Passer au contenu Début du contenu

Objectif stratégique 4

Appliquer les normes de gouvernance du secteur public les plus rigoureuses dans un contexte parlementaire

En raison de l’accent qui est placé sur la reddition de comptes et la transparence, l’Administration de la Chambre doit maintenir un ensemble de processus et de pratiques exemplaires en matière de gestion visant à favoriser l’administration responsable des ressources publiques et de l’institution elle-même. À ces efforts soutenus s’ajouteront les recommandations et les observations formulées dans le rapport du vérificateur général sur la vérification de gestion de l’Administration de la Chambre. Au cours de la présente législature, l’Administration de la Chambre se consacrera à son examen stratégique des dépenses en cernant les mesures à instaurer pour rentabiliser les opérations et en modifiant la prestation de ses services.

L’efficacité, sur tous les fronts

Renforcer la gouvernance pour optimiser l’utilisation des ressources publiques

Afin d’assurer que les responsabilités fiduciaires de la Chambre sont respectées, l’Administration de la Chambre adoptera une approche intégrée pour élaborer, tenir à jour et améliorer les politiques, les directives et les mesures de contrôle interne liées aux finances, à la gestion du matériel et à l’approvisionnement. Ce cadre reposera sur des systèmes perfectionnés qui bonifieront les fonctions de reddition de comptes de la Chambre de façon à assurer une planification stratégique et des ressources efficace ainsi que la conformité et la transparence. Par exemple, une approche plus centralisée de l’approvisionnement sera mise en place pour normaliser et améliorer la qualité de l’information tout en offrant aux utilisateurs de l’Administration de la Chambre un accès aisé permettant de surveiller et de planifier les activités de passation des marchés.

Toujours dans le cadre de cet objectif, l’Administration de la Chambre lancera le Portail financier. Ce nouveau système automatisé central viendra remplacer les nombreux processus manuels qui sont actuellement utilisés pour trouver, remplir et soumettre les formulaires financiers. Ce système électronique simplifiera le processus tant pour les députés que pour l’Administration de la Chambre et réduira le temps nécessaire pour traiter les paiements. S’appuyant sur le travail qui a déjà été accompli, l’Administration de la Chambre poursuivra la modernisation de ses méthodes de gestion financière. Ainsi, elle compte passer d’un modèle de prestation de services principalement manuel et transactionnel à un modèle de service stratégique axé davantage sur les outils et le service à la clientèle.

L’Administration de la Chambre continuera de rationaliser ses systèmes en intégrant des plans d’activités et d’autres processus de planification, en s’assurant que ces plans et ces processus soient stratégiquement harmonisés et en arrivant à mieux les intégrer aux plans financiers existants.

Cultiver notre talent

Améliorer le recrutement, la mobilisation et la relève de talents ainsi que la conservation du personnel

Comme bien d’autres organisations au Canada, l’Administration de la Chambre sera confrontée à certains défis sur le plan du recrutement au cours des prochaines années. Pour surmonter ces défis, elle élaborera un nouveau cadre de planification des ressources humaines. Ce cadre correspondra davantage au cycle de planification corporative de la Chambre et aux plans d’activités des six secteurs administratifs. Pour attirer et retenir les meilleurs candidats dans un marché du travail concurrentiel, elle lancera le Programme de perfectionnement en leadership, destiné aux gestionnaires de niveau intermédiaire; ce programme viendra compléter le Programme de leadership de la greffière qui, lui, est destiné aux cadres supérieurs.

Le virage vert

Renforcer les pratiques de gestion environnementale

L’Administration de la Chambre continuera de mener ses activités tout en gardant à l’esprit les questions environnementales. Elle démontrera son engagement en matière de bonne gouvernance en lançant le Programme de nettoyage vert, grâce auquel tous les produits de nettoyage utilisés à la Chambre seront « certifiés écologiques », c’est-à-dire qu’ils auront été testés par une tierce partie pour valider toute affirmation d’incidence réduite sur la santé humaine et l’environnement. Elle étudiera également la possibilité d’élargir le programme de compostage organique, notamment en vue d’offrir des contenants et des ustensiles compostables pour les commandes à emporter.

Pendant que les projets de réfection liés à la VPLT sont exécutés afin de remettre en état et d’entretenir les édifices historiques de la Cité parlementaire, un certain nombre de pratiques exemplaires seront adoptées pour assurer un niveau plus élevé de durabilité de l’environnement. Ces pratiques incluront l’utilisation de matériaux durables pour l’aménagement des terrains de la Cité parlementaire, le recours à une végétation indigène pour stabiliser et reboiser l’escarpement de la Cité parlementaire et l’inclusion de normes de durabilité de l’environnement dans le Plan directeur du secteur de l’Ouest.

Rassembler tous les éléments

Favoriser une approche intégrée de la gestion de l’information

L’Administration de la Chambre continuera de jeter les bases de meilleures pratiques de gestion et d’échange de l’information. Pour ce faire, elle créera notamment une trousse d’outils relative au Programme de gestion de l’information qui améliorera la communication des normes et des pratiques exemplaires en matière de gestion de l’information et des archives de la Chambre.

L’Administration de la Chambre s’attachera également à normaliser, à consolider et à documenter les méthodes de recherche sur la procédure pour renforcer ses efforts et ses outils de recherche.

Photo de la Tour de la Paix

 

« Précédent | Suivant »