice-première ministre et ministre des Finances, pendant deux heures et sans autre témoin,
(ii) le président du Conseil privé du Roi pour le Canada et ministre de la Protection civile, pendant deux heures et sans autre témoin,
(iii) le ministre de la Sécurité publique, pendant deux heures et sans autre témoin,
(iv) l’auteur de l’évaluation du Protocole public en cas d’incident électoral majeur pour l’élection générale de 2021, Morris Rosenberg, pendant deux heures et sans autre témoin,
(v) la greffière du Conseil privé et secrétaire du Cabinet, Janice Charette, pendant deux heures et sans autre témoin,
(vi) un groupe de témoins composé des directeurs nationaux des campagnes électorales de 2019 et de 2021 pour chacun des partis reconnus à la Chambre,
(vii) un groupe de témoins composé des représentants assermentés du Groupe de travail sur les menaces en matière de sécurité et de renseignement visant les élections pour les élections générales de 2019 et de 2021,
(viii) un groupe de témoins composé de l’hon. Ian Shugart, de Greta Bossenmaier, de Nathalie Drouin, de Gina Wilson et de Marta Morgan, qui étaient membres du groupe responsable du Protocole public en cas d’incident électoral majeur pour l’élection générale de 2019,
(ix) l’auteur de l’évaluation du Protocole public en cas d’incident électoral majeur pour l’élection générale de 2019, James Judd, sans autre témoin,
(x) un groupe de témoins composé de David Morrison, de François Daigle, de Rob Stewart et de Marta Morgan, qui étaient membres du groupe responsable du Protocole public en cas d’incident électoral majeur pour l’élection générale de 2021,
(xi) le directeur du Service canadien du renseignement de sécurité, David Vigneault, pendant deux heures et sans autre témoin,
(xii) l’ancien président du conseil d’administration de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, John McCall MacBain,
(xiii) l’ancienne directrice générale de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, Élise Comtois,
(xiv) l’ancien ambassadeur du Canada en République populaire de Chine, l’hon. John McCallum, pendant une heure et sans autre témoin,
(xv) l’ambassadrice du Canada en République populaire de Chine, Jennifer May, pendant une heure et sans autre témoin;
c) pour les besoins de la présente étude, instruction soit donnée au Comité
(i) d’organiser au moins une autre réunion concernant la présente étude, d’une durée de trois heures, pendant chaque semaine de séance de la Chambre, en plus des réunions découlant des ordres de renvoi relatifs à la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales,
(ii) d’organiser, si nécessaire, au moins une réunion pendant la période d'ajournement débutant le vendredi 31 mars 2023, pour les besoins du paragraphe a) de cet ordre,
(iii) d’interrompre, à la première des deux occurrences suivantes, les délibérations du Comité concernant toute motion portant sur le non-respect du paragraphe a) du présent ordre qui n’auront pas donné lieu à une décision, soit après quatre heures d’examen ou une semaine après la présentation de ladite motion, et de mettre ensuite aux voix, immédiatement et successivement, sans autre débat ni amendement, toutes les questions nécessaires pour disposer de la motion;
d) pour les besoins de la présente étude et des études découlant des ordres de renvoi relatifs à la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales, et nonobstant le paragraphe p) de l’ordre spécial adopté le jeudi 23 juin 2022, le Comité ait la priorité concernant les ressources de la Chambre consacrées aux réunions de comité.
Avis aussi reçu de :
M. Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes), M. Chong (Wellington—Halton Hills), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), Mme Lantsman (Thornhill), M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 16 mars 2023

28 avril 2023 — M. Perkins (South Shore—St. Margarets) — Que, étant donné que, huit ans après l’arrivée au pouvoir du premier ministre libéral actuel, le gouvernement n’a pas encore compris l’importance de maintenir de bons emplois canadiens au Canada, comme en témoigne son examen du projet de prise de contrôle hostile de la société Teck Resources par Glencore, d’une valeur de 23 milliards de dollars américains, qui aurait des effets dévastateurs pour des communautés de la Colombie-Britannique comme Sparwood et Elkford et pour des Canadiens de l’ensemble du pays, et qui mettrait en péril :
(i) des milliers d’emplois canadiens,
(ii) des chaînes d’approvisionnement locales,
(iii) l’engagement de Teck Resources à produire du charbon sidérurgique et du zinc dans le respect de l’environnement,
(iv) la dernière grande société minière détenue et basée au Canada,
la Chambre demande au gouvernement d’utiliser les pouvoirs prévus par la Loi sur Investissement Canada pour empêcher la prise de contrôle hostile de Teck Resources par Glencore.
Avis aussi reçu de :
M. Morrison (Kootenay—Columbia), M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 28 avril 2023

28 avril 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que, la taxe sur le carbone fera grimper le coût du litre d’essence de 41 cents et augmenter les factures d’épicerie et de chauffage, et que, selon le rapport que le directeur parlementaire du budget a publié le 30 mars 2023, le montant que les familles canadiennes devront payer en taxe sur le carbone s’élève à :
(i) 1 513 $ par année en Nouvelle-Écosse,
(ii) 1 521 $ par année à l’Île-du-Prince-Édouard,
(iii) 1 316 $ par année à Terre-Neuve-et-Labrador,
(iv) 1 820 $ par année en Ontario,
(v) 2 773 $ par année en Alberta,
(vi) 1 723 $ par année en Saskatchewan,
(vii) 1 490 $ par année au Manitoba,
la Chambre demande au gouvernement libéral d’annuler la taxe sur le carbone.
Avis aussi reçu de :
M. Chambers (Simcoe-Nord), M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 28 avril 2023

2 mai 2023 — Mme Dancho (Kildonan—St. Paul) — Que, étant donné que le ministre de la Sécurité publique a
(i) déclaré que les postes de police exploités au Canada par la République populaire de Chine étaient fermés alors qu’ils ne l’étaient pas,
(ii) promis de ne pas inclure les fusils de chasse sur sa liste d’armes à feu prohibées, mais qu’il l’a fait,
(iii) refusé de répondre aux questions sur le moment auquel il a appris que la République populaire de Chine visait des familles de députés dans une campagne d’intimidation pour influencer leurs activités et leur conduite dans le cadre de leurs fonctions parlementaires, et sur ce qu’il en savait,
la chambre n'a pas confiance dans le ministre de la Sécurité publique.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 2 mai 2023

2 mai 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que le gouvernement savait depuis deux ans que des familles de députés étaient visées par une campagne d’intimidation orchestrée au consulat de Beijing à Toronto, la Chambre demande au gouvernement d’expulser immédiatement tous les diplomates de la République populaire de Chine responsables et impliqués dans cette attaque contre la démocratie canadienne.
Avis aussi reçu de :
Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 2 mai 2023

2 mai 2023 — M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) — Que, étant donné que, après huit années de ce premier ministre libéral, les Canadiens
(i) doivent payer plus cher pour l’essence, l’épicerie et le chauffage domestique à cause de la taxe sur le carbone du premier ministre,
(ii) doivent payer des taux d’intérêt plus élevés à cause des déficits inflationnistes du premier ministre,
(iii) doivent payer des versements hypothécaires et des loyers plus élevés à cause de l’incapacité du premier ministre d’assurer la construction de nouvelles maisons,
(iv) ne devraient pas avoir à payer les coûts exorbitants des services d’hébergement somptueux du premier ministre,
la Chambre demande au premier ministre de rembourser le plein montant de la facture imposée aux contribuables pour son séjour dans une suite d’hôtel de Londres à 6 000 $ la nuitée.
Avis aussi reçu de :
M. Hallan (Calgary Forest Lawn), M. Poilievre (Carleton), M. Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 2 mai 2023

9 mai 2023 — Mme Pauzé (Repentigny) — Que, étant donné que,
(i) les activités humaines constituent la cause principale des changements climatiques, essentiellement en raison des combustibles fossiles tel que le pétrole et le gaz,
(ii) la fonte des glaciers est accélérée par le réchauffement climatique,
(iii) les gouvernements ont pris l’engagement de diminuer les émissions de gaz à effet de serre afin de ralentir le réchauffement climatique,
(iv) malgré ses engagements, le gouvernement du Canada continue d’autoriser l’exploration et l’exploitation de pétrole et a notamment inclus l’exploration pétrolière en Arctique dans le budget de 2023,
la Chambre demande au gouvernement de cesser d’émettre tout nouveau permis d’exploration et d’exploitation pétrolières dès maintenant, en particulier dans les zones marines protégées des océans arctique et atlantique.
Avis aussi reçu de :
M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 9 mai 2023

9 mai 2023 — M. Fortin (Rivière-du-Nord) — Que, étant donné que,
(i) la monarchie est désuète et antidémocratique,
(ii) nous sommes tous nés égaux et personne ne devrait avoir de droit de sang,
(iii) la majorité de la population québécoise et canadienne ne se reconnait pas dans la monarchie britannique,
la Chambre demande au gouvernement de mettre en place un comité spécial chargé d’évaluer la nécessité de rompre les liens avec la monarchie britannique.
Avis aussi reçu de :
M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 9 mai 2023

16 mai 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que le gouvernement libéral a dévoilé un nouveau passeport qui efface des événements marquants de l’histoire du Canada, des héros canadiens emblématiques et des éléments du patrimoine canadien qui font notre fierté, pour les remplacer par des dessins simplistes d’un homme qui racle des feuilles, d’un écureuil qui mange une noix et de ce qui semble être une illustration du premier ministre se baignant enfant au lac Mousseau, la Chambre demande au gouvernement d’annuler immédiatement les modifications proposées du passeport et de conserver toutes les images qui ornent le passeport actuel.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Kmiec (Calgary Shepard), M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et Mme Thomas (Lethbridge) — 16 mai 2023

16 mai 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que,
(i) la ministre des Finances n’a pas tenu compte de ses propres conseils et a déposé un budget contenant de nouvelles dépenses d’un montant de 60 milliards de dollars,
(ii) l’inflation a de nouveau augmenté depuis l’annonce des dépenses additionnelles,
(iii) les taux d’intérêt ont augmenté à huit reprises depuis mars 2022,
la Chambre :
a) exprime son accord avec les propos de la ministre des Finances quand elle a
(i) déclaré « ce que les Canadiens veulent, c’est que l’inflation diminue et que les taux d’intérêt baissent. Et c’est l’un des principaux objectifs du budget de cette année : ne pas jeter de l’huile sur le feu de l’inflation »,
(ii) promis de rejeter les appels à dépenser encore davantage et a affirmé que cela ne ferait qu’aggraver l’inflation et augmenter les taux d’intérêt encore plus longtemps,
(iii) indiqué que le gouvernement mettrait fin à ses augmentations de dépenses effrénées en faisant preuve « de rigueur budgétaire » plutôt que de jeter de l’huile sur le feu de l’inflation;
b) déplore la décision du gouvernement de rejeter les conseils de sa propre ministre des Finances et demande au premier ministre d’annuler ses déficits inflationnistes afin que les Canadiens puissent avoir les moyens de se chauffer, de se nourrir et de se loger.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Kmiec (Calgary Shepard) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 16 mai 2023

25 mai 2023 — M. Davies (Vancouver Kingsway) — Que, étant donné que,
(i) des rapports ont révélé que le ministre de la Santé a personnellement demandé au Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB), l’organisme de réglementation indépendant du Canada, de suspendre les réformes qui permettraient de réduire le prix des médicaments pour les Canadiens,
(ii) la suspension de ces réformes coûte aux Canadiens des milliards de dollars en médicaments sur ordonnance, alors que le Canada se classe toujours au troisième rang des pays où les médicaments pharmaceutiques sont les plus chers au monde,
(iii) cette ingérence est survenue après une année au cours de laquelle les grandes sociétés pharmaceutiques ont fait pression sur Santé Canada à 126 reprises, et a conduit directement à la démission de plusieurs membres du CEPMB,
la Chambre demande au gouvernement de faire enfin passer les besoins en matière de santé et de bien-être des Canadiens avant les profits des grandes sociétés pharmaceutiques en procédant immédiatement à des réformes qui permettraient de faire baisser le prix des médicaments.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

25 mai 2023 — Mme Kwan (Vancouver-Est) — Que, étant donné que,
(i) des décennies d’échec par les gouvernements libéraux et conservateurs successifs ont mené à une situation de crise pour les personnes qui tentent d’acheter ou de louer un endroit où vivre,
(ii) depuis 2015, le coût d’achat d’une maison a augmenté de 300 000 $, les taux d’inoccupation sont à leur plus bas et le loyer mensuel moyen atteint désormais près de 2 000 $ pour un logement d’une chambre,
(iii) les sociétés immobilières profitent de la crise du logement du Canada et y contribuent en achetant des maisons et des appartements et en augmentant les loyers,
(iv) beaucoup de personnes à faible revenu, dont des aînés, des personnes handicapées et des personnes vivant avec un revenu fixe, ont été jugées inadmissibles au supplément unique de 500 $ à l’Allocation canadienne pour le logement du gouvernement, avec pour effet que seuls 40 % des fonds ont été distribués,
la Chambre demande au gouvernement de :
a) s’attaquer aux sociétés immobilières en mettant en place un moratoire sur l’achat de maisons et d’appartements abordables par les entreprises, en créant un fond d’acquisition sans but lucratif et en mettant fin au traitement fiscal préférentiel dont jouissent des entités comme les fonds de placement immobilier;
b) réaffecter les 600 millions de dollars non dépensés des fonds de l’Allocation canadienne pour le logement dans une aide au logement pour les personnes dans le besoin.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

25 mai 2023 — M. Garrison (Esquimalt—Saanich—Sooke) — Que, étant donné que,
(i) les actes de violence motivés par la haine visant les communautés 2ELGBTQI+ sont en augmentation au pays et à l’étranger,
(ii) la communauté queer est attaquée, notamment par une augmentation des incidents de menaces et de violence et par un harcèlement en ligne croissant, dont les auteurs sont des candidats aux élections provinciales, locales et scolaires, et même certains élus,
la Chambre condamne sans équivoque la montée de la haine anti-2ELGBTQI+, et demande au gouvernement de prendre des mesures supplémentaires pour protéger et soutenir les communautés, en :
a) mettant en place un nouveau financement pour lutter contre la haine et la désinformation ciblant les communautés queer, transgenres et non-binaires;
b) accordant un financement pour le renforcement des capacités d'organisations bi-spirituelles et transgenres;
c) garantissant l’accès à des soins de santé affirmant le genre pour les Canadiens transgenres et non binaires;
d) ajoutant l’orientation sexuelle, l’identité de genre et l’expression de genre à la Loi sur l’équité en matière d’emploi;
e) nommant un envoyé spécial ayant le statut d’ambassadeur pour défendre les droits des 2ELGBTQI+ dans le cadre de la politique étrangère du Canada;
f) établissant une voie claire vers la sécurité au Canada pour les réfugiés 2ELGBTQI+ dont la vie est en danger imminent.
Avis aussi reçu de :
M. Desjarlais (Edmonton Griesbach), Mme Barron (Nanaimo—Ladysmith), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

25 mai 2023 — Mme Ashton (Churchill—Keewatinook Aski) — Que, étant donné que, 123 entreprises ont évité de payer 30 milliards de dollars d’impôt en 2021, et que les épiceries, les banques et les sociétés pétrolières et gazières enregistrent des bénéfices records, la Chambre demande au gouvernement de cesser de choyer les entreprises milliardaires en éliminant les échappatoires fiscales dont elles dépendent, en instaurant une taxe sur les bénéfices exceptionnels, en limitant la rémunération des dirigeants et en imposant des pénalités réelles dans les cas d’évitement fiscal et d’évasion fiscale.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

25 mai 2023 — Mme Ashton (Churchill—Keewatinook Aski) — Que, étant donné que,
(i) 90 % de la population de Grassy Narrows est touchée par des empoisonnements au mercure qui découlent à la fois de méfaits commis par des entreprises et des échecs des gouvernements libéraux et conservateurs successifs,
(ii) à la suite de pressions exercées par la communauté, le gouvernement a accepté de construire un centre de traitement du mercure pour la Première Nation de Grassy Narrows,
(iii) ce centre de traitement n’a toujours pas été construit trois ans plus tard,
la Chambre demande au gouvernement de tenir la promesse faite à cet égard et de financer immédiatement la construction d’un centre de traitement du mercure.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

25 mai 2023 — Mme Blaney (North Island—Powell River) — Que, étant donné que,
a) la Chambre a demandé au gouvernement de lancer une enquête publique sur les allégations d’ingérence étrangère dans le système démocratique du Canada, les 23 mars et 8 mai 2023;
b) le gouvernement n’a pas tenu compte de cette demande, nommant plutôt un rapporteur spécial indépendant, lequel a recommandé de ne pas tenir d’enquête publique, bien qu’il ait relevé d’importantes lacunes et omis de poser de nombreuses questions ou de répondre à d’autres nombreuses questions;
c) d’importantes questions ont été soulevées à l’égard du processus du rapporteur spécial, du conseiller juridique qu’il a engagé pour l’aider dans son travail, de ses constatations et de ses conclusions;
d) seule une enquête publique complète peut rétablir la confiance des Canadiens dans l’intégrité de nos institutions démocratiques;
la Chambre demande au très hon. David Johnston de se retirer de ses fonctions de rapporteur spécial et demande au gouvernement d’établir d’urgence une commission d’enquête publique qui,
(i) serait dirigée par une personne choisie avec le soutien unanime de tous les partis reconnus à la Chambre,
(ii) aurait le pouvoir d’examiner tous les aspects de l’ingérence étrangère de tous les États, y compris, sans toutefois s’y limiter, les actions des gouvernements chinois, indien, iranien et russe,
(iii) serait priée de présenter son rapport et toutes recommandations avant la prochaine dissolution du Parlement ou, au plus tard, à la date des prochaines élections, tel que déterminée par la Loi électorale du Canada.
Avis aussi reçu de :
Mme Kwan (Vancouver-Est) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 25 mai 2023

30 mai 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que,
(i) ce premier ministre libéral a alourdi la dette nationale plus que tous les premiers ministres précédents réunis,
(ii) la ministre des Finances a déclaré, avant la présentation du budget de 2023, que « Ce que les Canadiens veulent, c’est que l’inflation diminue et que les taux d’intérêt baissent. Et c’est l’un des principaux objectifs du budget de cette année : ne pas jeter de l’huile sur le feu de l’inflation. »,
(iii) le budget de 2023 prévoit des nouvelles dépenses totalisant 43 milliards de dollars,
(iv) le premier rapport sur l’inflation publié depuis la présentation des nouvelles dépenses budgétaires fait état d’une hausse de l’inflation,
la Chambre reconnaisse que les dépenses excessives du gouvernement alimentent l’inflation.
Avis aussi reçu de :
M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Deltell (Louis-Saint-Laurent) et Mme Stubbs (Lakeland) — 30 mai 2023

6 juin 2023 — M. Fortin (Rivière-du-Nord) — Que la Chambre :
a) partage les inquiétudes du juge en chef de la Cour suprême, le très honorable Richard Wagner, à propos du nombre élevé de postes vacants à la magistrature;
b) déplore les arrêts de procédure potentiels concernant des crimes graves pouvant résulter des délais dans ces nominations;
c) demande au gouvernement de procéder dans les plus brefs délais à la nomination des juges manquants sans filtrer les candidatures dans la « Libéraliste » ni scruter leur passé de donateur libéral dans les données d’Élections Canada.
Avis aussi reçu de :
M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 6 juin 2023

6 juin 2023 — M. Beaulieu (La Pointe-de-l'Île) — Que la Chambre condamne la direction d’Air Canada, qu’elle tient responsable de l’atteinte d’un sommet de 276 plaintes contre le transporteur aérien au Commissariat aux langues officielles concernant son incapacité à offrir ses services dans les deux langues officielles, le triple du nombre de plaintes enregistrées 10 ans auparavant.
Avis aussi reçu de :
M. Blanchet (Beloeil—Chambly) et M. Therrien (La Prairie) — 6 juin 2023

16 juin 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) le Canada fait face à de nombreux problèmes très graves,
(ii) le gouvernement ne fait non seulement pas preuve de leadership dans la résolution de ces problèmes, mais il y contribue grandement,
(iii) les Canadiens attendent de leurs dirigeants élus qu’ils se mettent au travail pour trouver des solutions de bon sens à ces problèmes,
(iv) on ne peut pas laisser ces problèmes s’aggraver au cours de la période d’ajournement de l’été,
par conséquent :
a) le Comité permanent des finances reçoive instruction de tenir au moins 10 réunions, d’une durée d'au moins trois heures, sur la crise du coût de la vie, les dépenses publiques, l’inflation et la crise du logement, à condition que
(i) le gouverneur de la Banque du Canada soit invité à témoigner dans la semaine suivant la publication du Rapport sur la politique monétaire, prévue pour le jeudi 13 juillet 2023,
(ii) la vice-première ministre et ministre des Finances soit invitée à comparaître lors de deux de ces réunions,
b) le Comité permanent de la sécurité publique et nationale reçoive instruction de tenir au moins 10 réunions, d’une durée d’au moins trois heures, sur le transfert de l’ignoble tueur en série Paul Bernardo d’un pénitencier à sécurité maximale à un pénitencier à sécurité moyenne, sur l’augmentation des crimes violents au Canada et sur d’autres questions qui, de l’avis du Comité, sont urgentes,
c) le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre reçoive instruction de tenir au moins 10 réunions, d’une durée d'au moins trois heures, sur l’ingérence étrangère dans les élections et la campagne d’intimidation orchestrée par Wei Zhao contre le député de Wellington—Halton Hills et d’autres députés,
d) le Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique reçoive instruction de tenir au moins cinq réunions, d’une durée d’au moins trois heures, sur le rôle du Canada relativement à la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures et les paiements qui lui sont versés, ainsi que sur d’autres questions qui, de l’avis du Comité, sont urgentes,
e) le Comité permanent de la santé reçoive instruction de tenir au moins 10 réunions, d’une durée d'au moins trois heures, sur la crise des opioïdes, à condition que la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé soit invitée à comparaître lors de deux de ces réunions,
à condition que ces réunions se tiennent entre le lundi 26 juin 2023 et le vendredi 8 septembre 2023, et s'ajoutent aux réunions que les comités pourraient tenir pour étudier des projets de loi.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Hallan (Calgary Forest Lawn), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), M. Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes), M. Ellis (Cumberland—Colchester) et M. Cooper (St. Albert—Edmonton) — 16 juin 2023

16 juin 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Qu’un ordre de la Chambre soit donné en vue de la production de la totalité des notes de service, notes d’information, courriels, messages textes, comptes rendus d’applications de messagerie, dossiers ou notes de conversation, et de tout autre document pertinent, y compris leurs versions préliminaires, depuis le 1er janvier 2023, concernant le transfert de Paul Bernardo d’un pénitencier à sécurité maximale à un pénitencier à sécurité moyenne, y compris, pour plus de certitude, tous les dossiers de communication au premier ministre, au ministre de la Sécurité publique, au Cabinet du premier ministre et au Cabinet du ministre de la Sécurité publique ainsi que les dossiers de communication entre ces cabinets, pourvu que
(i) ces documents seront déposés, dans les deux langues officielles et non caviardés, au Bureau du légiste et conseiller parlementaire au plus tard le jeudi 6 juillet 2023,
(ii) le Bureau du légiste et conseiller parlementaire avisera par la suite immédiatement le Président, qui à son tour informera la Chambre à la première occasion, conformément à l’article 32(1) du Règlement, s’il est convaincu que les documents ont été produits comme il a été ordonné,
(iii) le Bureau du légiste et conseiller parlementaire remettra les documents au greffier du Comité permanent de la sécurité publique et nationale, qui fera distribuer les documents au membres du Comité et les fera publier immédiatement sur le site Web du Comité.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Hallan (Calgary Forest Lawn), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), M. Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes), M. Ellis (Cumberland—Colchester) et M. Cooper (St. Albert—Edmonton) — 16 juin 2023

16 juin 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que le ministre de la Sécurité publique a fait de fausses déclarations à propos
(i) du transfert de l’immonde violeur et tueur en série Paul Bernardo dans une prison à sécurité moyenne,
(ii) de la fermeture des postes de police qu’exploite Beijing sur le sol canadien,
(iii) de la prise en cible du député de Wellington—Halton Hills par le régime communiste de Beijing,
(iv) des amendements interdisant les fusils de chasse apportés par le gouvernement au projet de loi C-21, la Loi modifiant certaines lois et d'autres textes en conséquence (armes à feu),
(v) de la capacité du gouvernement de fermer le chemin Roxham,
(vi) de l’invocation de la Loi sur les mesures d’urgence,
la Chambre demande la démission du ministre de la Sécurité publique.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), M. Moore (Fundy Royal) et M. Baldinelli (Niagara Falls) — 16 juin 2023

16 juin 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que
(i) le 2 juin, le ministre de la Sécurité publique s’est dit « choqué » du transfert du sordide violeur et tueur en série Paul Bernardo d’une prison à sécurité maximum vers un établissement à sécurité moyenne,
(ii) il a été révélé que le ministre de la Sécurité publique et le premier ministre avaient été mis au courant du transfert de Bernardo des mois plus tôt,
(iii) le ministre de la Sécurité publique a le pouvoir de s’assurer que Bernardo et tous les meurtriers de masse demeurent dans des prisons à sécurité maximale pendant toute la durée de leur peine, et il a refusé de le faire,
la Chambre demande au ministre de la Sécurité publique de démissionner.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), M. Moore (Fundy Royal) et M. Baldinelli (Niagara Falls) — 16 juin 2023

16 juin 2023 — M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — Que, étant donné que,
(i) avant le budget de cette année, la ministre des Finances a affirmé que « ce que les Canadiens veulent, c’est que l’inflation diminue et que les taux d’intérêt baissent. Et c’est l’un des principaux objectifs du budget de cette année : ne pas jeter de l’huile sur le feu de l’inflation »,
(ii) le budget 2023 a introduit 60 milliards de dollars de nouvelles dépenses, ce qui a fait augmenter le taux d’inflation au Canada, et les taux d’intérêt ont été portés à 4,75 %
(iii) il y a seulement six mois, l’énoncé économique d’automne du gouvernement libéral prévoyait un plan de retour à l’équilibre budgétaire en 2027,
(iv) le gouvernement libéral a abandonné ce plan dans le budget 2023 puisque celui-ci ne prévoit pas de retour à l’équilibre budgétaire,
la Chambre demande au gouvernement libéral de déposer un plan pour mettre fin aux déficits inflationnistes et pour revenir à l’équilibre budgétaire afin de faire baisser l’inflation et les taux d’intérêt.

16 juin 2023 — M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — Que, étant donné que,
(i) à la suite de l’augmentation de la première taxe sur le carbone le 1er avril de cette année, l’inflation au Canada a augmenté,
(ii) le gouvernement libéral a instauré une seconde taxe sur le carbone, qui entrera en vigueur le 1er juillet de cette année,
(iii) la première et la seconde taxes sur le carbone feront à elles deux grimper le coût de la vie et aggraveront la crise du coût de la vie que vivent actuellement les Canadiens,
(iv) les deux taxes sur le carbone coûteront aux ménages canadiens plus de 2 000 $ par année,
(v) le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a qualifié « d’insultante » cette seconde taxe sur le carbone,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler immédiatement les deux taxes sur le carbone.

26 septembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) après huit ans de gouvernement libéral soutenu par le NPD, le premier ministre a ajouté plus à la dette nationale que tous les premiers ministres précédents réunis,
(ii) après avoir promis de ne pas contribuer à la flambée inflationniste dans le budget de 2023, le gouvernement libéral, soutenu par le NPD, a ajouté 60 milliards de dollars de nouvelles dépenses,
(iii) le gaspillage de fonds publics fait grimper le taux d’inflation, qui a bondi de 43 % depuis que la ministre libérale des Finances a déclaré victoire contre l’inflation et affirmé que le plan du Canada pour faire baisser l’inflation fonctionne,
(iv) les taux d’inflation les plus élevés en 40 ans ont fait monter les taux d’intérêt, et les paiements hypothécaires pour une maison familiale typique ont augmenté de 151 % et coûtent maintenant 3 560 $ par mois,
(v) pour faire baisser les taux d’intérêt, le gouvernement doit mettre fin aux dépenses inflationnistes,
la Chambre demande au gouvernement de mettre en œuvre une loi sur le financement par répartition qui obligera le gouvernement à économiser un dollar pour chaque dollar de nouvelles dépenses proposées.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Paul-Hus (Charlesbourg—Haute-Saint-Charles), M. Hallan (Calgary Forest Lawn) et M. Chambers (Simcoe-Nord) — 26 septembre 2023

26 septembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) le vendredi 22 septembre 2023, un ancien membre de la Waffen-SS du régime nazi a été admis et salué au Parlement à l’occasion de l’allocution du président de l’Ukraine devant les deux Chambres,
(ii) il est de la responsabilité du gouvernement du Canada, du Bureau du Conseil privé du premier ministre et du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du premier ministre, sous la coordination du Bureau du protocole du Canada, d’organiser et d’assurer la sécurité des dignitaires étrangers,
(iii) en 2015, des modifications législatives ont été apportées afin d’établir le Service de protection parlementaire, lequel relève de la Gendarmerie royale du Canada, du gouvernement du Canada et, en définitive, du premier ministre,
(iv) tous les partis ont été tenus de présenter une liste d’invités pour l’événement au Bureau du protocole de la Chambre des communes, qui aurait dû travailler de concert avec le Bureau du protocole du Canada, les ministères du premier ministre et les organismes chargés de la sécurité nationale afin de vérifier si des risques de sécurité ou d’autres problèmes étaient associés aux invités,
(v) des photographies et des commentaires dans les médias sociaux indiquent que le premier ministre devait rencontrer la personne en question et que tant le premier ministre que cette personne étaient présents dans la même salle de réception de l’édifice de l’Ouest,
(vi) l’information confirmant l’appartenance de cette personne à la Waffen-SS était facile à trouver par une simple recherche dans Internet,
a) la Chambre, par conséquent,
(i) condamne l’invitation et l’éloge de cette personne à l’occasion d’une allocution devant les deux Chambres du Parlement,
(ii) blâme le premier ministre et le gouvernement du Canada soit d’avoir omis d’effectuer les vérifications de filtrage et de sécurité pour cette personne, soit de les avoir effectuées mais de ne pas avoir empêché la personne d’être admise et saluée au Parlement;
b) de l’avis de la Chambre, le premier ministre devrait prendre la parole à la Chambre des communes pour s’excuser auprès des parlementaires, de la population canadienne, de la communauté juive, du peuple ukrainien et de nos alliés pour cet acte flagrant d’incompétence et de négligence.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Chong (Wellington—Halton Hills), M. Cooper (St. Albert—Edmonton), Mme Dancho (Kildonan—St. Paul), Mme Lantsman (Thornhill) et M. Morantz (Charleswood—St. James—Assiniboia—Headingley) — 26 septembre 2023

26 septembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) après huit ans, ce premier ministre libéral a ajouté plus à la dette nationale que tous les autres premiers ministres avant lui collectivement,
(ii) la dette nationale est actuellement de 1,2 billion de dollars,
(iii) les dépenses excessives des libéraux et du Nouveau Parti démocratique ont alimenté l’inflation, qui a atteint des sommets de 40 ans,
(iv) le dernier rapport sur l’inflation a montré que l’inflation a augmenté de 43 % depuis que la ministre des Finances a annoncé la victoire sur l’inflation en juin, déclarant « Le plan du Canada pour réduire l’inflation fonctionne »,
(v) la Banque du Canada a admis qu’elle augmente les taux d’intérêt afin de réduire l’inflation,
(vi) le gouverneur de la Banque du Canada a déclaré que si les gouvernements faisaient augmenter le taux de croissance, des dépenses, il serait plus difficile de faire diminuer l’inflation,
(vii) l’ancien ministre des Finances libéral, John Manley, a dit que les déficits du premier ministre libéral appuient sur l’accélérateur de l’inflation, ce qui force la Banque du Canada à appliquer plus de pression sur les freins avec des taux d’intérêt plus élevés,
(viii) cela a entraîné une hausse de 151 % des paiements hypothécaires depuis l’entrée en fonction du premier ministre,
(ix) le paiement hypothécaire mensuel type pour une habitation familiale type coûte maintenant aux Canadiens 3 560 $ par mois,
(x) les politiques inflationnistes du premier ministre sont la cause directe de l’augmentation des hypothèques que paient les Canadiens,
(xi) selon le Fonds monétaire international, le Canada est le pays le plus en danger de connaître une crise de défaut de paiement hypothécaire de tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques,
la Chambre demande au gouvernement de déposer un plan pour mettre un terme à ses déficits inflationnistes et présentant une voie vers le retour à l’équilibre budgétaire, et ce, dans les 30 jours suivant l’adoption de la présente motion, avant la prochaine annonce de la Banque du Canada sur les taux.
Avis aussi reçu de :
M. Hallan (Calgary Forest Lawn), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Chambers (Simcoe-Nord) — 26 septembre 2023

26 septembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) le premier ministre libéral a déclaré que le Canada avait besoin d’un véritable changement en matière de logement abordable en 2015, à une époque où une maison typique pour une famille coûtait 450 000 $ et où les versements hypothécaires pour une telle maison étaient de 1 300 $ par mois,
(ii) après huit ans sous sa gouverne où les loyers et les prix des maisons ont doublé et les versements hypothécaires ont augmenté de 151 %, coûtant à une famille 3 560 $ par mois, le premier ministre libéral a prétendu que le logement ne fait pas partie des principales responsabilités fédérales,
de l’avis de la Chambre, et contrairement à ce qu’a dit le premier ministre, le rôle et la responsabilité du gouvernement fédéral est de s’assurer que les Canadiennes et les Canadiens ont les moyens de se loger.
Avis aussi reçu de :
M. Aitchison (Parry Sound—Muskoka), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — 26 septembre 2023

12 octobre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) la taxe sur le carbone des libéraux et des néo-démocrates quadruplera pour atteindre 61 cents par litre,
(ii) le Bloc québécois dit que la taxe sur le carbone doit être fortement augmentée,
(iii) les députés libéraux de l’Atlantique disent être contre les taxes sur le carbone, mais ont appuyé des mesures pour la taxe sur le carbone 24 fois depuis 2015,
(iv) après huit années de ce gouvernement libéral, l’inflation est à un somment en 40 ans, le coût de l’épicerie frappe durement les Canadiens, les loyers ont doublé et les paiements hypothécaires mensuels ont augmenté de 150 % et atteignent maintenant 3 500 $ pour une habitation familiale typique,
par conséquent, la Chambre :
a) est d’accord avec le député libéral d’Avalon, à Terre-Neuve et Labrador, lorsqu’il dit « des gens me disent qu’ils n’ont pas les moyens de faire l’épicerie et qu’ils n’ont pas les moyens de chauffer leur résidence; cela est difficile à entendre, particulièrement de la part d’aînés qui vivent seuls et qui me disent qu’ils doivent s’envelopper dans une couverture dans la maison au printemps et en hiver parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer l’huile de chauffage et qu’ils ne peuvent se permettre d’acheter du bœuf ou du poulet »;
b) pour que les Canadiens puissent chauffer leurs maisons cet hiver, demande au gouvernement de supprimer immédiatement la taxe sur le carbone pour les huiles de chauffage.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), Mme Lantsman (Thornhill), M. Uppal (Edmonton Mill Woods), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Hallan (Calgary Forest Lawn) et M. Small (Coast of Bays—Central—Notre Dame) — 12 octobre 2023

3 novembre 2023 — M. Blaikie (Elmwood—Transcona) — Que, étant donné que les Canadiens doivent actuellement composer avec le coût élevé de la vie et des biens et services essentiels et que la fusion proposée entre la Banque royale du Canada (RBC) et la Hongkong and Shanghai Banking Corporation (HSBC) réduirait la concurrence, diminuerait le choix offert aux familles canadiennes et enrichirait les dirigeants de ces grandes banques, la Chambre demande au gouvernement de bloquer la fusion de la RBC et de la HSBC.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — Mme Idlout (Nunavut) — Que, étant donné que,
(i) le déficit d’infrastructures pour les collectivités autochtones est de 349,2 milliards de dollars,
(ii) le gouvernement fédéral a seulement dépensé 9,92 milliards de dollars depuis 2016 pour y mettre fin,
(iii) à cause de ce sous-financement chronique, il n’atteindra pas ses cibles de 2030 pour ce qui est de mettre fin à ce déficit d’infrastructures,
(iv) sabrer dans les services publics est une tradition de longue date des gouvernements libéraux et conservateurs successifs qui a des effets désastreux pour les personnes,
(v) maintenir des investissements insuffisants dans les infrastructures va à l’encontre de la réconciliation, et tous les gouvernements doivent tenter de respecter la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler les compressions prévues de 7,6 milliards de dollars à Services aux Autochtones Canada.
Avis aussi reçu de :
Mme Ashton (Churchill—Keewatinook Aski), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — Mme Ashton (Churchill—Keewatinook Aski) — Que, étant donné que,
(i) 123 sociétés ont évité de payer plus de 30 milliards de dollars d’impôts en une seule année,
(ii) les libéraux menacent de réduire les dépenses de 15 milliards de dollars,
(iii) le sabrage des services publics est une tradition de longue date des gouvernements libéraux et conservateurs successifs, avec des effets désastreux pour la population,
la Chambre demande au gouvernement d’annuler les réductions de 15 milliards de dollars et d’éliminer les échappatoires qui profitent aux milliardaires et aux grandes entreprises.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — Mme Idlout (Nunavut) — Que, étant donné que,
(i) en raison du sous-investissement chronique des libéraux, c’est dans le Nord qu’on trouve les taux d’insécurité alimentaire les plus élevés au pays,
(ii) l’insécurité alimentaire des ménages est disproportionnément pire dans le Nord qu’ailleurs au pays, puisqu’elle atteint 16,9 %, 21,6 % et 57 % respectivement au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut,
(iii) le manque d’investissements dans la santé, le logement et l’infrastructure en général appauvrit les possibilités offertes aux populations du Nord,
(iv) parmi les habitants du Nord, les Autochtones en particulier risquent de connaître l’insécurité alimentaire,
(v) une étude récente de la Université de Toronto à Mississauga montre que les épiciers ne distribuent pas aux consommateurs la totalité des bénéfices retirés de la subvention alimentaire Nutrition Nord,
la Chambre demande au gouvernement de transformer le programme alimentaire Nutrition Nord en subvention versée directement aux particuliers, et non aux entreprises, et de faire des investissements supplémentaires afin de rehausser l’accès des habitants du Nord aux chasseurs, trappeurs et autres fournisseurs locaux d’aliments traditionnels.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — M. Cannings (Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest) — Que, étant donné que le secteur des petites entreprises au Canada ressent encore les répercussions de la pandémie de COVID-19, la Chambre demande au gouvernement d’écouter l’appel des premiers ministres des provinces et territoires et de soutenir les petites entreprises en ces temps difficiles en reportant la date limite de remboursement des prêts octroyés par le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes pour une autre année, jusqu’en décembre 2024, tout en maintenant l’exonération de remboursement promise de 20 000 $ pour donner un répit bien nécessaire aux petites entreprises.
Avis aussi reçu de :
M. Johns (Courtenay—Alberni), Mme Blaney (North Island—Powell River) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — Mme Blaney (North Island—Powell River) — Que, étant donné que les revenus des aînés canadiens sont de plus en plus menacés par les attaques envers leurs régimes de retraite et par la crise du coût de la vie qui perdure, la Chambre :
a) condamne le plan de la première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, de retirer sa province du Régime de pensions du Canada puisqu’une telle mesure mettrait en péril la sécurité de la retraite de la population de l’Alberta et des travailleurs de l’ensemble du pays;
b) demande au gouvernement de
(i) maintenir l’âge de la retraite à 65 ans,
(ii) verser l’augmentation de la Sécurité de la vieillesse adoptée en 2022 à tous les aînés, et non seulement à ceux qui ont plus de 75 ans,
(iii) réaffirmer que les déductions du Régime de pensions du Canada et de l'assurance-emploi ne sont pas des taxes et que la réduction de celles-ci reviendrait à accorder une aide massive aux entreprises qui nuirait aux travailleurs canadiens.
Avis aussi reçu de :
M. Blaikie (Elmwood—Transcona), M. Singh (Burnaby-Sud) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

3 novembre 2023 — Mme Kwan (Vancouver-Est) — Que la Chambre :
a) accepte la conclusion tirée par la Banque Scotia en janvier 2023, selon laquelle le Canada doit multiplier par au moins deux son parc de logements sociaux, seulement pour atteindre la moyenne des pays de l’OCDE;
b) condamne les propos tenus le 30 octobre 2023 par le chef conservateur, qui a assimilé la construction de nouveaux logements sociaux à « une mainmise à la soviétique sur le logement »;
c) souscrit au témoignage livré par le gouverneur de la Banque du Canada le 30 octobre 2023 devant le Comité permanent des finances, selon lequel le coût du logement est un facteur qui contribue de manière importante à l’inflation et que les investissements publics dans l’accroissement du parc de logements ne sont pas des dépenses inflationnistes;
d) demande au gouvernement de prendre des mesures immédiates dans l’Énoncé économique d’automne en
(i) renflouant le fonds de co-investissement et l’Initiative pour la création rapide de logements, dans l’objectif d’augmenter l’offre de logements sociaux et coopératifs,
(ii) maintenant à long terme des taux d’intérêt stables et inférieurs aux taux du marché pour les fournisseurs de logements sans but lucratif de manière à soutenir la création de logements sociaux et coopératifs,
(iii) étendant le remboursement de la TPS au secteur du logement coopératif et aux projets de logements sans but lucratif dont le financement par le gouvernement fédéral a déjà été approuvé, de manière à assurer la viabilité et l’abordabilité des projets.
Avis aussi reçu de :
Mme Blaney (North Island—Powell River), M. Blaikie (Elmwood—Transcona), M. Singh (Burnaby-Sud) et M. Julian (New Westminster—Burnaby) — 3 novembre 2023

6 novembre 2023 — M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) — Que la Chambre demande au gouvernement d’exonérer immédiatement de la TPS toutes les formes de chauffage résidentiel.
Avis aussi reçu de :
M. Hallan (Calgary Forest Lawn), M. Berthold (Mégantic—L'Érable) et M. Poilievre (Carleton) — 6 novembre 2023

24 novembre 2023 — M. Hallan (Calgary Forest Lawn) — Que, étant donné que
(i) le gouvernement néo-démocrate–libéral a introduit de nouvelles dépenses inflationnistes de plus de 20 milliards de dollars dans son mini-budget d’automne,
(ii) les Canadiens paieront 52 milliards de dollars l’an prochain en intérêts sur la dette du gouvernement néo-démocrate–libéral, plus que ce que dépensera le gouvernement fédéral en soins de santé,
(iii) la Banque Scotia a déclaré que les dépenses du gouvernement ajoutent deux points de pourcentage aux taux d’intérêt au Canada, ce qui signifie que les dépenses du gouvernement néo-démocrate–libéral entraînent une augmentation de 700 $ par mois en paiements hypothécaires pour une maison moyenne, ce qui représente un coût de plus de 8 000 $ par année pour les familles,
la Chambre, par conséquent, demande au gouvernement de mettre en œuvre une loi sur le financement par répartition, qui contraindra le gouvernement à trouver un dollar d’économie pour chaque nouveau dollar dépensé, pour aider à mettre fin aux taux d’intérêt élevés afin que les Canadiens qui doivent renouveler leur hypothèque puissent conserver leur maison.
Avis aussi reçu de :
M. Chambers (Simcoe-Nord), M. Poilievre (Carleton), M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) et M. Berthold (Mégantic—L'Érable) — 24 novembre 2023

24 novembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que près de 2 millions de Canadiens font appel chaque mois à une banque alimentaire, et dans le but de réduire le coût des aliments, la Chambre demande au gouvernement d’exempter les aliments de la taxe sur le carbone en suspendant immédiatement l’application de la taxe sur le carbone jusqu’à l’issue des prochaines élections, et ce, sur toute la chaîne d’approvisionnement alimentaire au Canada, y compris, mais sans s'y limiter, sur tous les carburants utilisés dans les exploitations agricoles, le séchage du grain, les engrais, les transports, les fabricants de produits alimentaires et les installations de transformation.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Barlow (Foothills) et M. Lehoux (Beauce) — 24 novembre 2023

24 novembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que la Chambre demande au Sénat non élu d’adopter immédiatement le projet de loi C-234, Loi modifiant la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre, afin de supprimer la taxe sur le carbone imposée aux agriculteurs qui nourrissent les Canadiens.
Avis aussi reçu de :
M. Scheer (Regina—Qu’Appelle), M. Berthold (Mégantic—L'Érable), M. Barlow (Foothills) et M. Lehoux (Beauce) — 24 novembre 2023

5 décembre 2023 — M. Poilievre (Carleton) — Que, étant donné que,
(i) à la lumière des faits troublants révélés récemment selon lesquels les milliards de dollars en subventions que le gouvernement accordera aux fabricants de batteries pour véhicules électriques serviront à payer pas moins de 1 600 travailleurs de remplacement étrangers au lieu de servir à offrir de bons emplois syndiqués aux Canadiens,
(ii) le directeur parlementaire du budget confirme que ces subventions pourraient coûter près de 6 milliards de dollars de plus que ce que prétend le gouvernement,
une humble adresse soit présentée à Son Excellence la priant de faire déposer à la Chambre une copie de tous les contrats, protocoles d’entente et autres formes d’entente entre un quelconque ministre, ministère, organisme gouvernemental ou société d’État relevant du gouvernement du Canada et
a) Stellantis N.V., LG Energy Solutions, Ltd., NextStar Energy Inc. ou Volta Energy Solutions Canada Inc. concernant la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques à Windsor, en Ontario;
b) le groupe Volkswagen, Volkswagen AG, Volkswagen Group of America, Inc. ou PowerCo SE concernant la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques à St. Thomas, en Ontario;
c) Northvolt AB, Northvolt North America, Northvolt Batteries North America Inc. ou Cubery, Inc. concernant la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques à Saint-Basile-le-Grand, au Québec;
d) Ford Motor Company, Ford Motor Company of Canada, Limited, EcoProBM Co., Ltd., EcoPro Innovation Co., Ltd., EcoPro Global, EcoPro Co., Ltd., ECOPRO, Eco CAM Canada Inc., EcoPro CAM Canada General Partner Inc., SK On Co., SK ie technology Co., Ltd., SK Inc., SK Innovation Co., Ltd., SK Engineering & Construction Co., Ltd., Sunlake Co., Ltd. ou EcoPro CAM Canada, LP concernant la construction d’une usine de production de matériaux pour batteries de véhicules électriques à Bécancour, au Québec;
e) Umicore Rechargeable Battery Materials Canada Inc., Umicore SA/NV ou Umicore Canada Inc. concernant la construction d’une usine de production de matériaux pour batteries de véhicules électriques dans le canton de Loyalist, en Ontario,
pourvu que ces documents soient déposés sur le bureau au plus tard à 12 heures, le sixième jour de séance suivant l'adoption de cet ordre, dans les deux langues officielles et non caviardée, et soient dès lors réputés renvoyés en permanence du Comité permanent de l’industrie et de la technologie.
Avis aussi reçu de :
M. Perkins (South Shore—St. Margarets), M. Lewis (Essex), M. Hallan (Calgary Forest Lawn) et M. Scheer (Regina—Qu’Appelle) — 5 décembre 2023
Budget supplémentaire des dépenses (B)
28 novembre 2023 — La présidente du Conseil du Trésor — Prise en considération de motions portant adoption du Budget supplémentaire des dépenses (B) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2024.
Texte des motions — voir « Travaux des subsides » au Feuilleton des avis d'aujourd'hui.
Mise aux voix — au plus tard 15 minutes avant la fin de la période prévue pour les ordres émanant du gouvernement, conformément à l'article 81(17) du Règlement.

Voies et moyens

No 2 — 14 décembre 2021 — La vice-première ministre et ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens en vue du dépôt d'une loi mettant en œuvre une taxe sur les services numériques. — Document parlementaire no 8570-441-2, déposé le mardi 14 décembre 2021.
No 4 — 7 avril 2022 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi de l'impôt sur le revenu et d'autres textes législatifs. — Document parlementaire no 8570-441-4, déposé le jeudi 7 avril 2022.
No 5 — 7 avril 2022 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi sur la taxe d'accise. — Document parlementaire no 8570-441-5, déposé le jeudi 7 avril 2022.
No 6 — 7 avril 2022 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi de 2001 sur l'accise. — Document parlementaire no 8570-441-6, déposé le jeudi 7 avril 2022.
No 7 — 7 avril 2022 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi sur l'accise. — Document parlementaire no 8570-441-7, déposé le jeudi 7 avril 2022.
No 11 — 28 mars 2023 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi de l’impôt sur le revenu et le Règlement de l’impôt sur le revenu. — Document parlementaire no 8570-441-11, déposé le mardi 28 mars 2023.
No 12 — 28 mars 2023 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi sur la taxe d’accise. — Document parlementaire no 8570-441-12, déposé le mardi 28 mars 2023.
No 13 — 28 mars 2023 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi de 2001 sur l’accise. — Document parlementaire no 8570-441-13, déposé le mardi 28 mars 2023.
No 14 — 28 mars 2023 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi sur l’accise. — Document parlementaire no 8570-441-14, déposé le mardi 28 mars 2023.
No 15 — 28 mars 2023 — La ministre des Finances — Prise en considération d'une motion des voies et moyens visant à modifier la Loi sur le droit pour la sécurité des passagers du transport aérien. — Document parlementaire no 8570-441-15, déposé le mardi 28 mars 2023.

Projets de loi émanant du gouvernement (Communes)

C-7 — 10 décembre 2021 — Le leader du gouvernement à la Chambre des communes — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre du projet de loi C-7, Loi modifiant la Loi sur le Parlement du Canada et apportant des modifications corrélative et connexes à d'autres lois.
Recommandation royale — avis donné le jeudi 9 décembre 2021 par le leader du gouvernement à la Chambre des communes.
C-17 — 25 mars 2022 — La vice-première ministre et ministre des Finances — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent des finances du projet de loi C-17, Loi modifiant la Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces et autorisant certains paiements sur le Trésor.
Recommandation royale — avis donné le jeudi 24 mars 2022 par la vice-première ministre et ministre des Finances.
C-20R — 9 novembre 2023 — Le ministre de la Sécurité publique, des Institutions démocratiques et des Affaires intergouvernementales — Étude à l'étape du rapport du projet de loi C-20, Loi établissant la Commission d'examen et de traitement des plaintes du public et modifiant certaines lois et textes réglementaires, dont le Comité permanent de la sécurité publique et nationale a fait rapport avec des amendements.
Rapport du Comité — présenté le jeudi 9 novembre 2023, document parlementaire no 8510-441-341.
Motions à l'étape du rapport — voir « Étape du rapport des projets de loi » au Feuilleton des avis d'aujourd'hui.
Motion d'adoption à l'étape du rapport — mise aux voix immédiatement après que l'on aura disposé des motions d’amendement à l'étape du rapport, conformément à l'article 76.1(9) du Règlement.
C-23R — 21 mars 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. Guilbeault (ministre de l’Environnement et du Changement climatique), appuyé par M. O'Regan (ministre du Travail), — Que le projet de loi C-23, Loi concernant les lieux, personnes et événements d'importance historique nationale ou d'intérêt national, les ressources archéologiques et le patrimoine culturel et naturel, soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent de l'environnement et du développement durable.
C-29 — 30 novembre 2023 — Le ministre des Relations Couronne-Autochtones — Étude des amendements apportés par le Sénat au projet de loi C-29, Loi prévoyant la constitution d'un conseil national de réconciliation.
Message du Sénat — voir les Journaux du jeudi 30 novembre 2023.
Texte de la motion — voir « Motions relatives aux amendements du Sénat à des projets de loi » au Feuilleton des avis d'aujourd'hui.
C-37 — 14 décembre 2022 — La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées du projet de loi C-37, Loi modifiant la Loi sur le ministère de l'Emploi et du Développement social et apportant des modifications corrélatives à d'autres lois (Conseil d'appel en assurance-emploi).
Recommandation royale — avis donné le jeudi 26 janvier 2023 par la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap.
C-38 — 20 octobre 2023 — Reprise de l'étude de la motion de Mme Hajdu (ministre des Services aux Autochtones et ministre responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario), appuyée par Mme Sudds (ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social), — Que le projet de loi C-38, Loi modifiant la Loi sur les Indiens (nouveaux droits à l'inscription), soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent des affaires autochtones et du Nord.
C-52 — 21 novembre 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. Rodriguez (ministre des Transports), appuyé par M. Beech (ministre des Services aux citoyens), — Que le projet de loi C-52, Loi édictant la Loi sur la responsabilité en matière de transport aérien et modifiant la Loi sur les transports au Canada et la Loi maritime du Canada, soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent des transports, de l'infrastructure et des collectivités.
C-56R — 5 décembre 2023 — La vice-première ministre et ministre des Finances — Troisième lecture du projet de loi C-56, Loi modifiant la Loi sur la taxe d'accise et la Loi sur la concurrence.
Mise aux voix — au plus tard 15 minutes avant la fin de la période prévue pour les ordres émanant du gouvernement, conformément à l’ordre adopté le jeudi 23 novembre 2023.
Assujettie à un ordre spécial — voir les Journaux du jeudi 23 novembre 2023.
C-57R — 29 novembre 2023 — La ministre de la Promotion des exportations, du Commerce international et du Développement économique — Étude à l'étape du rapport du projet de loi C-57, Loi portant mise en œuvre de l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Ukraine de 2023, dont le Comité permanent du commerce international a fait rapport avec un amendement.
Rapport du Comité — présenté le mercredi 29 novembre 2023, document parlementaire no 8510-441-351.
Motions à l'étape du rapport — voir « Étape du rapport des projets de loi » au Feuilleton des avis d'aujourd'hui.
Motion d'adoption à l'étape du rapport — mise aux voix immédiatement après que l'on aura disposé des motions d’amendement à l'étape du rapport, conformément à l'article 76.1(9) du Règlement.
C-58 — 27 novembre 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. O'Regan (ministre du Travail et des Aînés), appuyé par Mme Ng (ministre de la Promotion des exportations, du Commerce international et du Développement économique), — Que le projet de loi C-58, Loi modifiant le Code canadien du travail et le Règlement de 2012 sur le Conseil canadien des relations industrielles, soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées.
C-59R — 30 novembre 2023 — La vice-première ministre et ministre des Finances — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent des finances du projet de loi C-59, Loi portant exécution de certaines dispositions de l'énoncé économique de l'automne déposé au Parlement le 21 novembre 2023 et de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 28 mars 2023.

Projets de loi émanant du gouvernement (Sénat)

S-6 — 3 mai 2023 — Reprise de l'étude de la motion de Mme Fortier (présidente du Conseil du Trésor), appuyée par Mme Khera (ministre des Aînés), — Que le projet de loi S-6, Loi concernant la modernisation de la réglementation, soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent de l'industrie et de la technologie.
S-7 — 20 octobre 2022 — Le ministre de la Sécurité publique — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent de la sécurité publique et nationale du projet de loi S-7, Loi modifiant la Loi sur les douanes et la Loi sur le précontrôle (2016).
S-9 — 4 octobre 2022 — La ministre des Affaires étrangères — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent des affaires étrangères et du développement international du projet de loi S-9, Loi modifiant la Loi de mise en œuvre de la Convention sur les armes chimiques.
S-11 — 7 février 2023 — Le ministre de la Justice — Deuxième lecture et renvoi au Comité permanent de la justice et des droits de la personne du projet de loi S-11, Loi n° 4 visant à harmoniser le droit fédéral avec le droit civil du Québec et modifiant certaines lois pour que chaque version linguistique tienne compte du droit civil et de la common law.

Affaires émanant du gouvernement

No 3 — 10 décembre 2021 — Reprise de l'étude de la motion de M. Poilievre (Carleton), appuyé par M. Deltell (Louis-Saint-Laurent), — Qu’une instruction soit donnée au Comité permanent des finances portant qu’il ait le pouvoir de scinder le projet de loi C-2, Loi visant à fournir un soutien supplémentaire en réponse à la COVID-19, en deux projets de loi, le projet de loi C-2A, Loi visant à fournir un soutien supplémentaire en réponse à la COVID-19 (programmes de soutien aux entreprises), et le projet de loi C-2B, Loi visant à fournir un soutien supplémentaire en réponse à la COVID-19 (prestations et congés), pourvu que :
a) le projet de loi C-2A soit constitué de la partie 1 du projet de loi C-2;
b) le projet de loi C-2B soit constitué de toutes les autres parties du projet de loi C-2;
c) la Chambre ordonne l’impression des projets de loi C-2A et C-2B;
d) le légiste et conseiller parlementaire soit autorisé à apporter les modifications ou corrections de forme nécessaires pour donner effet à la présente motion;
e) si le projet de loi C-2A n’est pas renvoyé à la Chambre dans les deux jours de séance qui suivent l’adoption de la présente motion, il soit réputé avoir fait l’objet d’un rapport sans amendement.
No 4 — 16 décembre 2021 — Reprise de l'étude de la motion de M. Holland (leader du gouvernement à la Chambre des communes), appuyé par Mme Khera (ministre des Aînés), — Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, il soit disposé de la manière suivante du projet de loi C-2, Loi visant à fournir un soutien supplémentaire en réponse à la COVID-19 :
a) le projet de loi soit réputé adopté à l'étape du rapport sans plus ample amendement, immédiatement après l'adoption de cet ordre;
b) une motion portant troisième lecture puisse être proposée immédiatement après l'adoption du projet de loi à l'étape du rapport;
c) lorsque le projet de loi est étudié à l'étape de la troisième lecture, un député de chaque parti reconnu et un député du Parti vert puissent chacun prendre la parole pendant au plus 10 minutes, suivies de cinq minutes de questions et d'observations et, à la fin de la période prévue pour le débat ou lorsqu'aucun député ne se lève pour prendre la parole, selon la première éventualité, toute question nécessaire pour disposer de l'étape de la troisième lecture du projet de loi soit mise aux voix immédiatement et successivement, sans plus ample débat ni amendement, pourvu que, si un vote par appel nominal est demandé sur une quelconque motion, il ne soit pas différé;
d) la Chambre ne soit pas ajournée avant que les délibérations sur le projet de loi ne soient terminées, sauf conformément à une motion présentée par un ministre de la Couronne, pourvu qu'une fois les délibérations terminées, la Chambre puisse aborder d'autres affaires ou, si l'heure ordinaire de l'ajournement quotidien est dépassée, la Chambre s'ajourne jusqu'au prochain jour de séance.
No 13 — 6 mai 2022 — Reprise de l'étude de la motion de M. Cooper (St. Albert—Edmonton), appuyé par M. Brassard (Barrie—Innisfil), — Qu’une instruction soit donnée au Comité permanent de la justice et des droits de la personne portant qu’il soit habilité, dans le cadre de son étude du projet de loi C-5, Loi modifiant le Code criminel et la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, à diviser cette mesure législative en deux projets de loi :
(i) le projet de loi C-5A, Loi modifiant le Code criminel, contenant les articles 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14,
(ii) le projet de loi C-5B, Loi réglementant certaines drogues et autres substances, contenant les articles restants du projet de loi.
No 14 — 30 mai 2022 — Reprise de l'étude de la motion de M. Brassard (Barrie—Innisfil), appuyé par M. Kmiec (Calgary Shepard), — Qu’une instruction soit donnée au Comité permanent des finances portant qu’il soit habilité, dans le cadre de son étude du projet de loi C-19, Loi portant exécution de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 7 avril 2022 et mettant en œuvre d'autres mesures, à diviser cette mesure législative en deux projets de loi :
(i) le projet de loi C-19A, Loi modifiant la Loi sur le ministère de l'Emploi et du Développement social, contenant les sections 26, 27, 29 et 32 de la partie 5 et de l'annexe 3 du projet de loi,
(ii) le projet de loi C-19B, Loi portant exécution de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 7 avril 2022 et mettant en œuvre d'autres mesures, contenant les articles restants du projet de loi.
No 15 — 2 juin 2022 — Reprise de l’étude de la motion de M. Therrien (La Prairie), appuyé par M. Thériault (Montcalm), — Qu’une instruction soit donnée au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre portant qu’il soit habilité, dans le cadre de son étude du projet de loi C-14, Loi modifiant la loi constitutionnelle de 1867 (représentation électorale), à élargir la portée du projet de loi de façon à modifier la formule de répartition des sièges à la Chambre et à inclure des dispositions garantissant le maintien du poids politique de la nation québécoise, comme l’a reconnu la Chambre des communes le 2 mars 2022;
Et de la motion de M. Simard (Jonquière), appuyé par M. Champoux (Drummond), — Que cette question soit maintenant mise aux voix.
No 17 — 10 juin 2022 — Reprise de l'étude de la motion de M. Brassard (Barrie—Innisfil), appuyé par Mme Gallant (Renfrew—Nipissing—Pembroke), — Qu'une instruction soit donnée au Comité permanent du patrimoine canadien portant qu’il soit habilité, dans le cadre de son étude du projet de loi C-11, Loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion et apportant des modifications connexes et corrélatives à d'autres lois, à se déplacer au Canada pour entendre les témoignages de parties intéressées et que le personnel nécessaire accompagne le Comité, pourvu que les déplacements ne dépassent pas 10 jours de séance.
No 27 — 15 juin 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. Williams (Baie de Quinte), appuyé par M. Perkins (South Shore—St. Margarets), — Qu’une instruction soit donnée au Comité permanent de l'industrie et de la technologie portant qu’il soit habilité, dans le cadre de son étude du projet de loi C-27, Loi édictant la Loi sur la protection de la vie privée des consommateurs, la Loi sur le Tribunal de la protection des renseignements personnels et des données et la Loi sur l'intelligence artificielle et les données et apportant des modifications corrélatives et connexes à d'autres lois, à diviser cette mesure législative en trois projets de loi :
a) le projet de loi C-27A, Loi édictant la Loi sur la protection de la vie privée des consommateurs, contenant la partie 1 et l'annexe à l'article 2;
b) le projet de loi C-27B, Loi édictant la Loi sur le Tribunal de la protection des renseignements personnels et des données, contenant la partie 2;
c) le projet de loi C-27C, Loi édictant la Loi sur l'intelligence artificielle et les données, contenant la partie 3.

Adoption de rapports de comités

No 44 — 29 novembre 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. Barlow (Foothills), appuyé par Mme Rood (Lambton—Kent—Middlesex), — Que le premier rapport du Comité permanent de l'agriculture et de l'agroalimentaire, présenté le mercredi 2 février 2022, soit agréé.
Débat — une heure et 12 minutes à ajouter aux travaux de la Chambre à une date déterminée par le gouvernement, conformément à l'article 66(2) du Règlement.
Mise aux voix — au plus tard à la fin de la période prévue pour le débat, conformément à l'article 66(2) du Règlement.
No 45 — 30 novembre 2023 — Reprise du débat ajourné sur la motion de M. Blaikie (Elmwood—Transcona), appuyé par Mme Mathyssen (London—Fanshawe), — Que le 12e rapport du Comité permanent des finances, présenté le mercredi 1er novembre 2023, soit agréé.
Débat — une heure et 45 minutes à ajouter aux travaux de la Chambre à une date déterminée par le gouvernement, conformément à l'article 66(2) du Règlement.
Mise aux voix — au plus tard à la fin de la période prévue pour le débat, conformément à l'article 66(2) du Règlement.
No 46 — 1er décembre 2023 — Reprise de l'étude de la motion de M. Lawrence (Northumberland—Peterborough-Sud), appuyé par M. Melillo (Kenora), — Que le 14e rapport du Comité permanent des comptes publics, présenté le mardi 17 mai 2022, soit agréé.
Débat — une heure et 41 minutes à ajouter aux travaux de la Chambre à une date déterminée par le gouvernement, conformément à l'article 66(2) du Règlement.
Mise aux voix — au plus tard à la fin de la période prévue pour le débat, conformément à l'article 66(2) du Règlement.

R Recommandé par le gouverneur général