Passer au contenu Début du contenu

TRAN Réunion de comité

Les Avis de convocation contiennent des renseignements sur le sujet, la date, l’heure et l’endroit de la réunion, ainsi qu’une liste des témoins qui doivent comparaître devant le comité. Les Témoignages sont le compte rendu transcrit, révisé et corrigé de tout ce qui a été dit pendant la séance. Les Procès-verbaux sont le compte rendu officiel des séances.

Pour faire une recherche avancée, utilisez l’outil Rechercher dans les publications.

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.

Publication du jour précédent Publication du jour prochain

Procès-verbal

42e législature, 1re session
Réunion 129
Le jeudi 7 février 2019, 11 h 2 à 13 h 5
Télévisée
Présidence
L'hon. Judy A. Sgro, présidente (Libéral)

• Ted Falk remplace Matt Jeneroux (Conservateur)
• David de Burgh Graham remplace Ken Hardie (Libéral)
• L’hon. K. Kellie Leitch remplace Ron Liepert (Conservateur)
Bibliothèque du Parlement
• Geneviève Gosselin, analyste
• Alexandre Lafrenière, analyste
CAE
• Joseph Armstrong, vice-président et directeur général
British Columbia Aviation Council
• Heather Bell, présidente du conseil d'administration
Aéro Loisirs
• Caroline Farly, chef pilote et instructrice en chef
Association des pilotes d'Air Canada
• Mike Hoff, commandant, Comité des affaires extérieures
Go Green Aviation
• Gary Ogden, directeur général
Super T Aviation
• Terri Super, directrice générale
Carson Air
• Marc Vanderaegen, directeur de l'école de pilotage, Southern Interior Flight Centre
Conformément à l'ordre de renvoi du mercredi 28 novembre 2018, le Comité entreprend son étude des défis que doivent relever les écoles de pilotage au Canada (M-177).

Les témoins font des déclarations et répondent aux questions.

À 12 h 1, la séance est suspendue.

À 12 h 8, la séance reprend.

Les témoins font des déclarations et répondent aux questions.

Le Comité entreprend l'examen de questions concernant les travaux du Comité.

Motion

Kelly Block propose, — Que, conformément à l’article 108 (2) du Règlement, le Comité entreprenne une étude d’une durée de 4 à 6 réunions :

(a) sur les avantages, aux fins des activités de recherche et sauvetage, d’utiliser la technologie GPS pour déterminer la position d’un aéronef grâce à la navigation par satellite et la diffuser périodiquement à un système de localisation à distance de concert avec un ELT 406 MHz moderne dans les aéronefs légers;

(b) sur la possibilité de modifier le Règlement de l’aviation canadien pour exiger l’installation de la technologie GPS et d’un ELT 406 MHz moderne sur les aéronefs d’aviation générale actuellement tenus d’être équipés d’un ELT;

(c) si l’option (b) est jugée impossible, sur la possibilité de modifier Règlement de l’aviation canadien pour exiger l’installation de la technologie GPS et d’un ELT 406 MHz moderne sur tous les aéronefs légers loués et les aéronefs légers utilisés par les écoles de pilotage;

(d) sur la façon dont le Canada peut élaborer des normes d’alertes d’urgence plus robustes et, en fin de compte, infaillibles, qui prévoiraient la diffusion périodique de la position des aéronefs, de même que la capacité de repérer à distance les accidents, si l’émetteur est détruit dans un écrasement;

(e) sur l’efficacité des mesures incitatives, comme les rabais, pour accélérer l’adoption de la technologie GPS dans le secteur du transport aérien en général;

et, que le Comité fasse rapport de ses constatations à la Chambre dans les quatre mois suivant l’adoption de la présente motion.

Il s'élève un débat.

Il est convenu, — Que la motion soit modifiée par substitution, aux mots

« (a) sur les avantages, aux fins des activités de recherche et sauvetage, d’utiliser la technologie GPS pour déterminer la position d’un aéronef grâce à la navigation par satellite et la diffuser périodiquement à un système de localisation à distance de concert avec un ELT 406 MHz moderne dans les aéronefs légers;

(b) sur la possibilité de modifier le Règlement de l’aviation canadien pour exiger l’installation de la technologie GPS et d’un ELT 406 MHz moderne sur les aéronefs d’aviation générale actuellement tenus d’être équipés d’un ELT;

(c) si l’option (b) est jugée impossible, sur la possibilité de modifier Règlement de l’aviation canadien pour exiger l’installation de la technologie GPS et d’un ELT 406 MHz moderne sur tous les aéronefs légers loués et les aéronefs légers utilisés par les écoles de pilotage;

(d) sur la façon dont le Canada peut élaborer des normes d’alertes d’urgence plus robustes et, en fin de compte, infaillibles, qui prévoiraient la diffusion périodique de la position des aéronefs, de même que la capacité de repérer à distance les accidents, si l’émetteur est détruit dans un écrasement;

(e) sur l’efficacité des mesures incitatives, comme les rabais, pour accélérer l’adoption de la technologie GPS dans le secteur du transport aérien en général;

et, que le Comité fasse rapport de ses constatations à la Chambre dans les quatre mois suivant l’adoption de la présente motion »

des mots

« sur les méthodes améliorées de récupération des aéronefs disparus, en particulier dans l’aviation générale, et que le Comité fasse rapport de ses conclusions à la Chambre ».

Après débat, la motion, telle que modifiée, est mise aux voix et adoptée.

La motion, telle que modifiée, se lit comme suit :

Que le Comité entreprenne une étude, pour une durée de 4 à 6 réunions, sur les méthodes améliorées de récupération des aéronefs disparus, en particulier dans l’aviation générale, et que le Comité fasse rapport de ses conclusions à la Chambre.

À 13 h 5, le Comité s’ajourne jusqu’à nouvelle convocation par la présidence.

La greffière du Comité,

Marie-France Lafleur