Le principe sous-tendant la procédure parlementaire est que la minorité doit pouvoir s’exprimer et que la majorité doit pouvoir se manifester.

PHILIP LAUNDY

(Les parlements dans le monde contemporain, p. 132)

Le débat s’amorce lorsque le Président, après avoir reçu une motion par écrit dûment appuyée, la soumet à la Chambre et lui demande si elle souhaite l’adopter. Si la motion est sujette à débat, les députés peuvent ensuite prendre la parole. Le débat se termine une fois qu’on a fini l’étude de la motion et de toute proposition d’amendement et de sous-amendement et qu’aucun député qui n’a pas encore pris la parole ne souhaite intervenir ou que la Chambre a ordonné la fin du débat. À la fin de ce dernier, la motion initiale ou modifiée est alors lue une nouvelle fois par le Président et la question est mise aux voix afin d’obtenir la décision de la Chambre. Les composantes de base de ce processus sont la « motion » et la « question » : la motion étant une proposition que la Chambre fasse quelque chose ou exprime une opinion sur une affaire quelconque ; la question étant le mécanisme utilisé pour demander à la Chambre si elle adopte ou non la motion, tout d’abord lorsqu’elle est proposée par le Président et ensuite lorsqu’elle est soumise à la Chambre pour une décision à la fin du débat.

Comme pour toutes les assemblées délibérantes, les discussions tenues à la Chambre des communes doivent toujours porter sur une proposition précise (ou motion1). La Chambre se prononce sur ces propositions en prenant une décision sur les questions mises aux voix par le Président. En l’absence de motion et de question à mettre aux voix, il ne peut y avoir de débat2. Une fois qu’une question a été proposée par le Président, le débat peut s’amorcer. Le Président dispose de vastes pouvoirs pour appliquer les règles du débat. Ces règles établissent, de manière générale, ce qui peut être dit, à quel moment, par qui et pendant combien de temps. Elles servent à orienter les discussions et à empêcher les débordements3.

Durant le débat, la Chambre suit des étapes fondamentales : présentation d’un avis de motion, présentation et appui de la motion, proposition de la question par la présidence, débat sur la motion, mise aux voix de la motion et décision. Le présent chapitre décrit ces différentes étapes et notamment les règles et usages de la Chambre pour chacune d’elles.