Passer au contenu Début du contenu

Objectif stratégique 2

Photo panoramique de la Colline du Parlement

Améliorer les services permanents aux députés et soutenir l’institution

L’Administration de la Chambre doit sans cesse améliorer les services qu’elle offre aux députés et à leur personnel — à la Chambre, en comité, au sein des caucus et dans les circonscriptions — tout en créant des fondements solides pour répondre aux besoins futurs de la Chambre des communes. Elle doit aussi participer à la modernisation des édifices de la Cité parlementaire pour s’assurer que ces derniers continuent à bien servir la tradition démocratique du Canada au cours du XXIe siècle.

Préserver le passé, construire pour demain

Faire progresser la vision et le plan à long terme qui prévoient la remise en état des édifices patrimoniaux et de leurs terrains et la construction d’autres installations parlementaires

La Colline du Parlement comprend certains des édifices les plus impressionnants et emblématiques du Canada. Toutefois, les édifices du Parlement ne servent pas uniquement de cadre majestueux destiné aux visiteurs de la capitale nationale, car, en définitive, le travail qui s’y fait a une incidence sur tous les Canadiens. La vision et le plan à long terme (VPLT) vise donc deux objectifs : restaurer et préserver ces espaces symboliques importants tout en les améliorant pour répondre aux besoins d’un Parlement moderne qui assume les traditions démocratiques du Canada.

L’Administration de la Chambre continuera d’assurer l’orientation stratégique de la VPLT, à toutes les étapes de sa mise en œuvre, en étroite collaboration avec ses partenaires de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. À cette fin, elle s’occupera de gérer tous les projets d’entretien, de réfection et de construction, et elle s’assurera que ces projets respectent et reflètent le patrimoine de l’institution parlementaire du Canada. Elle devra, notamment, préparer les locaux parlementaires en vue de l’arrivée des 30 nouveaux députés lors de la prochaine législature.

À mesure que la VPLT progressera, l’une des grandes priorités de l’Administration de la Chambre sera de veiller à ce que les projets de réfection déjà en cours demeurent sur la bonne voie. À mesure que ces projets avanceront, l’Administration de la Chambre jouera un rôle de premier plan pour superviser la planification, la conception et la mise en œuvre des services de technologies, des réseaux et autres infrastructures de télécommunication, notamment la modernisation du système de sécurité intégré et du système de communication radio. De plus, elle commencera à préparer les plans principaux d’autres projets visant la Cité parlementaire.

La VPLT ne se limite pas à l’architecture. On trouve également dans les édifices du Parlement des artéfacts et des œuvres d’art qui relatent l’histoire de la Chambre des communes et qui aident à comprendre le rôle que joue cette institution comme pôle central de la démocratie canadienne. L’Administration de la Chambre élaborera un ensemble de directives et de normes communes pour gérer cette collection et veiller à ce que les générations futures puissent elles aussi les apprécier.

Une institution branchée

Maintenir la souplesse de notre infrastructure technologique

La modernisation des édifices du Parlement s’inscrit dans le processus de modernisation du Parlement même. Dans un monde où la technologie domine, l’Administration de la Chambre reconnaît sa responsabilité de maintenir et de renouveler des services et une infrastructure de technologie de l’information, car ils sont essentiels aux députés et à leur travail. Les initiatives de nature technologique qui seront lancées dans les années à venir viseront notamment la gestion continue du cycle de vie et la modernisation des systèmes de technologie de l’information et de l’architecture des applications, conformément aux normes et aux stratégies de GI/TI établies à l’échelle de l’organisation.

Notre institution, saine et sauve

Renforcer la protection de l’institution

L’Administration de la Chambre est membre du Bureau principal de planification de sécurité (dont font également partie le Sénat et la Gendarmerie royale du Canada). À ce titre, elle continuera de renforcer son approche en matière de sécurité en centralisant la planification, l’élaboration et la prestation des services de sécurité.

L’un des éléments centraux du Plan principal de sécurité est la sécurité axée sur le renseignement, un concept qui prévoit la collecte et l’analyse de l’information pour orienter les décisions stratégiques et opérationnelles. Au cours de la 41e législature, l’Administration de la Chambre s’attachera particulièrement au raffinement de ses approches axées sur le renseignement afin de pouvoir mieux évaluer les risques et d’établir une posture de sécurité appropriée pour les contrer.

L’Administration de la Chambre se concentrera également sur la prévention. Pour ce faire, elle compte créer et mettre en oeuvre des initiatives de sécurité et des mesures d’atténuation pour assurer en permanence la sécurité, l’accessibilité et la continuité des activités du Parlement. Pour aller de l’avant, le processus de prévention et de planification englobera un certain nombre d’initiatives visant à trouver un juste milieu entre le respect de l’accès des députés à leurs lieux de travail et le déploiement des moyens de sécurité nécessaires pour favoriser un environnement sécuritaire pour tous. Ces initiatives comprendront, d’une part, l’élaboration de plans de continuité des opérations destinés aux bureaux des députés et aux salles de comité et, d’autre part, la mise au point définitive du plan de sites de remplacement à l’intérieur de la ville pour la Chambre. Le système de commandement des interventions sera lui aussi élargi pour améliorer les interventions en cas de crise grave à la Chambre des communes.

 

« Précédent | Suivant »